Radio HDR

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Radio HDR
Description de l'image Logohdrouen.jpg.
Présentation
Pays Drapeau de la France France
Siège social Rouen
(Seine-Maritime, France)
Propriétaire AAMJ
Slogan Le mix des cultures
Langue Français, Arabe, Berbère, Wolof, Manjaque, Peul
Statut Radio associative locale
Catégorie A
Site web www.radiohdr.net
Historique
Création
Diffusion
FM 99.1 MHz
RDS HDR
Streaming Écouter en direct

Radio HDR est une radio associative rouennaise.

Présentation[modifier | modifier le code]

Radio HDR est une radio associative de l'agglomération de Rouen de catégorie A qui émet sur la fréquence 99,1 MHz et sur Internet[1] et a été créée le 16 mars 1998, à la suite du club radio de l'ancienne MJC des Hauts de Rouen[2] aujourd'hui renommée Maison de quartier du plateau. Elle est gérée par L'Association des Amis de la Maison des Jeunes (AAMJ). HDR est un acronyme de Hauts de Rouen, lieu géographique où se trouve la radio. La radio est domiciliée dans une zone de sécurité prioritaire (ZSP)[3], à ce titre, elle œuvre dans les domaines de l'éducation, de la formation, de la citoyenneté, de la lutte contre les discriminations, de la démocratie participative et reçoit des financements de la mairie de Rouen et de la politique de la ville, du Fonds d'aide et de soutien pour l'intégration et la lutte contre les discriminations ainsi que de l'Union européenne avec le Fonds social européen[2]. La radio HDR revendique un multiculturalisme.

Autre[modifier | modifier le code]

  • Président de l'AAMJ : Gilles Thomas depuis (2007). Directeur de la radio : Moïse Gomis depuis (1998)[3]
  • Devise de la radio : « Le mix des cultures »[4].
  • Durant les quatre premières années, la Radio HDR diffusait une programmation musicale résolument tournée vers l'électro, genre musical encore peu diffusé alors sur les ondes hertziennes françaises, avec des titres des labels indépendants Warp Records et Ninja Tune.
  • Depuis 2004, la Radio HDR connaît des difficultés financières chroniques[2],[3],[6],[7],[8].
  • En 2013, la radio avait une audience de 30 000 auditeurs par semaine [3]

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes, sources et références[modifier | modifier le code]

  1. Site officiel de Radio HDR
  2. a b et c Article du Point du 1er novembre 2007
  3. a b c d et e Article de Télérama du 12 avril 2013
  4. Historique sur le site de la radio
  5. Publication dans le Journal officiel de la République française du 19 juillet 2007, édition n°165: Décision n° 2007-412 du 30 mai 2007 du Conseil supérieur de l'audiovisuel. Consulter l'annexe du document. [lire en ligne (page consultée le 30 décembre 2010)]
  6. « La Radio Hdr de ROUEN mobilisation et manifestation de soutien le samedi 2 octobre 2004 », Presumescoupables.net, octobre 2004 [lire en ligne (page consultée le 30 décembre 2010)]
  7. Collectif, « La radio associative HDR (la radio des Hauts de Rouen) en danger !», Acrimed, 23 octobre 2008 [lire en ligne (page consultée le 30 décembre 2010)]
  8. Auteur(e) inconnu(e) « HDR en mode survie », Paris Normandie, 6 juillet 2009 [lire en ligne (page consultée le 30 décembre 2010)]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Bruce Crumley, « Broadcasting from the Banlieue: A Rouen radio station mirrors its milieu with an eclectic programming mix », Time Magazine, vol. 153, no 6,‎ (lire en ligne)
  • Anne-Marie Gustave, « La station anti-ghetto : Radio HDR, l'antenne associative rouennaise. Née dans un quartier déshérité, elle donne la parole à ceux qui ne la prennent jamais. », Télérama, no 2816,‎
  • Daniel Hadwiger, « Radios en Europe », Globules.com,‎ (lire en ligne)
  • Charlène Nouyoux, « A Rouen, la radio associative HDR se mobilise pour survivre : financièrement exsangue, affaiblie par d'anciennes erreurs de gestion, la radio associative rouennaise HDR est menacée de fermeture après 15 ans d'existence. Elle lance un appel à la mobilisation . », Télérama,‎ (lire en ligne)

Lien externe[modifier | modifier le code]