Siège de Zag

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le siège de Zag a lieu de décembre 1979 à mai 1980 entre les troupes du Front Polisario et l'armée marocaine à Zag, au Maroc.

Déroulement[modifier | modifier le code]

Encerclement de la base[modifier | modifier le code]

Depuis début décembre 1979, la base de Zag serait encerclée et harcelée par les forces sahraouies[1]. Une attaque directe échoue le 6 décembre[2]. Le 8 décembre, un Mirage F1CH marocain est abattu près de Zag par un missile 9K32 Strela-2 tiré par le Polisario[3].

Tentative de sauvetage marocain[modifier | modifier le code]

En mars 1980, l'opération Iman ayant pour but de ravitailler la base est une sévère défaite pour les Marocains[4].

Bataille dans l'Ouarkziz et ravitaillement de la garnison[modifier | modifier le code]

En mai 1980, le siège est levé[5],[6], à l'issue de la seconde bataille de l'Ouarkziz[7]. Lors de la bataille qui se déroule entre le 6 et le 9 mai, 26 soldats marocains et 235 rebelles sont tués[8].

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Sources bibliographiques[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]