Biscuiterie Saint-Michel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Michel.
Saint-Michel
Image illustrative de l'article Biscuiterie Saint-Michel

Création 1905 à Saint-Michel-Chef-Chef
Dates clés 1994 : vente au groupe Bahlsen ; 2006 : achat par Morina Baie Biscuits (devenu St Michel Biscuits) du groupe Andros (entreprise)
Fondateurs Joseph Grellier
Slogan Biscuiterie familiale depuis 1905
Siège social Contres (Loir-et-Cher)
Drapeau de France France
Direction Xavier Gervoson
Actionnaires St Michel BiscuitsVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité industrie agroalimentaire
Produits pâtisserie sèche
Société mère St Michel Biscuits
Sociétés sœurs Biscuiterie de la Baie du Mont-Saint-Michel, Morina Pâtissier, Crêpack
Filiales Champador
Effectif 1200
Site web http://www.stmichel.fr

La biscuiterie Saint-Michel est une entreprise de l'industrie agroalimentaire française appartenant à la société St Michel Biscuits, originaire de Saint-Michel-Chef-Chef en Loire-Atlantique. Elle fait elle-même partie du groupe Andros

Le groupe transforme en France et commercialise des pâtisseries sèches (biscuits sous les marques commerciales Galette Saint-Michel, Sablé de Retz et Roudor) et des madeleines dont il est le leader national.

Géographie[modifier | modifier le code]

Boutique Biscuiterie Saint-Michel à Saint-Michel-Chef-Chef.

Le siège social du groupe est situé à Contres dans le département du Loir-et-Cher.

Les sites de transformation sont établis à Saint-Michel-Chef-Chef, le site historique (Loire-Atlantique), Avranches (Manche), Champagnac-de-Belair (Dordogne), Contres (Loir-et-Cher), Commercy (Meuse), Saint-Père-en-Retz (Loire-Atlantique)[1].

Les fabrications sont acheminées et stockées à Contres où le groupe a mis en place un site logistique[2].

Un réseau de boutiques couvre Ardevon, Beauvoir, Commercy, Contres, Guingamp, La Rochelle, Nantes, Saint-Michel-Chef-Chef[3] et Vannes ainsi qu'une boutique en ligne[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

Logo Galettes Saint-Michel.

Au début du XXe siècle, un pâtissier, Joseph Grellier, fabriquait des petits biscuits dorés dans le bourg de Saint-Michel-Chef-Chef auxquelles il donna le nom[5].

Sa femme, Constance, décide en 1905 de vendre ces biscuits aux riches dames de Paris qui venaient aux bains de mer, à Tharon-Plage, station balnéaire dépendant de la commune de Saint-Michel.

Face à un succès grandissant, les biscuits sont transformés industriellement à partir de 1919.

La biscuiterie demeure dans le giron de la famille Grellier jusqu'en 1994 et son acquisition par le groupe allemand Bahlsen. Elle devient alors une filiale de Bahlsen sous la marque Bahlsen Saint-Michel.

En mai 1994, une plainte pour « atteinte à la dignité humaine » est déposée par un collectif de plusieurs organismes contre l'usage par la Biscuiterie Saint-Michel de sa nouvelle marque commerciale « Bamboula » (des biscuits au chocolat qui avaient pour mascotte un enfant noir travaillant dans un monde imaginaire appelé « Bambouland »). La contestation atteint son pic par la mise en place d'un « Village de Bamboula » à Port-Saint-Père[6], avec des figurants africains, et qui pouvait faire penser au zoo humain[7].

En 2006, Bahlsen se sépare de Biscuiterie Saint-Michel et revend cette marque au groupe Morina Baie Biscuits[8] qui comprend déjà la société Morina Pâtissier et la Biscuiterie de la Baie du Mont-Saint-Michel[9].

En 2008, Morina Baie Biscuits devient St Michel Biscuits.

Marques[modifier | modifier le code]

Publicité pour des madeleines Biscuiterie Saint-Michel apposée sur un véhicule de la Caravane publicitaire du Tour de France.

Les marques phares de Biscuiterie Saint-Michel sont :

  • Sablé de Retz ;
  • Roudor ;
  • Éventails d'Or ;
  • Tablett ;
  • Sirtaki ;
  • Tronches de Cake ;
  • Tam Tam ;
  • Cocottes ;
  • Poulette ;
  • L'Atelier St Michel.

Méthodes et lieux de transformation des produits agricoles[modifier | modifier le code]

Les transformations agroalimentaires Biscuiterie Saint-Michel ont la possibilité d'employer commercialement la marque de certification privée Origine France Garantie avec ses six usines situées en France et son approvisionnement en produits agricoles majoritairement français (blé) et autres transformations réalisées en France, (beurre)[10].

Produits agricoles ou de synthèse abandonnés[modifier | modifier le code]

Ce fabricant s'est engagé également à ne plus incorporer dans ces recettes :

Produits agricoles achetés et employés[modifier | modifier le code]

L'entreprise Biscuiterie Saint-Michel met en transformation des produits agricoles issus des grandes cultures et élevages importants.

Céréales[modifier | modifier le code]

Saint-Michel achète des lots de blés au groupe Capserval (coopérative agricole française d'envergure) propriétaire d'une marque commerciale de certification (CRC_Le Blé de nos Campagnes)[11],[12],[13].

Ovoproduits[modifier | modifier le code]

Cette entreprise achète des œufs issus d'élevages de poules élevées en plein air[14].

OGM[modifier | modifier le code]

L'entreprise Saint-Michel est citée par Greenpeace pour son emploi d'œufs et de beurres produits par des volailles et des bovins dont l'alimentation est issue de la technique OGM [15].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Saint-Michel-Chef-Chef », sur www.stmichel.fr, Morina Baie Biscuits, (consulté le 17 août 2013)
  2. Morina et Andros stockeront leurs biscuits à Contres. La lettre Valloire, le 21 novembre 2007.
  3. « Boutiques », sur www.stmichel.fr, Morina Baie Biscuits, (consulté le 17 août 2013)
  4. « Boutique Atelier Saint-Michel », sur atelierstmichel.fr (consulté le 4 septembre 2016)
  5. La biscuiterie Saint-Michel sur le site de la navigatrice Isabelle Joschke
  6. Voir image de reportage par Yves Forrestier sur CorbisImages, en ligne.
  7. Cette affaire est similaire à celle de la marque Créola de Chambourcy, entreprise qui a dû renoncer à exploiter ses marques et logotypes : voir article.
  8. Morina Baie Biscuits qui prend en 2008 le nom de St Michel Biscuits.
  9. Morina Baie Biscuits acquiert Bahlsen Saint-Michel, L'usine nouvelle, Emmanuel Guimard, le 14 septembre 2006.
  10. « St Michel rejoint les nouveaux labellisés », sur http://www.profrance.org, (consulté le 23 février 2012)
  11. http://www.capserval.fr/index.php/le-groupe/les-partenariats-unions/filiere-crc-le-ble-de-nos-campagnes
  12. http://lebledenoscampagnes.fr/
  13. (en) « « La biscuiterie St Michel étend ce blé à l'ensemble de ses transformations», 20 Minutes Nantes »,
  14. Tracey Jones (directrice de l'équipe CIWF Agroalimentaire), « 5 lauréats français aux Trophées Bien-être Animal 2015 », sur www.siwf.fr, (consulté le 20 juin 2015)
  15. http://guide-ogm.greenpeace.fr/guideogm.pdf

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]