Aller au contenu

Pedro Arias Dávila

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Pedro Arias Dávila
Biographie
Naissance
Décès
Activités
Père
Pedro Arias Dávila y González (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Isabel de Bobadilla y Peñalosa (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfant
Autres informations
Arme
Grade militaire
signature de Pedro Arias Dávila
Signature

Pedro Arias de Ávila ou Pedrarias Dávila (vers 1440 à Ségovie, Royaume de Castille à León, Nicaragua), était un administrateur colonial espagnol. Sa famille fait partie de l'aristocratie la plus influente d'Espagne. Il épouse Isabel de Bobadilla, fille de Francisco de Bobadilla en 1485.

Choisissant le métier militaire, il se distingue dans les guerres contre la France et le royaume de Grenade. Entre 1508 et 1511, il est en Afrique, participe à la conquête d'Oran et accomplit un fait d'armes en enlevant la forteresse de Béjaïa (ex Bougie).

Soldats sous le commandement du Don Pedro de Avila pourchassant et tuant des Indiens, 1519.

En 1513, il a été nommé gouverneur et capitaine général de Castille d'Or. Pedro Arias de Ávila y arrive en 1514 avec plus de 2 000 hommes et 22 bateaux, en compagnie de Pascual de Andagoya (1495-1548), un conquistador basque espagnol. Il fonde la ville de Panamá le . Il avait auparavant fondé le site de Santa Cruz de Cana, fort qui défendait les mines d'or contre les incursions des flibustiers guidés par les Indiens insoumis, et deviendra une ville coloniale.

Cruel et ambitieux, il ordonne la décapitation de Vasco Núñez de Balboa qui faisait l'objet d'une enquête à la demande du roi d'Espagne[1]. Il en fait de même avec Francisco Hernández de Córdoba qu'il avait envoyé conduire une exploration sur les côtes de l'océan Pacifique du Costa Rica et du Nicaragua actuels[2]. Il fait partie de l'accord initial organisant l'expédition vers le Pérou avec Francisco Pizarro et Diego de Almagro, mais doutant du résultat, il s'en retire en 1526.

Compte tenu des graves allégations portées contre lui, le roi le relève de son gouvernement de Castille d'Or et nomme à sa place Pedro de los Ríos en 1526. Toutefois, il lui confie ultérieurement le poste de gouverneur du Nicaragua que Pedrarias occupe à partir de 1528 jusqu'à sa mort dans la ville de León en 1531.

Commémorations

[modifier | modifier le code]

Le 15 août 2005, un buste de Pedrarias Dávila confectionné par l'université du Panama a été inauguré devant le Centro de Visitantes de Panamá Viejo[3].

En août 2019, le Ministère d'Économie et de Finance du Panama a dû faire détruire une série de pièces de monnaie commémoratives[4] qui venait d'être produite à l'occasion des 500 ans de la fondation de la capitale du pays[5]. En effet, le portrait imprimé, qui était censé représenter Pedro Arias Dávila, représentait en fait le conquistador Alonso de Alvarado[6]. Ces pièces ont pris de la valeur sur le marché numismatique[6].

Notes et références

[modifier | modifier le code]
  1. Jean Amsler, La Renaissance (1415-1600), tome II de Histoire Universelle des Explorations publiée sous la direction de L.-H. Parias, Paris, Nouvelle Librairie de France, 1957, p. 91-92.
  2. « Pedrarias », sur tripod.com (consulté le ).
  3. Hermes Sucre Serrano, Reivindicando al villano, prensa.com, 21 août 2005.
  4. [1]
  5. [2], [3], [4], [5]
  6. a et b [6]

Liens externes

[modifier | modifier le code]