Biscuiterie Saint-Michel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Michel.
Saint-Michel
logo de Saint-Michel

Logo figurant sur les biscuits Saint-Michel.

Création 1905 à Saint-Michel-Chef-Chef
Dates clés 1994 : vente au groupe Bahlsen ; 2006 : rachat par Morina Baie Biscuits (devenu St Michel Biscuits) du groupe Andros (entreprise)
Fondateurs Joseph Grellier
Slogan Biscuiterie familiale depuis 1905
Siège social Drapeau de France Contres (Loir-et-Cher(France)
Direction Xavier Gervoson
Activité biscuiterie, pâtisserie
Produits galette Saint-Michel, palet Roudor, sablé de Retz
Société mère St Michel Biscuits
Sociétés sœurs Biscuiterie de la Baie du Mont-Saint-Michel, Morina Pâtissier, Crêpack
Filiales Champador
Effectif 1200
Site web http://www.stmichel.fr

La biscuiterie Saint-Michel est une entreprise agroalimentaire française appartenant à la société française St Michel Biscuits, originaire de Saint-Michel-Chef-Chef. Elle fait elle-même partie du groupe Andros

Le groupe fabrique et commercialise des biscuits, notamment la galette Saint-Michel, le sablé de Retz et le palet Roudor, mais aussi des pâtisseries (madeleines principalement, dont il est le leader national). Toutes les transformations alimentaires de la marque sont fabriquées en France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Boutique de la biscuiterie Saint-Michel à Saint-Michel-Chef-Chef.

Le siège social du groupe est situé à Contres dans le département du Loir-et-Cher.

Les sites de production sont établis à Saint-Michel-Chef-Chef, le site historique (Loire-Atlantique), Avranches (Manche), Champagnac-de-Belair (Dordogne), Contres, Commercy (Meuse), Saint-Père-en-Retz (Loire-Atlantique)[1].

Les produits sont acheminés et stockés à Contres où le groupe a mis en place un site logistique[2].

Un réseau de boutiques est déployé à Ardevon, Beauvoir, Commercy, Contres, Guingamp, La Rochelle, Nantes, Saint-Michel-Chef-Chef[3] et Vannes ainsi qu'une boutique en ligne[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

Logo des galettes Saint-Michel.

Au début du XXe siècle, un pâtissier, Joseph Grellier, produisait de petit biscuits dorés dans le bourg de Saint-Michel-Chef-Chef, dont il donna le nom à ses galettes[5].

Sa femme, Constance, décide en 1905 de vendre ces biscuits aux riches dames de Paris qui venaient aux bains de mer, à Tharon-Plage, station balnéaire dépendant de la commune de Saint-Michel.

Face à un succès grandissant, les biscuits sont produits industriellement à partir de 1919.

La biscuiterie demeure dans le giron de la famille Grellier jusqu'en 1994 et son acquisition par le groupe allemand Bahlsen. Elle devient alors une filiale de Bahlsen sous l'appellation de Bahlsen Saint-Michel.

En mai 1994, une plainte pour atteinte à la dignité humaine est déposée par un collectif contre l'usage de la marque Bamboula, des biscuits au chocolat qui avaient pour mascotte un petit garçon noir vivant dans un monde imaginaire appelé Bambouland peuplé de fées et de trolls, qui se proposait en bande-dessinée à l'intérieur de chaque paquet. La polémique fut déclenchée à cause de la maladresse de l'équipe marketing responsable de ce produit et qui avait mis en place le « village de Bamboula » à Port-Saint-Père[6], sur le modèle du parc Astérix, avec des figurants africains, et qui pouvait faire en effet penser au zoo humain[7].

En 2006, Bahlsen se sépare de la biscuiterie et la revend au groupe Morina Baie Biscuits[8] qui comprend déjà la société Morina Pâtissier et la Biscuiterie de la Baie du Mont-Saint-Michel[9].

En 2008, Morina Baie Biscuits devient St Michel Biscuits.

Produits[modifier | modifier le code]

Publicité pour les madeleines sur un véhicule de la caravane du Tour de France.

Les produits phare de la biscuiterie sont :

  • Les galettes ;
  • Les Sablé de Retz ;
  • Les palets Roudor ;
  • Les biscuits Éventails d'Or ;
  • Les biscuits Tablett ;
  • Les biscuits Sirtaki ;
  • Les madeleines ;
  • Les moelleux ;
  • Les crêpes ;
  • Les goûters pour enfants Tronches de Cake et Tam Tam ;
  • Les biscuits Cocottes ingrédients de France ;
  • Les pâtisseries de Poulette aux œufs fermiers de Loué.
  • La marque L'Atelier St Michel

Produits agricoles employés[modifier | modifier le code]

Les produits Saint-Michel sont garantis sans colorants, sans conservateurs ni matières grasses hydrogénées. En 2010, ce fabricant s'est engagé également à ne plus employer d'huile de palme dans ses recettes. Des blés français labellisés Céréales et ressources contrôlées (CRC) sont employés[10]. L'entreprise ne communique pas sur l'emploi d'œufs et de beurres produits par des volailles et des bovins dont l'alimentation est issue de la technique OGM. Greenpeace nomme cette entreprise comme utilisatrice de ce type de produits agricoles[11]. Les œufs sont néanmoins produits par des poules élevées en plein air[12].

La biscuiterie Saint-Michel est labellisée Origine France Garantie avec ses six usines situées en France et son approvisionnement en matières premières majoritairement françaises (blé, beurre,...)[13].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Saint-Michel-Chef-Chef », sur www.stmichel.fr, Morina Baie Biscuits,‎ (consulté le 17 août 2013)
  2. Morina et Andros stockeront leurs biscuits à Contres. La lettre Valloire, le 21 novembre 2007.
  3. « Boutiques », sur www.stmichel.fr, Morina Baie Biscuits,‎ (consulté le 17 août 2013)
  4. « Boutique Atelier Saint-Michel », sur atelierstmichel.fr (consulté le 4 septembre 2016)
  5. La biscuiterie Saint-Michel sur le site de la navigatrice Isabelle Joschke
  6. Voir image de reportage par Yves Forrestier sur CorbisImages, en ligne.
  7. Cette affaire peut être rapprochée de celle concernant L'ami y'a bon de la poudre chocolatée Banania, mais aussi du dessert lactée Créola de Chambourcy, entreprises qui ont dû abandonner ces marques et logotypes : voir article.
  8. Morina Baie Biscuits prend en 2008 la dénomination de St Michel Biscuits.
  9. Morina Baie Biscuits acquiert Bahlsen Saint-Michel, L'usine nouvelle, Emmanuel Guimard, le 14 septembre 2006.
  10. (en) « La biscuiterie St Michel étend son blé labellisé à l'ensemble de sa production », 20 Minutes Nantes,‎
  11. http://guide-ogm.greenpeace.fr/guideogm.pdf
  12. Tracey Jones (directrice de l'équipe CIWF Agroalimentaire), « 5 lauréats français aux Trophées Bien-être Animal 2015 », sur www.siwf.fr,‎ (consulté le 20 juin 2015)
  13. « St Michel rejoint les nouveaux labellisés », sur http://www.profrance.org,‎ (consulté le 23 février 2012)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]