Haute tension

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir HTA, MT et Haute tension (homonymie).
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (juin 2012).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

La haute tension est un terme qui caractérise, selon des normes européennes, les valeurs de la tension électrique supérieures à 1 000 volts en courant alternatif et 1 500 volts en courant continu[1].

France[modifier | modifier le code]

En France, on distingue deux catégories de hautes tensions :

  • le domaine haute tension A (ou HTA), ou moyenne tension (MT), concerne les installations électriques dans lesquelles la tension :
  • le domaine haute tension B (ou HTB) concerne les installations électriques dans lesquelles la tension :
    • excède 50 000 volts en courant alternatif[2],
    • ou excède 75 000 volts en courant continu[1].

Bien qu'ils ne soient pas normalisés, on utilise également couramment les termes :

  • extra-haute tension, pour désigner les tensions alternatives qui sont supérieures à 300 kV et inférieures ou égales à 800 kV ;
  • ultra-haute tension. Dans les années 1990, il y a eu un projet 1 100 kV très avancé au Japon avec essais de prototypes, mais à ce jour il n'a été exploité qu'en 550 kV[réf. nécessaire].

L'appellation très haute tension (THT) est quant à elle une ancienne dénomination de la classe des tensions utilisées pour le transport longue distance de l'électricité, qui concernait les tensions supérieures à 100 000 volts.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Haute tension sur le site futura-sciences.com.
  2. http://www.aforelec.fr/nouvelle-habilitation-2012.html.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]