Presence (album)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Presence.
Presence
Album de Led Zeppelin
Sortie 31 mars 1976
Enregistré Novembre/Décembre 1975
Genre Hard rock, heavy metal, blues rock
Producteur Jimmy Page/Peter Grant
Label Swan Song Records

Albums de Led Zeppelin

Presence est un album de Led Zeppelin, sorti sur le label Swan Song Records en 1976. Il présente les particularités d'avoir été enregistré en seulement 18 jours à Munich, Allemagne fin novembre et début décembre 1975, de contenir sur tous les morceaux une multiplication de pistes de guitare réalisées par Jimmy Page et le fait que les performances vocales de Robert Plant aient été mises en boîte alors qu'il était assis sur un fauteuil roulant à la suite d'un grave accident de la route en Grèce au mois d'août.

Contexte[modifier | modifier le code]

Dans la foulée de la sortie du double album Physical Graffiti, qui connait un formidable succès critique et commercial, Led Zeppelin effectue de janvier à mars 1975 une tournée des plus grandes arènes des États-Unis, puis donne du 17 au 25 mai 1975 une série de 5 concerts à Earl's Court, Londres[1], durant chacun plus de trois heures et entrés dans la légende du groupe, alors à son apogée[2]. Les membres du quatuor s'accordent ensuite des vacances, avant d'entamer une nouvelle tournée mondiale programmée à l'automne[2].

Robert Plant séjourne ainsi en Grèce quand, le 4 août 1975, il est victime d'un grave accident de voiture avec son épouse Maureen et leurs enfants. Il s'en tire avec de multiples factures à la cheville et au coude et ne pourra pas remarcher avant quatre mois[2]. Il part en convalescence en CalifornieJimmy Page le rejoint, et tous deux se mettent à l'écriture des chansons qui vont figurer sur le 7e album de Led Zeppelin. La grande tournée de l'automne 1975 est annulée. Le projet d'enregistrer à la place un nouvel opus prend corps. « Un album de circonstance » raconte Robert Plant, « une complainte venue des profondeurs, la seule chose que nous pouvions faire. Je ne savais franchement pas ce qui allait se passer, et personne d'autre non plus... ça venait des tripes »[2].

Enregistrement[modifier | modifier le code]

De la fin novembre au début décembre 1975, Led Zeppelin investit les studios Musicland de Munich, Allemagne. Tout se fait dans l'urgence. John Paul Jones et John Bonham ne rejoignent leurs camarades pour les répétitions que très peu de temps avant l'enregistrement, qui ne prendra que 18 jours en tout, mixage compris[2]. Robert Plant, qui n'est pas encore remis de son accident, enregistre cet album posté devant le micro assis dans un fauteuil roulant[2]. Pour sa part, Jimmy Page est plus que jamais omniprésent. Il expliquera en 1993 : « Il n'y a pas de chanson acoustique, pas de claviers, pas de moelleux. On était sous pression à cause de délais incroyablement courts pour terminer l'album. On a tout bouclé en un peu plus de deux semaines. Je travaillais en moyenne 18 à 20 heures par jour. En plus, c'était épuisant parce que personne n'apportait vraiment d'idées de chansons, c'est moi qui devais trouver tous les riffs, ce qui explique sans doute pourquoi Presence est tellement chargé en guitares »[2]. De fait, le fondateur du groupe multiplie les pistes de guitare, jusqu'à six par exemple sur Achilles Last Stand[2].

Liste des titres[modifier | modifier le code]

  1. Achilles Last Stand
  2. For Your Life
  3. Royal Orleans
  4. Nobody's Fault But Mine
  5. Candy Store Rock
  6. Hots On For Nowhere
  7. Tea For One

Musiciens[modifier | modifier le code]

Analyse des chansons[modifier | modifier le code]

  • Nobody's Fault But Mine est une chanson de blues traditionnelle, venant d'un gospel connu depuis 1924 sous le titre It's Nobody's Fault but Mine. Led Zeppelin en a arrangé la musique et les paroles. Lors du concert Celebration Day à l'O2 Arena de Londres le 10 décembre 2007, Robert Plant présente cette chanson comme une version Led Zeppelin du Terraplane Blues de Robert Johnson[3].
  • Tea For One exprime la mélancolie des membres du groupe, éloignés de leurs familles.
  • Achilles Last Stand comprend beaucoup d'« overdubs » de guitare. Il a fallu une nuit à Jimmy Page pour tout assembler.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Led Zeppelin.com "Concert Timeline, consulté le 19/11/10212
  2. a, b, c, d, e, f, g et h Charles R. Cross, Led Zeppelin, des ombres plus hautes que nos âmes, Näive, (ISBN 978-2-35021-191-6), p. 54-63
  3. DVD Célébration Day, 2012, Nobody's Fault But Mine, 42e minute du concert