SNCB série 46

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
SNCB série 46
Description de cette image, également commentée ci-après
L'AR 4605, préservé par le PFT, à Spontin.
Identification
Exploitant(s) SNCB
Désignation 4601-4620
Type ex-type 554
Composition Caisse unique
Constructeur(s) Ragheno (Malines)
Mise en service 1952
Diffusion 20
Caractéristiques techniques
Écartement standard
Carburant gazole
Moteur thermique Brossel puis General Motors
Transmission hydrodynamique
Puissance continue 166 puis 131 kW
Masse totale 33,6 t
Longueur totale 16,220 m
Places assises 76 (+10 strap.) pl.
Vitesse maximale 80 km/h

La série 46 (ancien type 554) est une série d'autorails de la SNCB. Conçu par Brossel, il est dérivé du type 553 (série 49) auquel il apporte quelques améliorations : des vitrages plus grands, visant à offrir une vue panoramique aux passagers, et la présence d'un cabinet de toilettes. Au niveau de la chaîne de traction, une transmission diesel-hydraulique remplace la boite mécanique à 4 rapports des séries précédentes.

Historique[modifier | modifier le code]

  • Les 20 autorails de la série 46 des chemins de fer belges (SNCB) ont été construits après la Seconde Guerre mondiale, pour assurer l'exploitation des lignes d'intérêt secondaire de Belgique.
  • Au cours des années 1960, la concurrence de la route induit la fermeture des lignes secondaires les moins fréquentées. Ces autorails restent toutefois en service là où leur capacité limitée s'accommode à la demande, en raison de leurs coûts d'exploitations inférieurs.
  • En 1984, les chemins de fer belges réforment en profondeur leur offre voyageur. Le "Plan IC-IR" améliore sensiblement la desserte des lignes principales, notamment par l'introduction d'un horaire cadencé. Parallèlement, les lignes secondaires subsistantes - majoritairement non électrifiées - sont à leur tour fermées. Ces autorails, de capacité insuffisante, se retrouvent rapidement sans usage, malgré leur âge. Certains sont réutilisés pour les besoins des services de l'infrastructure. D'autres sont cédés à des chemins de fer touristiques.

Utilisation[modifier | modifier le code]

Plus aucun autorail de la série n'est utilisé ni par la SNCB, ni par son service infrastructure (devenu Infrabel).

Machines préservées[modifier | modifier le code]

La moitié de la série a évité le chalumeau.

Le 4610 à Treignes, sur le CFV3V
  • Le PFT dispose de trois de ces engins (les 4602 - en collaboration avec le petit train à vapeur de Forest, ainsi que les 4605
    Autorail 4605 PFT-TSP en 2007,
    2019-Autorail 554.18 du PFT-TSP
    Autorail 4602 du PFT-TSP
    et 4618). Ces autorails assurent notamment à tour de rôle l'exploitation régulière du Chemin de fer du Bocq. L'association a également utilisé le 4613 comme banque d'organes, puis l'a ferraillé.
  • Le CFV3V en dispose de quatre (les 4608, 4610 (554.10) et 4611 (554.11)) qui lui sont parfois parvenus après avoir été acquis par d'autres associations. Le 4608 a conservé la livrée rouge et jaune qu'ils portaient lors des dernières années de service, alors que les 554.10
    2019-Autorail 554.10 CF3V
    2019-Autorail 554.11 CF3V
    et 554.11 ont été repeints en deux tons de vert, la livrée originale (c'est également le cas du 4618 du PFT). L'autorail 4611 avait été utilisé pour desservir la ligne Dinant - Givet lorsque le CFV3V l'exploitait touristiquement. Il avait alors été repeint dans une livrée bleue et crème caractéristique de l'entre deux guerres, mais jamais portée par cette série qui fut livrée ultérieurement.
  • Le 4616 en duo avec le 4603 en 2018
    Le Stoom Centrum Maldegem possède le 4620.
    2018 Autorail 4620 Stoom Centrum Maldegem
    Le 4612, qui avait été transformé en autorail de service infrastructure, a également été acquis par cette association auprès du PFT comme banque d'organes pour leur 4620, puis ferraillé. Le 4616 a été vu à Maldegem, lors du Stoomfestival 2018.
Le 4614 à Maredsous
  • Le 4614 était jusqu'en 2016 utilisé comme annexe d'un relais touristique installé dans la gare de Dennée-Maredsous, sur la ligne 150. Il fut exploité entre 1989 et 1991 par le PFT et le Train Touristique de la Meuse - Molignée (TTMM) entre Maredsous et Ermeton-sur-Biert où il était relayé par une draisine ex-SNCB vers Stave (à cause de l'état de la voie). Précédemment, il circulait sur le LSV, un chemin de fer touristique opérant à As, dans le Limbourg. Depuis 2016, il a rejoint la collection du Chemin de fer à vapeur Termonde - Puurs[1]
554.14 Baasrode-Puurs ex 4614 Festival 2018
  • Le 4601 est préservé par le service Patrimoine de la SNCB qui l'a utilisé un temps pour assurer la navette entre les installations de Montzen et la gare de Welkenraedt. Il se trouve à Kinkempois, garé en mauvais état depuis un long moment. Il a été acquis par une des associations comme banque d'organes.
  • La gare de Charleroi présentait le 4603 en monument sur le quai 1. Cet autorail a été cédé au Stoomcenter Maldegem;
    Autorail 4603 SCM
  • Le 4604 est utilisé comme local par un club ULM à Isières.
  • Le 4609
    AUTORAIL 4608 du CFV3V
    a été longtemps conservé par un particulier dans les anciens entrepôts de Montzen et est finalement ferraillé sur place le après avoir été sérieusement vandalisé.

vignette

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]