Religion au Québec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
La crypte de l'oratoire Saint-Joseph bondée lors d'une messe en 1945

La religion au Québec inclut une diversité de groupes et de croyances religieuses. La religion, plus précisément l'Église catholique romaine, a longtemps occupé une place centrale et intégrale au sein de la société québécoise depuis l'arrivée des premiers colons français en Nouvelle-France. Cependant, depuis la Révolution tranquille et le Concile Vatican II dans les années 1960, il y a une véritable séparation entre l'État et la religion et la société en général voit la religion comme une affaire privée. Néanmoins, le catholicisme représente toujours 75 % de la population québécoise en 2011. Les catholiques sont suivis par les gens sans religion en termes de pourcentage de la population totale de la province. Les autres religions présentes au Québec incluent, en ordre d'importance, l'islam, le judaïsme, les traditions religieuses asiatiques (bouddhisme, hindouisme, sikhisme) et les traditions des Premières nations.

Christianisme au Québec[modifier | modifier le code]

Tout comme pour la population canadienne, le christianisme est la religion de la majorité des Québécois, avec 82,2 % ou 5 775 745 personnes de la population s’y réclamant en 2011[1].

Catholicisme[modifier | modifier le code]

En 2011, 74,7 % ou 5 775 745 des chrétiens québécois sont catholiques[1] .

Protestantisme[modifier | modifier le code]

Les églises protestantes au Québec sont fort diversifiées (anglicane; baptiste; luthérienne, pentecôtiste, presbytérienne, unie), avec environ 500 000 adhérents en 2011[1].

Autres religions présentes au Québec[modifier | modifier le code]

Islam[modifier | modifier le code]

L’islam au Québec est la religion minoritaire la plus importante. En 2011, les musulmans représentaient 3,1 %, leur nombre ayant doublé depuis 2001, atteignant 243 430. Par contre, c’est en Ontario qu’on trouve la plus grande concentration de musulmans du Canada, soit 4,6%, avec ses 581 950 musulmans.[1]

Temple Emanu-El-Beth Sholom. La plus vieille synagogue réformé du Canada (Westmount, Montréal)
Le Temple Emanu-El-Beth Sholom est la plus vieille synagogue réformée du Canada (Westmount, Montréal)

Judaïsme[modifier | modifier le code]

Le judaïsme est la deuxième religion minoritaire en importance au Québec, après l'islam. En 2011, il y avait 85 105 de juifs au Québec, représentant 1,1 % de la population québécoise. Les communautés hassidiques du Québec sont parmi les plus importantes en Amérique du Nord.[1]

Temple Gurudwara Sahib, Montréal
Temple Gurudwara Sahib, Montréal

Traditions asiatiques[modifier | modifier le code]

En 2011, les traditions asiatiques au Québec représentaient 1,2% de la population québécoise : les bouddhistes représentait 0,7 % de la population québécoise, soit 52 385 bouddhistes; l'hindouisme, avec ses 33 540 adhérents, représentait 0,4 % de la population ; et le sikhisme, avec ses 9 275 fidèles, représentait 0,1 % de la population[1].

Autochtones[modifier | modifier le code]

Les populations autochtones du Québec comptaient 104 633 individus en 2015.[2]

Statistiques[modifier | modifier le code]

Religion au Québec selon l'Enquête nationale sur les ménages de 2011

  • Christianisme (82,2 %)
  • Irreligion (12,1 %)
  • Islam (3,1 %)
  • Judaïsme (1,1 %)
  • Bouddhisme (0,7 %)
  • Hindouisme (0,4 %)
  • Sikhisme (0,1 %)
  • Autres religions (0,3 %)
Religion Pourcentage de la population québécoise
2001[1] 2011[1]
Christianisme
(Catholicisme)
90,1 %
(83,2 %)
82,2 %
(74,7%)
Islam 1,5 % 3,1 %
Judaïsme 1,3 % 1,1 %
Bouddhisme 0,6 % 0,7 %
Hindouisme 0,3 % 0,4 %
Sikhisme 0,1 % 0,1 %
Autres religions 0,5 % 0,3 %
Sans religion 5,6 % 12,1 %

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g et h « Enquête nationale auprès des ménages de 2011 : Tableaux de données », sur Statistique Canada, (consulté le 13 mars 2019)
  2. « Statistiques des populations autochtones du Québec 2015 », sur Secrétariat aux affaires autochtones, Gouvernement du Québec, (consulté le 13 mars 2019)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Louis Rousseau (dir.), Le Québec APRÈS Bouchard-Taylor. Les identités religieuses de l'immigration, Presses de l'Université du Québec, 2012.

Christianisme[modifier | modifier le code]

  • Nive Voisine (dir.), Histoire du catholicisme québécois, Montréal (Québec), Boréal Express,

Islam[modifier | modifier le code]

  • Géraldine Mossière, Converties à l'islam. Parcours de femmes au Québec et en France, Montréal, Presses de l'Université de Montréal, 2013.