Politica hermetica

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Politica hermetica
Pays Drapeau de la France France
Langue Français
Périodicité Annuelle
Genre Politique, ésotérisme,
approche scientifique
Date de fondation 1985
Ville d’édition Paris

Site web politicahermetica.wordpress.com

Politica hermetica est une revue française fondée en 1985 par, entre autres, les historiens Victor Nguyen, Jean-Pierre Laurant et Jean-Pierre Brach et paraissant aux éditions L’Âge d’Homme.

Description[modifier | modifier le code]

Cette revue annuelle a été dirigée par Vladimir Dimitrijević[1].

Antoine Faivre est membre de son comité scientifique.[pertinence contestée]

Elle publie les actes des colloques organisés par l'association éponyme, et consacrés notamment aux rapports entre l'ésotérisme et la politique, ainsi qu'à des thèmes importants dans ces milieux comme l'antimaçonnisme, les théories du complot ou les sociétés secrètes.

Auteurs ayant collaboré à la revue[modifier | modifier le code]

Titres des numéros[modifier | modifier le code]

  • 1987, no 1 « Métaphysique et Politique. René Guénon, Julius Evola »
  • 1988, no 2 « Doctrines de la Race et Tradition »
  • 1989, no 3 « Gnostiques et mystiques autour de la Révolution française »
  • 1990, no 4 « Maçonnerie et antimaçonnisme : de l’énigme à la dénonciation »
  • 1991, no 5 « Secret, initiations et sociétés modernes »
  • 1992, no 6 « Le Complot »
  • 1993, no 7 « Les postérités de la théosophie : du théosophisme au new age »
  • 1994, no 8 « Prophétisme et politique »
  • 1995, no 9 « Ésotérisme et socialisme »
  • 1996, no 10 « L’histoire cachée entre histoire révélée et histoire critique »
  • 1997, no 11 « Pouvoir du symbole »
  • 1998, no 12 « Les contrées secrètes »
  • 1999, no 13 « Les Langues Secrètes »
  • 2000, no 14 « Le souverain caché »
  • 2001, no 15 « Deus ex machina »
  • 2002, no 16 « René Guénon Lectures et Enjeux »
  • 2003, no 17 « Astrologie et Pouvoir »
  • 2004, no 18 « Ésotérisme et Guérison »
  • 2005, no 19 « Melchisédech »
  • 2006, no 20 « L’Ésotérisme au Féminin »
  • 2007, no 21 « Groupes et sociétés initiatiques entre ésotérisme et politique du XVIIIe au XXe siècle »
  • 2008, no 22 « Images et représentations du centre »
  • 2009, no 23 « L’ésotérisme à l’ère du soupçon. Les méfiances institutionnelles »
  • 2010, no 24 « La Franc maçonnerie et les Stuarts au XVIIIe siècle. Stratégies politiques. Réseaux entre mythes et réalités »
  • 2011, no 25 « Ésotérisme et romantisme »
  • 2012, no 26 « L’Occident vu d’ailleurs. Acculturation de l’ésotérisme hors d’Europe »
  • 2013, no 27 « Écologie et ésotérisme »
  • 2014, no 28 « Les coulisses de l’histoire. Occultisme, fiction, réalités »
  • 2015, no 29 « Cinéma, ésotérisme et politique »
  • 2016, no 30 « Ésotérisme et révolutions »
  • 2017, no 31 « Franc-maçonnerie, ésotérisme et politique: 300 ans d’histoire »

Références[modifier | modifier le code]

  1. Camus et Monzat 1992, p. 360-361.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]