Ricky van Wolfswinkel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ricky van Wolfswinkel
Ricky van Wolfswinkel 2012 Sporting.jpg
Ricky van Wolfswinkel sous les couleurs du Sporting Portugal en 2012
Situation actuelle
Équipe Drapeau : France AS Saint-Étienne
Numéro 13
Biographie
Nom Ricky van Wolfswinkel
Nationalité Drapeau : Pays-Bas Néerlandais
Naissance (26 ans)
Lieu Woudenberg (Pays-Bas)
Taille 1,86 m (6 1)
Période pro. 2008-
Poste Attaquant
Parcours junior
Saisons Club
1995-1999 Drapeau : Pays-Bas V.v. Woudenberg
1999-2008 Drapeau : Pays-Bas Vitesse Arnhem
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
2008-2009 Drapeau : Pays-Bas Vitesse Arnhem 35 0(8)
2009-2011 Drapeau : Pays-Bas FC Utrecht 80 (35)
2011-2013 Drapeau : Portugal Sporting CP 88 (45)
2013- Drapeau : Angleterre Norwich City 27 0(1)
2014- Drapeau : France AS Saint-Étienne 40 0(9)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
2008 Drapeau : Pays-Bas Pays-Bas -19 ans 02 0(0)
2009-2010 Drapeau : Pays-Bas Pays-Bas espoirs 07 0(3)
2010- Drapeau : Pays-Bas Pays-Bas 02 0(0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 27 mai 2015

Ricky van Wolfswinkel, né le à Woudenberg (Pays-Bas), est un footballeur international néerlandais. Il évolue au poste d'attaquant à l'AS Saint-Étienne, en prêt du Norwich City FC.

Il compte deux sélections avec les Pays-Bas.

Carrière en club[modifier | modifier le code]

Débuts au Vitesse Arnhem (1999-2009)[modifier | modifier le code]

Ricky van Wolfswinkel commence le football au v.v. Woudenberg, club de sa ville natale, où son père Arno van Wolfswinkel est entraîneur[1]. Repéré par le Vitesse Arnhem, il rejoint en 1999[2], à l'âge de 10 ans, l'académie de football de Vitesse/AGOVV (fusion des associations juniors de Vitesse Arnhem et de l'AGOVV Apeldoorn).

Il s'y distingue en terminant deux années de suite meilleur buteur de l'Eredivisie A-Juniors (en 2006-2007, 18 buts et 2007-2008, 26 buts) et acquiert le surnom de HatRicky en raison des nombreux triplés qu'il y inscrit. Le , il se voit remettre des mains de Wesley Sneijder le prix du meilleur joueur de moins de 19 ans, décerné par la KNVB[1],[3]. Ces performances lui ouvrent les portes de l'équipe première de Vitesse. Le , il effectue à 19 ans sa première apparition en Eredivisie, en entrant en jeu contre le Sparta Rotterdam[4].

La saison suivante est celle de la révélation pour Ricky van Wolfswinkel. Convaincant lors de la pré-saison, il est titulaire dès l'entame du championnat contre De Graafschap. Il marque son premier but en professionnel dès la troisième journée, de nouveau contre le Sparta Rotterdam. Il achève cette saison avec 8 buts pour 32 apparitions[5].

FC Utrecht (2009-2011)[modifier | modifier le code]

Van Wolfswinkel sous les couleurs du FC Utrecht

Le , il annonce son départ de Vitesse et signe un contrat de trois ans avec le FC Utrecht[6] contre 2,8 millions d'euros[7]. Avec 7 buts en 31 matchs, il réalise une saison équivalente à la précédente en championnat, qui voit Utrecht se qualifier pour le playoff européen. Auteur de quatre buts et d'une passe décisive sur les quatre matchs du playoff, il est un artisan majeur de la qualification d'Utrecht en Ligue Europa.

Il entame la saison 2010-2011 sur un rythme élevé, en marquant un but contre Feyenoord, puis deux doublés contre le NAC Breda et Willem II lors des trois premières journées du championnat. Le match suivant, le , Utrecht reçoit le Celtic Glasgow en barrage de la Ligue Europa, après s'être incliné 2-0 au match aller. Van Wolfswinkel inscrit un triplé en 46 minutes, offrant à Utrecht une victoire large (4-0) et la qualification. En poule de Ligue Europa, il se distingue par un doublé contre Naples, le . Il termine la saison d'Eredivisie à 15 buts.

Sporting CP (2011-2013)[modifier | modifier le code]

Ses bonnes performances aux Pays-Bas éveillent l'intérêt de l'Ajax d'Amsterdam et du PSV Eindhoven, mais aussi de grands clubs anglais comme Arsenal ou Liverpool[3]. C'est finalement en faveur du Sporting Portugal qu'il signe le , pour une durée de 5 ans. Le montant du transfert est estimé à 5,4 millions d'euros[8]. Ricky van Wolfswinkel se fait rapidement un nom à Alvalade en marquant à neuf reprises lors d'une série de 10 victoires consécutives à l'automne 2011. Il inscrit notamment une talonnade contre la Lazio Rome en Ligue Europa.

La suite de sa saison est plus inconstante, mais il inscrit néanmoins des buts importants. Il marque lors de déplacements européens compliqués sur les pelouses de Manchester City et du Metalist Kharkov, ou encore l'unique but de la rencontre dans le Derby de Lisbonne, contre Benfica. Le , contre le SC Braga, il inscrit son premier triplé sous les couleurs du Sporting. Cela lui permet de réaliser sa saison la plus prolifique en buts, toutes compétitions confondues (25 buts, contre 23 la saison précédente avec Utrecht). Il termine 4e meilleur buteur du championnat.

Ses prestations avec le Sporting attirent de nouveau l'œil des plus grands clubs européens. Sont avancés entre autres les noms de Manchester United, Chelsea, Liverpool, la Lazio Rome, le Zenit Saint-Pétersbourg ou l'Inter Milan. Le , le quotidien sportif A Bola indique que le CSKA Moscou aurait proposé 18 millions d'euros pour s'attacher ses services[9]. Ricky van Wolfswinkel reste cependant au Sporting. Malgré une première partie de saison en demi-teinte, il marque 20 buts toutes compétitions confondues. Le , il inscrit l'un des plus beaux buts du championnat, d'une talonnade contre le Vitória Sport Clube, à l'Estádio José Alvalade XXI.

En proie à des problèmes financiers, le Sporting décide de le transférer. Le , il signe au Norwich City Football Club pour un montant de 10M€ et 4 ans de contrat[10]. Il restera au Sporting jusqu'à la fin de la saison en cours.

Norwich City FC (2013-2014)[modifier | modifier le code]

Il rejoint Norwich à l'été 2013 pour préparer la saison 2013-2014. Le , il inscrit son premier but en Championnat anglais lors du premier match de la saison contre Everton. Il s'agit du premier et dernier but de van Wolfswinkel durant la saison 2013-2014. Il ne parvient pas à s'adapter, ni à sa nouvelle équipe, ni au championnat Anglais[11]. Norwich sera relégué à la fin de la saison, avec seulement 33 points.

Prêt à l'AS-Saint-Étienne (2014-2015)[modifier | modifier le code]

Ricky van Wolfswinkel avec l'AS Saint-Étienne, face aux Ukrainiens du FK Dnipro (Ligue Europa)

Le , il est prêté à l'AS Saint-Étienne avec une option d'achat de 6 millions d'euros[12].

Dans la continuité de sa saison précédente, les débuts de Ricky van Wolfswinkel à l'AS Saint-Etienne sont compliqués. En déficit de confiance, il compose de plus avec une préparation d'avant saison tronquée par une blessure et une sphère personnelle bouleversée par l'arrivée d'un premier enfant[13]. Malgré tout, le , il entre en jeu face au RC Lens et offre le but de la victoire à son coéquipier Fabien Lemoine. Quatre jours plus tard, il profite de sa deuxième titularisation pour inscrire son premier but sous ses nouvelles couleurs, face aux Girondins de Bordeaux, à Geoffroy-Guichard[14].

Il tarde néanmoins à confirmer cette embellie, ne trouvant plus le chemin des filets pendant près de deux mois. L'AS Saint-Étienne traverse une crise d'efficacité offensive[15] et, en dépit de circonstances atténuantes, l'attaquant néerlandais cristallise les interrogations, y compris chez les dirigeants du club[16]. A la faveur d'une blessure de l'attaquant Mevlüt Erding[17] et grâce à la confiance que lui accorde Christophe Galtier[18], il enchaîne cependant les titularisations. Le , sa persévérance est récompensée par un but égalisateur contre l'AS Monaco[19]. En meilleure forme physique et bien intégré dans le collectif stéphanois[20], il finit par répondre aux attentes en marquant quatre nouveaux buts jusqu'à la trêve. Il marque notamment en Ligue Europa contre le FK Qarabağ Ağdam et dans le Derby contre l'Olympique lyonnais, le [21].

Carrière internationale[modifier | modifier le code]

En sélection, van Wolfswinkel connait différentes catégories de jeunes, jusqu'à la sélection espoirs des Pays-Bas. Il y inscrit un triplé contre la Pologne U21, le [22]. Il rejoint également à quelques reprises une sélection B des Pays-Bas, avec qui il marque le , contre l'Allemagne U21[23].

Convoqué par le sélectionneur Bert van Marwijk, il connait sa première cape avec les A en étant titularisé le , face à l'Ukraine[24]. Il ne retrouve plus la sélection jusqu'en septembre 2013Louis van Gaal l'intègre dans le groupe, sans qu'il n'entre en jeu. De nouveau convoqué en juin de la même année, il est titulaire le contre l'Indonésie pour sa deuxième sélection[25]. La dernière à ce jour.

Style de jeu[modifier | modifier le code]

Dès sa formation aux Pays-Bas, Ricky van Wolfswinkel démontre des qualités techniques lui permettant d'évoluer au poste de milieu offensif. Mais c'est en tant qu'attaquant de pointe qu'il s'impose en professionnel, dans un rôle de renard des surfaces.

Intelligent dans ses déplacements, notamment dans sa prise de la profondeur, sa qualité principale est de se montrer très présent dans la surface adverse. Favorisant le tir placé au tir en force, son toucher de balle lui permet d'inscrire quelques superbes buts.

Mesurant 185 cm, il est doté d'un bon jeu de tête en déviation. En revanche, son poids de 75 kg le met en difficulté dans les duels et son jeu dos au but est essentiellement basé sur une conservation technique. Ce déficit de puissance physique est l'une des raisons pouvant expliquer son échec dans le championnat anglais.

Dans les colonnes du quotidien Le Progrès du , il se décrit comme tel : "Je n'ai jamais eu la puissance physique des très grands buteurs. Je compense par la technique, la mobilité, le sens du collectif."

Lorsqu'il rejoint l'AS Saint-Étienne pour remplacer l'attaquant brésilien Brandão - loué pour sa qualité dans les duels et critiqué sur le plan technique - Christophe Galtier écarte ainsi toute similitude entre les deux attaquants[27].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Neveu d'Erik Willaarts, meilleur buteur d'Eredivisie en 1987 et 1990, Ricky van Wolfswinkel est en couple avec Bianca Neeskens, fille de l’ex-légende du football hollandais Johan Neeskens[3]. En septembre 2014, ils sont parents d'un petit garçon[28].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques de Ricky van Wolfswinkel au 27 mai 2015[29]
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Compétition(s)
continentale(s)
Drapeau : Pays-Bas Pays-Bas Total
Division M B Pd M B Pd M B Pd C M B Pd M B Pd M B Pd
2007-2008 Drapeau des Pays-Bas Vitesse Arnhem Eredivisie 1 0 0 - - - - - - - - - - - - - 1 0 0
2008-2009 Drapeau des Pays-Bas Vitesse Arnhem Eredivisie 32 8 1 2 0 0 - - - - - - - - - - 34 8 1
Sous-total 33 8 1 2 0 0 - - - - - - - - - - 35 8 1
2009-2010 Drapeau des Pays-Bas FC Utrecht Eredivisie 31+4 7+4 2+1 1 1 0 - - - - - - - - - - 36 12 3
2010-2011 Drapeau des Pays-Bas FC Utrecht Eredivisie 29 15 3 3 0 1 - - - C3 12 8 0 1 0 0 45 23 4
Sous-total 64 26 6 4 1 1 - - - - 12 8 0 1 0 0 81 35 7
2011-2012 Drapeau du Portugal Sporting Portugal Primeira Liga 25 14 1 7 5 2 2 0 0 C3 13 6 0 - - - 47 25 3
2012-2013 Drapeau du Portugal Sporting Portugal Primeira Liga 30 14 2 1 1 0 3 2 0 C3 7 3 0 1 0 0 42 20 2
Sous-total 55 28 3 8 6 2 5 2 0 - 20 9 0 1 0 0 89 45 5
2013-2014 Drapeau de l'Angleterre Norwich City Premier League 25 1 2 2 0 0 - - - - - - - - - - 27 1 2
Sous-total 25 1 2 2 0 0 - - - - - - - - - - 27 1 2
2014-2015 Drapeau de la France AS Saint-Étienne (prêt) Ligue 1 28 5 3 4 3 0 2 0 0 C3 6 1 0 - - - 40 9 3
Sous-total 28 5 3 4 3 0 2 0 0 - 6 1 0 - - - 40 9 3
Total sur la carrière 205 68 15 20 10 3 7 2 0 - 38 18 0 2 0 0 272 98 18

Note : Pour la saison d'Eredivisie 2009-2010, on distingue les statistiques de la saison courante (a), de celles du play-off européen (b), sous la forme (a)+(b) .

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès en club[modifier | modifier le code]

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Ricky van Wolfswinkel », sur fm.manutd.nl (consulté le 8 décembre 2014)
  2. « Ricky van Wolfswinkel », sur www.canaries.co.uk (consulté le 8 décembre 2014)
  3. a, b et c « Story of Ricky van Wolfswinkel », sur sofoot.com (consulté le 8 décembre 2014)
  4. « Eredivisie 2007/2008 Journée 32 Vitesse Arnhem - Sparta Rotterdam », sur footballdatabase.eu (consulté le 8 décembre 2014)
  5. « Ricky van Wolfswinkel », sur transfermarkt.co.uk (consulté le 8 décembre 2014)
  6. « Utrecht Sign Ricky Van Wolfswinkel From Vitesse », sur goal.com (consulté le 8 décembre 2014)
  7. « Ricky van Wolfswinkel », sur transfermarkt.fr (consulté le 8 décembre 2014)
  8. « Official: Sporting Lisbon sign Ricky van Wolfswinkel from Utrecht », sur goal.com (consulté le 8 décembre 2014)
  9. « CSKA ofrece 18 milhões por Van Wolfswinkel », sur supersporting.net (consulté le 9 décembre 2014)
  10. « Van Wolfswinkel à Norwich » (consulté le 21 mars 2013)
  11. « Ricky van Wolfswinkel : le Néerlandais s'est perdu en vol », sur vavel.com (consulté le 9 décembre 2014)
  12. « Van Wolfswinkel à Saint-Etienne (off.) », sur lequipe.fr (consulté le 9 décembre 2014)
  13. « ASSE : Galtier défend Ricky », sur footmercato.net (consulté le 9 décembre 2014)
  14. « ASSE : But Ricky VAN WOLFSWINKEL (31') / AS Saint-Etienne - Girondins de Bordeaux (1-1) / 2014-15 », sur Ligue 1 (Officiel) sur youtube.com (consulté le 9 décembre 2014)
  15. « Herbin critique l'attaque de l'ASSE », sur foot01.com (consulté le 9 décembre 2014)
  16. « Van Wolfswinkel? On a le droit de se tromper. », sur rmcsport.bfmtv.com (consulté le 9 décembre 2014)
  17. « Erding de nouveau blessé », sur lequipe.fr (consulté le 9 décembre 2014)
  18. « Les bonnes recettes de Galtier », sur lequipe.fr (consulté le 9 décembre 2014)
  19. « ASSE : But Ricky VAN WOLFSWINKEL (58') / AS Saint-Etienne - AS Monaco (1-1) - (ASSE - MON) / 2014-15 », sur Ligue 1 (Officiel) sur youtube.com (consulté le 9 décembre 2014)
  20. « Galtier décrit van Wolfswinkel : buteur, attachant mais dissipé ! », sur envertetcontretous.fr (consulté le 9 décembre 2014)
  21. « ASSE : But Ricky VAN WOLFSWINKEL (40') / AS Saint-Etienne - Olympique Lyonnais (3-0) - (ASSE-OL) / 2014-15 », sur Ligue 1 (Officiel) sur youtube.com (consulté le 9 décembre 2014)
  22. « UEFA Euro Qualifying U21, Poland U21 - Netherlands U21 », sur transfermarkt.co.uk (consulté le 9 décembre 2014)
  23. « International Friendlies, Germany U21 - Netherlands B », sur transfermarkt.co.uk (consulté le 9 décembre 2014)
  24. « International Friendlies, Ukraine - Netherlands », sur transfermarkt.co.uk (consulté le 9 décembre 2014)
  25. « International Friendlies, Indonesia - Netherlands », sur transfermarkt.co.uk (consulté le 9 décembre 2014)
  26. Le premier chiffre correspond au score de l'équipe jouant à domicile.
    Le score est écrit en vert si l'équipe des Pays-Bas a gagné le match, en noir si elle a fait match nul et en rouge si elle a perdu le match.
  27. « Football / Galtier :"Ricky n'est pas Brandão" », sur RMC Sport sur dailymotion.com (consulté le 9 décembre 2014)
  28. « ASSE - Ricky rentre aujourd'hui », sur madeinfoot.com (consulté le 9 décembre 2014)
  29. Statistiques de Ricky van Wolfswinkel sur transfermarkt.co.uk

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :