Masse (électricité)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Masse (homonymie).

La masse, dans un circuit électrique, est la branche de référence des potentiels électriques. Dans la grande majorité des cas, le potentiel électrique de cette branche est la référence V du circuit considéré, cependant il ne doit pas être confondu avec la terre d'un local[1].

Définitions[modifier | modifier le code]

La définition du terme masse, retenu par la législation française est :

« Masse : partie conductrice d'un matériel électrique susceptible d'être touchée par une personne, qui n'est pas normalement sous tension mais peut le devenir en cas de défaut d'isolement des parties actives de ce matériel[2],[1]. »

Utilisation[modifier | modifier le code]

Industrie et électroménager[modifier | modifier le code]

Le terme masse correspond à la définition officielle dans tous les appareils dont la carcasse métallique[1] devrait être reliée à la terre au travers du câble d'alimentation électrique.

En électronique[modifier | modifier le code]

Dans certains montages électroniques, on relie volontairement l'un des deux pôles (généralement le pôle négatif) du circuit à la carcasse métallique de l'objet. Cette carcasse métallique sera reliée à la terre pour minimiser l'influence des rayonnements électromagnétiques, qu'ils soient produits par l'équipement lui-même ou provenant de sources perturbatrices extérieures.

Article détaillé : Compatibilité électromagnétique.

Sur certains appareils de mesure, comme les oscilloscopes, les multimètres de laboratoire, les fréquencemètres, les générateurs de fonction, etc. ainsi que sur les alimentations stabilisées, le châssis métallique est généralement relié au point froid (0 V), des circuits électroniques, le châssis est lui-même relié à la terre par mesure de sécurité[1]. Il importe d'en tenir compte lors de l'utilisation car il y a risque de court-circuit[3], par exemple, lors de mesures à différents points d'un circuit avec plusieurs appareils dont les 0 V ne seraient pas isolés entre eux[3]. De même, il n'est pas possible d'effectuer des mesures sur le réseau électrique avec des appareils ayant le 0 V relié à la terre (utiliser dans ce cas des entrées différentielles[3]).

Dans l'automobile[modifier | modifier le code]

Dans une automobile à carrosserie métallique, l'utilisation de la carrosserie comme masse électrique[1] permet de n'utiliser qu'un seul fil pour alimenter les appareils consommateurs, (lampes, moteursetc.), le retour à la source d'énergie se faisant par la carcasse conductrice. On dit que l'objet est mis à la masse dès qu'il est raccordé à la carcasse. Dans une telle configuration, les commandes de l'alimentation — interrupteurs, fusibles, bobinesetc. — n'ont besoin de contrôler qu'un seul fil du circuit électrique.

Du fait de l'utilisation de la carcasse métallique comme conducteur, il va de soi que les fils portés à un autre potentiel doivent être correctement isolés afin d'éviter tout risque de court-circuit[1].

Une mise à la masse défectueuse est une cause de panne fréquente :

  • il arrive que la carrosserie soit oxydée au point de contact ou que les diverses parties de la carcasse communiquent mal entre elles ;
  • si la mise à la masse d'un groupe d'ampoules (bloc feux arrières/ clignotants de véhicule, par exemple) ne se fait pas correctement (« faux contact »), chaque ampoule cherche à établir un autre chemin de retour, souvent par une autre ampoule, ce qui provoque des anomalies comme l'allumage d'un feu stop et d'un clignotant, simultanément, lors du freinage, ou autres phénomènes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]