Porte Pouchet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Porte Pouchet
Illustration de la Porte Pouchet
Précédent Sens anti-horaire
Porte de Clichy
Porte Pouchet Sens horaire
Porte de Saint-Ouen
Suivant
Géographie
Boulevard (s) Boulevard Bessières
Arrondissement (s) 17e
Commune limitrophe Saint-Ouen
Clichy
Coordonnées 48° 53′ 51″ nord, 2° 19′ 23″ est
Transports en commun
Petite Ceinture Non desservie
Petite ceinture RATP (T)(3b)
Épinettes-Pouchet
Bus (BUS) RATP 66

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Point carte.svg

La porte Pouchet est une petite porte de Paris située dans le 17e arrondissement.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

La porte Pouchet se trouve à 600 m à l'est de la porte de Clichy et 300 m à l'ouest de la porte de Saint-Ouen. Elle est située sur le boulevard Bessières dans le prolongement de la rue Pouchet.

La porte Pouchet n'a pas d'accès au boulevard périphérique de Paris. Dans les années 1960, un échangeur avec l'autoroute A15 était prévu mais le tronçon autoroutier jusqu'au pont de Gennevilliers ne fut jamais construit.

Elle est desservie par les lignes de bus RATP 66 et situe à 100 mètres de l'arrêt Bois-le-Prêtre desservie par les lignes de bus RATP 173 341. Depuis le 24 novembre 2018, elle est également desservie par le tramway (T)(3b).

Historique[modifier | modifier le code]

Le GPRU Porte Pouchet[modifier | modifier le code]

Le quartier est classé en zone urbaine sensible (ZUS). En 2003, la mairie de Paris décide de lancer un grand projet de réurbanisation. Le quartier devient alors un grand projet de renouvellement urbain (GPRU).

Buts du projet :

La fourrière installée sous le boulevard périphérique relocalisée, il est créé en 2019-2020 une place publique reliant les quartiers de Paris à Saint-Ouen et Clichy[1].

Équipements[modifier | modifier le code]

Le centre sportif Max-Rousié y est établi.

L'École nationale de commerce et l'école 42 y sont implantées.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes, sources et références[modifier | modifier le code]

  1. Denis Cosnard, « Grand Paris : mais que faire du périphérique ? », sur lemonde.fr, (consulté le 30 juin 2019)