Julien Ribot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Julien Ribot
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (48 ans)
NiceVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Influencé par

Julien Ribot anagramme de Leiji Burton (né le à Nice) est un artiste psychédélique, réalisateur et auteur-compositeur-interprète pop français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille[modifier | modifier le code]

Son trisaïeul, Théodule Ribot, est le créateur de la Revue Philosophique (1876) et auteur de l'Essai sur l'imagination créatrice (1900).

Formation[modifier | modifier le code]

Diplômé de Penninghen, sa thèse de 5ème est un film d’animation, dont il compose également la musique, d’après la nouvelle de Marguerite Yourcenar, il devient illustrateur de presse et dans l'édition.

En 1998, il rencontre la chanteuse japonaise Kahimi Karie, pour qui il écrit deux chansons : « ? » et « Je dormais sous la neige ». Puis il rencontre Philippe Katerine qui s'occupe alors de la compilation Allo la France, Moshi Moshi destinée au marché japonais (sortie en 1999). Philippe Katerine va choisir une de ses chansons pour la compilation. Les chansons écrites pour Kahimi Karie sortiront en 2000 sur TILT (Polydor Japan). Les High Llamas remixeront un des titres de Julien Ribot écrits pour Kahimi Karie.

Carrière[modifier | modifier le code]

En 2001, il sort son premier disque, Hotel Bocchi (sortie au Japon puis en France). Il signe sur le label Ici D'Ailleurs cette même année. S'ensuivent quatre albums, La Métamorphose de Caspar Dix en 2004, Vega en 2008, Songs For Coco en 2012 et Do you feel 9? en 2021.

En plus de collaborations avec d'autres artistes en tant qu'arrangeur (Alain Chamfort, Woodkid, La Fiancée, Captain Kid), il crée en 2013 avec Nicolas Maury la pièce de théâtre Son Son' , commande de la SACD et du Festival d'Avignon (édition 2013). Cette pièce a été jouée au Festival d'Avignon, puis à Paris à La Fondation Cartier, à la Ménagerie de Verre, à la Maison de la Poésie, et à Reims à la Comédie de Reims.

En 2015, il s'oriente vers la création de performances qu'il nomme « films-expériences » mélangeant film expérimental d'animation et musique jouée en live : créations pour les Nuit blanche, Paris ,en 2015 et 2016, Musée d'Art moderne et d'Art contemporain de Nice (MAMAC) en 2017 pour l'ouverture du Festival européen du court-métrage de Nice.

Artiste[modifier | modifier le code]

Film d'animation et vidéo[modifier | modifier le code]

  • 2001 : dessin des personnages du clip Hotel Bocchi, réalisé par Brune de Miscault.
  • 2008 : coréalisation et coscénarisation avec Philippe Massonnet du film d'animation La Chambre Renversée. Ce film a obtenu le prix d'animation du festival de Changzhou en Chine, et a été sélectionné dans de nombreux festivals.
  • 2012 : coscénarisation avec Julien Hallard du clip Love, réalisé par Julien Hallard. Cette vidéo, dans laquelle joue l'actrice Sara Forestier, est un hommage aux anthropométries de l'artiste Yves Klein.
  • 2016 : réalisation d'un vidéoclip en animation sur la chanson Follow du groupe My Broken in Frame.
  • 2017 : Portrait Zootropique de Joana Preiss, co-réalisé avec Annabelle Jouot.
  • 2019 : réalisation d'un vidéoclip pour la chanson "Son of mystery" du groupe Orouni, co-réalisé avec Annabelle Jouot. La chanson est inspirée par le musicien Slim Gaillard.
  • 2021 : réalisation du vidéoclip Do you feel 9?

Expositions[modifier | modifier le code]

  • 2006: Exposition à la Galerie En Marge, Paris.
  • 2009: Exposition à Lausanne, Suisse
  • 2009: Exposition à la Galerie Chappe, Paris

Performances / Films-Expériences[modifier | modifier le code]

  • 2015 : Nuit Blanche, Paris, "Do You Feel 9 ?" : film-expérience de 15 minutes, projeté sur un bâtiment de 22 m de large et 7 m de hauteur (Paris 18e). Film synchronisé avec un concert live (piano et batterie).
  • 2016 : Nuit Blanche, Paris, "Eleven Heaven, a new landing for Apollo 11" : film-expérience de 18 minutes , projeté sur une des façades de la cour intérieure de la Mairie du 11ème arrondissement. Film synchronisé avec un concert live (piano et batterie).
  • 2017 : Musée d'Art Moderne et Contemporain de Nice : "Magic Mamac! Ou la Reconnaissance de l'Atome" : film-expérience pour l'Ouverture du Festival Européen du Court-Métrage de Nice (évènement intégré dans les nocturnes du Mamac).
  • 2018 : Villa Medicis, Rome. Film-expérience pour le festival Villa Aperta. Titre : (SIC) Idem / durée : 23 minutes. Musique, réalisation, images et animation par Julien Ribot. Performance captée et diffusée par Arte.

Théâtre[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

Réalisations, arrangements, collaborations[modifier | modifier le code]

Compilations[modifier | modifier le code]

  • 1999 : Allo la France, Moshi Moshi
  • 2001 : Une rentrée 2001/Les Inrocks
  • 2002 : Travaux Publics
  • 2004 : Indétendances/FNAC

Musique de film[modifier | modifier le code]

  • 2014 : Le cinéma du dimanche soir, de Ludovic Girard, (court-métrage)[3]
  • 2020 : Reviens d'Hervé-Pierre Gustave, sous le pseudonyme de Leiji Burton

Publicité[modifier | modifier le code]

  • 2020: "Panier de Yoplait, libérez un monde de fruits" : Hey you know that the world belongs to you baby

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Nouvelles[modifier | modifier le code]

  • 2010 : En lisant cette nouvelle, vous saurez comment Picasso était vêtu pour monter les marches du Festival de Cannes en 1953, nouvelle publiée dans la collection Bordel « Bordel à Cannes », Stéphane Million éditeur.
  • 2009 : Le Rat de Pâques, nouvelle publiée dans la collection Bordel « The Rat Pack », Stéphane Million éditeur.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Julien Ribot, le Frenchy néopsychédélique, Le Point, 14 février 2012
  2. "Avec cinq titres aux arrangements divins, Julien Ribot éblouit. Trois ans après Vega, grand disque de pop à la beauté trouble, Julien Ribot publie un maxi en or massif. Pop pour les cieux et mélancolie pour dimanches soirs : Songs for Coco bouleverse dès Love, un premier morceau en forme de tsunami mélodique, dont les chœurs auraient à eux seuls pu sauver le dernier Arcade Fire. Puissante mais jamais démonstrative, élégante mais fragile, l'écriture du musicien le situe quelquepart entre l'orfévrerie pop de The Left Banke (Cyclop) et le psychédélisme floydien (Annabelle). Car si les morceaux sont savamment écrits, ils se dotent ici d'arrangements de dentelle, d'orchestrations au raffinement fou (les chœurs, les cordes, et à peu près tout du fantastique Edelweiss). Qu'il travaille en solo ou pour les autres (La Fiancée, Alain Chamfort,...), Julien Ribot évolue dans l'ombre depuis plusieurs années. 2012 pourrait être l'année de sa mise en lumière - elle a tout à y gagner." Johanna Seban dans Les Inrockuptibles, ")
  3. Le cinéma du dimanche soir

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]