Référendum constitutionnel algérien de 1989

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Référendum constitutionnel algérien de 1989
Voir et modifier les données sur Wikidata
Corps électoral et résultats
Participation
78,98 %
Votes exprimés 10 401 548
Oui
73,4 %
Non
26,6 %

Le référendum constitutionnel algérien a eu lieu le 23 février 1989[1]. À la suite des émeutes d'octobre 1988, la nouvelle constitution retire les références au socialisme et autorise une démocratie multipartite. En dépit des appels au boycott des islamistes radicaux et de l'opposition des syndicats et des membres du FLN, les amendements ont été approuvés par 73,43% des votants et un taux de participation de 78,98 %[2].

Des élections locales étaient prévues l'année suivante, en 1990 et les élections législatives ont lieu en 1991.

Résultats[modifier | modifier le code]

Voix %
Pour 7 290 760 73,4
Contre 2 637 678 26,6
Blancs et nuls 473 110
Total 10 401 548 100
Participation 13 170 137 79,0
Source: Nohlen et al.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Algerian History « Copie archivée » (version du 22 juillet 2011 sur l'Internet Archive) Algerian Embassy in Kuala Lumpur
  2. Nohlen, D, Krennerich, M & Thibaut, B (1999) Elections in Africa: A data handbook, p55 (ISBN 0-19-829645-2)

Articles connexes[modifier | modifier le code]