Porte de Clichy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Clichy (homonymie).
Porte de Clichy
Illustration de la Porte de Clichy
Porte de Clichy vue depuis le boulevard Bessières.
Précédent Sens anti-horaire
Porte d'Asnières
Porte de Clichy Sens horaire
Porte Pouchet
Suivant
Géographie
Boulevard (s) boulevard Bessières
boulevard Berthier
Arrondissement (s) 17e
Commune limitrophe Clichy
Coordonnées 48° 53′ 40″ nord, 2° 18′ 49″ est
Transports en commun
Petite Ceinture Avenue de Clichy
Petite ceinture RATP PC3
RER (RER)(C)
Gare de la Porte de Clichy
Métro (M)(13)
Porte de Clichy
Bus (BUS) RATP 54 74 138 173
Routes
Route nationale 310

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Point carte.svg
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

La porte de Clichy est l'une des dix-sept portes percées dans l’enceinte de Thiers au milieu du XIXe siècle pour protéger Paris. Elle est aujourd'hui une importante porte de Paris située dans le 17e arrondissement et sépare la capitale de Clichy.

Situation[modifier | modifier le code]

La porte de Clichy se trouve à 1 000 m à l’est de la porte d’Asnières et 600 m à l’ouest de la porte Pouchet.

Initialement située à la jonction du boulevard Bessières et du boulevard Berthier dans le prolongement de l’avenue de Clichy, elle est depuis la construction du boulevard périphérique localisée au-delà de l’avenue de la Porte-de-Clichy au niveau du boulevard de Douaumont. La porte de Clichy était l’origine de l’ancienne RN 310 (actuellement RD 911).

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Cette porte doit son nom à la ville de Clichy à laquelle elle mène.

Histoire[modifier | modifier le code]

Tramway de la TPDS (lointain ancêtre de la RATP) franchissant l'enceinte de Thiers à la Porte Clichy, vers 1904.

C'est un tronçon de la route départementale no 11, dite « de la Révolte », créée vers 1750 sur l'emplacement d'un ancien chemin conduisant à Saint-Denis.

Cette porte fut construite vers 1840 sur l'ancienne commune de Clichy, avant son démembrement opéré par la loi du 16 juin 1859. Elle contrôlait l’entrée des fortifications par l’ancien boulevard Jean-Jaurès (route nationale 310), devenu l'avenue de la Porte-de-Clichy.

Vie du quartier[modifier | modifier le code]

La porte de Clichy est un important axe routier au nord de Paris et une zone SNCF. Elle est attenante au lycée Honoré-de-Balzac, aux Ateliers Berthier, et au cimetière des Batignolles.

En 2017, la construction de la cité judiciaire est achevée sur le site situé entre le boulevard de Douaumont et les Ateliers Berthier, doit accueillir les nouveaux locaux des tribunaux d'instance répartis dans chacun des 20 arrondissements de la capitale, du Tribunal de grande instance de Paris (actuellement installé au Palais de Justice) et la Direction régionale de la police judiciaire de Paris (le fameux 36, quai des Orfèvres)[1]. En mai 2017, la place devant la cité est dénommée Parvis du Tribunal de Paris.

De mai 2013 à mai 2014, la zone de la porte de Clichy est intégralement restructurée lors d'importants travaux[2].

Transports[modifier | modifier le code]

L'une des entrées de la station de métro Porte de Clichy.

La porte de Clichy est un accès majeur au boulevard périphérique de Paris.

Elle est desservie par la ligne (M)(13) à la station Porte de Clichy, par le (RER)(C) à la gare de la Porte de Clichy, ainsi que par les lignes de bus RATP PC3 54 74 138 173.

À l'horizon 2019, le prolongement des lignes (M)(14) du métro et (T)(3b) du tramway devrait également permettre de desservir le secteur.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Les étapes du projet », sur Etablissement public du palais de justice de Paris,
  2. [PDF] clichy-batignolles.fr