Rubin Steiner

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Rubin Steiner
Description de l'image Rubin Steiner 2014.jpg.
Informations générales
Nom de naissance Frédéric Landier
Naissance (46 ans)
à Tours (Drapeau : France Indre et Loire)
Activité principale musicien
Activités annexes DJ, animateur radio, programmateur, producteur, conférencier, réalisateur
Genre musical Musique électronique, post-rock, krautrock, disco
Instruments guitare, basse, clavier
Années actives Depuis 1997
Labels
Site officiel [1]

Rubin Steiner, né Frédérick Landier le , est un musicien (guitare, basse, clavier) et un disc jockey français à tendance électronique ; il est originaire de Tours.

Biographie[modifier | modifier le code]

D'abord animateur radio sur Radio Béton, à Tours, il anime une émission de free jazz, musiques électroniques, punk et musiques expérimentales (Nuisances Sonores de 1992 à 2000), organise des concerts à Tours, édite un fanzine axé musiques électroniques, punk, avant-garde, noise et expérimental (Le Stéréophile), organise des concerts dans des bars à Tours (de 1995 à 1999) et est guitariste du groupe MERZ(c) (1996-1998). À l'instar des 2 many DJ's, il produit des Mash-Up dès 1998 et fait figure de précurseur français en la matière.

Érudit musical et influencé par le jazz, le hip-hop, le Punk Rock US 80's et la pop, la musique qu'il compose est tour à tour, selon les albums depuis 1999, electro-jazz, électronique, krautrock, pop, disco-punk, post-punk, house ou techno.

Rubin Steiner a été nommé aux Victoires de la musique 2006 pour son album Drum Major mais il a refusé d'y d'aller et milite depuis contre cette cérémonie.

Il gagne les « contre Victoires de la Musique » en 2013, catégorie musique électronique / dance[1].

Depuis le début des années 2000, il sort régulièrement des albums, fait des concerts et des DJ sets en France et dans de nombreux pays, fait des musiques pour le théâtre et la danse, des génériques et musiques de documentaires, écrit dans des revues, fait des conférences, réalise des clips, fait des remixes et des mix d'albums.

Sur scène, il a évolué avec de nombreuses formations différentes en concert, en dehors de ses DJ sets :

1999-2000 : Aux platines et sampleur avec Placido (de Loo & Placido), pour des mix bootlegs, puis avec Placido, Boulez Republic, Horn Pusher, Volvo Traxx et François Pirault sous le nom de « Dancing Music Show » qui se transformera en véritables concerts de Rubin Steiner.

2000-2001 : Rubin Steiner (MPC, synthé), François Pinault (VJ)

2001-2003 : RUBIN SETINER QUARTET, Rubin Steiner (MPC, guitare, synthé, chant), Sylvestre Perrusson (contrebasse), Benoit Louette (trombone), François Pirault (VJ).

2003-2008 : RUBIN STEINER NEUE BAND, Rubin Steiner (guitare, synthé, laptop, chant) Boogers (batterie), Olivier Claveau[2] (guitare, trompette, trombone) et Sylvestre Perrusson (contrebasse, basse). En 2008, Lionel Laquerrière de Nestor Is Bianca remplace Sylvestre Perrusson à la basse.

2010-2012 : RUBIN STEINER & THE SIMPLE MACHINES (en solo, en duo, en trio ou en quatuor avec Olivier Claveau, Lionel Laquerrière et / ou Yann Dupeux dans une formule uniquement composée de synthétiseurs analogiques et boîte à rythme).

2012-2016 : RUBIN STEINER BAND, Rubin Steiner (basse, synthé, laptop, chant), Jérémie Morin - The Dictaphone - (batterie), Fred Vidalot (congés, percussions), Sandrine Guillot (synthé, chant) et Olivier Claveau (synthé, guitare).

2017-2019 : RUBIN SEINER LIVE SOLO / VIDEO laptop, controleurs, video, textes

Depuis 2019 : RUBIN STEINER TRIO, Rubin Steiner (basse, pads, laptop), Sandrine Guillot (synthé, percussions), Jérémie Morin (batterie, percussions)

PRODUCTION ET AUTRES :

Il joue dans le groupe Merz dans les années 1990 avec Fanny De Chaillé, Vincent Alaphilippe et Julien Guillot. L'écrivain Tanguy Viel joue parfois de la scie musicale pendant leurs concerts.

Il monte le label Travaux Publics avec Sandrine Guillot et Vincent Launay (2002-2009)

Il écrit ponctuellement pour les webzines The Drone et Gonzaï.

Il fait des conférences sur Charlemagne Palestine, sur Sun Ra et sur l'histoire de la musique électronique.

De 2009 à 2015, il est programmateur de la salle de concert Le Temps Machine[2], à Joué-lès-Tours.

Depuis 2002, il fait partie, avec Mme 12, du duo Camping Car.

À la fin des années 1990 et au début des années 2000, Il fait des musiques pour les chorégraphes Daniel Larrieu (Feutre), Fabrice Ramalingom, une performance (Good Boy remix avec Merz et Alain Buffard) et une installation avec Sammy Engramer

En 2003, il fait pour le label Ici D'Ailleurs un disque-livre avec le dessinateur Luz, sous contrainte de type OULIPO (ici, OUMUPO)

En 2009, il enregistre le premier mini album du groupe post punk The Finkielkrauts (qui sortira début 2010 chez Another Records)[3].

2010

Il fait un album de hip-hop old school avec le rappeur canadien Ira Lee, qui sort début 2011 sous le nom de Rubin Steiner & Ira Lee ("we are the futur LP[4]"). Leur titre Gay & Proud est utilisé comme hymne officiel de la gay pride 2011 à Tours.

Il participe à Nublu Orchestra conducted by Butch Morris, Conduction no 190, Tête-à-tête, avec Butch Morris à la direction, Ilhan Ersahin et Jonathon Haffner aux saxophones, Denis Colin à la clarinette, Doug Wieselman à la guitare, Graham Haynes au trombone et au cornet, Rubin Steiner à la guitare, Juni Booth à la contrebasse, Alp Ersönmez à la basse, Izzet Kizil aux percussions, Turgut Alp Bekoglu & Aaron Johnston à la batterie.

2012

Il sort son huitième album, Discipline In Anarchy, chez Platinum Records.

Le concert au Printemps de Bourges diffusé sur France 5

Il joue de la guitare et du clavier au sein du French Cowboy Trio, le groupe de Federico Pelegrini des Little Rabbits

2013

Il mixe l'album de The Dictaphone ("The Dictaphone" chez Totally Wired Records)

Il mixe l'album des The Scribblers (Kid Chocolat & Luz)

Il mixe l'album de Weekend Affair

2014

Il est programmateur du Festival Duos Ephémère au Musée du Louvre à Paris.

2015

Il produit le premier album du groupe DRAME dans lequel il joue de la basse.

Le concert de DRAME à la Route du Rock est diffusé sur Arte

2016

Il sort son neuvième album, Vive L'électricité de la Pensée Humaine, chez Platinum Records pour lequel il réalise un clip (Uranus Samba) avec le danseur et chorégraphe Daniel Larrieu.

Le Rubin Steiner Band joue un concert-littéraire avec Joy Sorman, sur son roman "La Peau de l'Ours".

2018

Il produit le deuxième album du groupe DRAME (DRAME 2) dans lequel il joue de la basse.

Il fait des concerts littéraires avec Joy Sorman sur son roman "Science de la vie" et un autre sur un texte inédit

Il fait des concerts dessinés avec Charles Berberian.

Il fait un mix dessiné avec Hervé Bourhis intitulé "tout détruire avant 1976" qui raconte l'histoire de la No Wave à New-York à la fin des années 70 / début des années 80

Il fait la musique de la pièce de théâtre "Amitié" de Steve Brohon

Il fait la musique et les projections vidéos lors d'une battle de traduction présentée par le comédien Emmanuel Noblé et avec les traducteurs Nicolas Richard et Charles Récoursé

Il mixe l'album de Sweat Like An Ape "Spells The Rhyme", chez Platinum Records

Il fait des reprises de Mozart et Schubert avec Vanasay Khamphommala à la Fondation du doute à Blois

2019

il sort son dixième album Say hello to the dawn of paradox chez Platinum Records.

Il fait la musique du film Odyssée de la photographe Aglaé Bory

Il fait la musique de la pièce de danse contemporaine "Fête" d'Arnaud Pirault / Groupenfonction

Il fait une performance avec l'artiste contemporain Julien Colombier

2020

Il mixe l'album solo de Sol Hess "The Missing View"

Il fait la musique du documentaire de Xavier Selva "Bateau Ivre, une utopie en chantier"

Il fait des remixes (Yuksek, Bernard Grancher)

Il publie sur youtube 10 courtes vidéos sur l'histoire de la musique électronique sous le nom "Université populaire de la musique moderne"

Il réalise un film, une adaptation de 1984 de George Orwell avec le comédien Nicolas Martel


Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

Remixes[modifier | modifier le code]

Maxis / EP[modifier | modifier le code]

Autres[modifier | modifier le code]

  • 1997 titre "slinju 2" sur la compilation K7 "ginger up your trippi" (Le Stéréophile)
  • 2002 Camping Car par Camping Car - Rubin Steiner & Mme Douze (Travaux Publics)
  • 2004 Oumupo 3 avec Luz (Ici D'ailleurs)
  • Divers morceaux pour les compilations "chantiers" du label Travaux Publics
  • 2014 titre "Bière glaçon" sur la compilation "Cocktail de cocktail" (Cocktail Pueblo)
  • 2018 titres "persuasive percussion" et "bounds from the rush" sur la compilation "Recover Vol.1" (Partyfine)
  • 2020 titre "More Bongos (Yuksek edit)" sur la compilation Partyfine vol V : More or less disco (Partyfine)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]