Royaume de Nouvelle-Grenade

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nouvelle-Grenade.

Royaume de Nouvelle-Grenade
Nuevo Reino de Granada (es)

15501717
17231739

Drapeau Blason
Description de cette image, également commentée ci-après

Carte de la Nouvelle-Grenade dans le nord de l'Amérique du Sud.

Informations générales
Statut Gouvernorat du Nouveau Monde
Capitale Santa Fe de Bogota
Histoire et événements
Création
Suppression
Rétablissement
Suppression

Entités précédentes :

Entités suivantes :

Le royaume de Nouvelle-Grenade, en espagnol Nuevo Reino de Granada, est le nom que la couronne d'Espagne donna à un territoire du nord de l'Amérique du Sud au XVIe siècle lors de sa colonisation des Amériques. Il couvrait une grande partie du territoire actuel de la République de Colombie, l'Équateur et une partie du Venezuela. Son territoire relève de la Real Audiencia de Santa Fe de Bogotá de 1550 à 1718 tandis qu'il fait partie de la vice-royauté du Pérou, puis fait partie de la vice-royauté de Nouvelle-Grenade (1718-1819), dont le siège se trouve dans la même ville. Après plusieurs tentatives pour former des États indépendants dans les années 1810, le royaume et la vice-royauté s'effondrent avec l'établissement de la République de Colombie.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1514, l'Espagne s'installe de manière permanente dans la région. Avec la fondation de Santa Marta (en 1525) et Carthagène des Indes (en 1533), le contrôle espagnol de la côte est établi et l'expansion vers l'intérieur des terres peut commencer. Le conquistador Gonzalo Jiménez de Quesada colonise une région très étendue en suivant le fleuve Magdalena dans la Cordillère des Andes en défaisant le puissant peuple des Chibcha et fondant la ville de Santa Fe de Bogotá (en 1538 environ) (actuellement Bogota). Il nomme la région El nuevo reino de Granada, le nouveau royaume de Grenade qui existait dans l'extrême sud de l'Espagne jusqu'en 1492.

Pour permettre l'établissement d'un gouvernement civil en Nouvelle-Grenade, une Audiencia voit le jour à Santa Fé de Bogotá en 1548-1549, un corps combinant autorité judiciaire et exécutive, jusqu'à ce que soit créé une presidencia ou gouverneur en 1564 qui assumera le pouvoir exécutif. À ce moment, la Nouvelle-Grenade est considérée comme une Capitainerie générale dépendant de la vice-royauté du Pérou. La juridiction de l’Audiencia s'étend à toutes les provinces environnantes correspondant à la Nouvelle-Grenade ainsi qu'aux nouvelles régions conquises lors des années qui suivront.

Le gouverneur dépend du Vice-roi du Pérou à Lima, mais la lenteur des communications entre les deux capitales conduit à l'établissement d'une vice-royauté de Nouvelle-Grenade en 1717. Supprimée en 1723 à cause de problèmes financiers, elle est rétablie en 1739.

Politique[modifier | modifier le code]

Real Audiencia de Santa Fe de Bogotá[modifier | modifier le code]

Durant le temps durant lequel le territoire du Royaume de Nouvelle-Grenade est un district d'une Audiencia, il est gouverné par un président et fait partie de la Vice-royauté du Pérou.

Vice-royauté de Nouvelle-Grenade[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Vice-royauté de Nouvelle-Grenade.

Les territoires des audiencias de Santa Fe de Bogotá et de Quito, ainsi qu'une partie de ce qui deviendra par la suite la Capitainerie générale du Venezuela, sont regroupés au sein d'une vice-royauté par le roi Philippe V d'Espagne entre 1717 et 1723. La capitale de la vice-royauté est située à Santa Fe.

Géographie[modifier | modifier le code]

Géographie physique[modifier | modifier le code]

Divisions administratives[modifier | modifier le code]

Le royaume de Nouvelle-Grenade est organisé en différents gouvernorats et provinces :

Territoire Capitale Établissement Fondateur
Gouvernorat de l'Isthme Panamá 1519 Don Pedro Arias Dávila
Gouvernorat de Santa Marta Santa Marta 1525 Don Rodrigo de Bastidas
Gouvernorat de Carthagène Carthagène des Indes 1533 Don Pedro de Heredia
Gouvernorat de Popayán Popayán 1537 Don Sebastián de Belalcázar
Gouvernorat de Santa Fe Bogota 1538 Don Gonzalo Jiménez de Quesada
Corregimiento de Pasto (es) San Juan de Pasto 1539 Don Lorenzo de Aldana (es)
Corregimiento de Tunja Tunja 1539 Don Gonzalo Suárez Rendón
Gouvernorat d'Antioquia Santa Fe de Antioquia 1541 Don Jorge Robledo
Province de Guayana Angostura 1595 Don Antonio de Berríos
Gouvernorat de Chocó Quibdó 1648 Don Manuel Cañizales

Références[modifier | modifier le code]

(es) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en espagnol intitulé « Nuevo Reino de Granada » (voir la liste des auteurs)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (es) Juan Friede, Descubrimiento del Nuevo Reino de Granada y Fundación de Bogotá (1536-1539): según documentos del Archivo General de Indias, Sevilla, Bibliothèque Luis Angel Arango (lire en ligne)
  • (en) John R. Fisher, Allan J. Keuthe et Anthony McFarlane, Reform and Insurrection in Bourbon New Granada and Peru, Bâton Rouge, Louisiane, State University Press,‎ 1990 (ISBN 9780807116548)
  • (en) Allan J. Kuethe, Military Reform and Society in New Granada, 1773–1808, Gainsville, University Presses of Florida,‎ 1978 (ISBN 9780813005706)
  • (en) Anthony McFarlane, Colombia Before Independence: Economy, Society and Politics under Bourbon Rule, Cambridge, Cambridge University Press,‎ 1993 (ISBN 9780521416412)
  • (en) John Leddy Phelan, The People and the King: The Comunero Revolution in Colombia, 1781, Madison, University of Wisconsin Press,‎ 1978 (ISBN 9780299072902)

Articles connexes[modifier | modifier le code]