Rochester Institute of Technology

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Rochester Institute of Technology
Rochester Institute of Technology seal.svg
Histoire et statut
Fondation
1829
Type
Université privée
Devise
The making of a living and the living of a life
Site web
Chiffres-clés
Étudiants
16842 (2015)[1]
Effectif
1 533Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation
Ville
Pays

Le Rochester Institute of Technology ou RIT, en français Institut de technologie de Rochester, est un institut de recherche et une université américaine privée, spécialisée dans les domaines des beaux-arts, de l'informatique, des sciences de l'ingénieur.

Elle se compose de neuf collèges académiques et est située à Rochester (New York), au nord-est des États-Unis[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

L'Institut est né de la fusion, en 1891, d'une société littéraire nommée Rochester Athenæum, société créée en 1829, notamment par le colonel Nathaniel Rochester (en), et d'un Institut de mécanique fondé en 1885 par un consortium d'hommes d'affaires de Rochester comprenant le capitaine Henry Lomb. Le nom de l'institution fusionnée était à l'époque Rochester Athenæum and Mechanics Institute (RAMI)[4].

En 1944, l'université prend son nom actuel de Rochester Institute of Technology[4].

Originellement, l'Institut était situé en centre-ville de Rochester, mais le gouvernement allait construire une autoroute de contournement qui allait démolir certains immeubles et couper le campus en deux. Afin de continuer son développement, l'école a pris la décision de déménager son campus sur un immense terrain à Henrietta en banlieue sud de la ville en 1968[4].

En 1966, le gouvernement fédéral décide d'intégrer un nouvel institut pour les sourds, le National Technical Institute for the Deaf (ou NTID). En 1968, les premiers étudiants sourds intègrent l'Institut, alors que la transition du RIT dans le nouveau campus avait lieu[4].

La formation doctorale démarre en 1990 dans le domaine des sciences de l'image (Imaging science (en)), rapidement suivi par l'astronomie, les sciences et technologies de l'information, l’ingénierie des microsystèmes, etc.

Campus[modifier | modifier le code]

Le campus actuel s'étend sur 5,3 km2. Cette propriété est principalement recouverte de forêts et de marais. Le campus compte 237 bâtiments pour une surface totale de construction de 474 000 m2. Le matériau de construction dominant de tous les pavillons étant la brique brune (le nombre total de briques était estimé à 14,5 millions à la fin de 2006[5]), les étudiants donnent le surnom de Brick City au campus.

En 2013, il était considéré par le magazine américain Travel + Leisure comme le campus le plus laid des Etats-Unis[6].

Administration[modifier | modifier le code]

David C. Munson (en) est le président du RIT depuis 2017. Il est le dixième président depuis la création de l'université, succédant à William W. Destler (en) qui avait occupé ce poste pendant dix ans[7].

L'Institut compte neuf collèges dans les spécialités suivantes :

L'Institut est également impliqué dans de nombreux partenariats internationaux avec les établissements tels que[8] :

Recherche[modifier | modifier le code]

Ryne Raffaelle (en) est nommé vice-président pour la recherche et vice-recteur adjoint en .

En 2016, R. Raffaelle désigne quatre domaines de recherche considérés comme stratégiques pour l'avenir de l'université, avec pour chaque domaine un investissement pouvant atteindre un million de dollars sur cinq ans[9]. Ces quatre domaines sont :

Les thèmes de ce plan sur cinq ans, centrés sur des applications et des demandes de la société moderne, ont été définis pour attirer des financements privés et publiques[9].

Les activités de recherche au RIT sont développées au sein de 60 centres de recherche et laboratoires[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (en) « Rochester Institute of Technology - Fall Enrollment by Gender » [archive du ], sur rit.edu, (consulté le 14 juin 2016).
  2. « History of the RIT Mascot », sur Rochester Institute of Technology (consulté le 14 juin 2016)
  3. (en) « RIT in brief », sur rit.edu (consulté le 14 juin 2016).
  4. a b c et d (en) Dane R. Gordon, Rochester Institute of Technology : Industrial Development and Educational Innovation in an American City, 1829-2006, RIT Cary Graphic Arts Press, , 649 p. (ISBN 9781933360232, lire en ligne).
  5. (en) « Brick City Festival promotional materials », sur library.rit.edu (consulté le 14 juin 2016).
  6. (en) « America's Ugliest College Campuses », sur travelandleisure.com (consulté le 14 juin 2016).
  7. (en) « The president - Biography », sur rit.edu (consulté le 14 juin 2016).
  8. (en) « RIT - Étudiants Internationaux », sur Rit.edu (consulté le 14 juin 2016).
  9. a et b (en) James Goodman, « RIT announces strategic research initiatives », sur democratandchronicle.com, (consulté le 15 juin 2016).
  10. (en) « Labs & Centers », sur rit.edu (consulté le 14 juin 2016).

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :