Bernardo Schiavetta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bernardo Schiavetta
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Autres informations
Genre artistique

Bernardo Schiavetta, né en 1948 à Córdoba (Argentine), est un poète, écrivain et psychiatre argentin, auteur de poésies et de fictions en espagnol, ainsi que de poésies et des essais en français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Vivant en France depuis 1971, il a édité et codirigé jusqu’en 2009 deux revues annuelles franco-américaines de réflexion et de création littéraires, l’une et l’autre traitant du problème des formes. La première, Formules, Revue des créations formelles et des littératures à contraintes, fondée avec Jan Baetens, débuta en 1997[1], tandis que la seconde, FPC, Formes poétiques contemporaines[2] fut fondée en collaboration avec Jean-Jacques Thomas[3] en 2003. Ces deux revues, éditées par les PUNM (Nouvelle-Orléans), sont désormais des publications de la chaire Melodia E. Jones[4] de la State University of New York.

Il a été invité d'honneur de l'Oulipo en 1998.

Il est membre fondateur de l'association franco-argentine de psychiatrie.

Prix littéraires[modifier | modifier le code]

  • Premio La Nación [pour des nouvelles, partagé ex-æquo avec Alberto Manguel], Buenos Aires, 1971.
  • Premio Gules, Valence (Espagne), 1983.
  • Prix Loewe pour Fórmulas para Crátilo, Madrid, 1990.
  • Premio Barcarola, Albacete (Espagne), 1994.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Poésie
  • Diálogo, Prometeo, Valencia, l983. Prix Gules 1983.
  • Fórmulas para Cratilo, Visor, Madrid, l990. Prix Loewe 1990.
  • Espejos, Fundación Loewe [hors commerce], Madrid, 1990).
  • Entrelíneas, Alción, Córdoba (Argentine), 1992.
  • Con mudo acento, Barcarola, Albacete, 1996. Prix Barcarola 1996.
  • Texto de Penélope, diálogos con Didier Coste[5], Alción, Córdoba (Argentine), 1999.
Nouvelle
  • « Gregorio Ruedas » (in Manguel, A., Antología de Literatura Fantástica Argentina del Siglo XX, Kapelusz, Buenos Aires, 1973).
Essai
  • Le goût de la forme en littérature, Noésis, Paris, 2001.
Participation à des anthologies (sélection)
  • Typoésie, anthologie de la poésie typographique, éd. Jérôme Peignot-Imprimerie nationale, Paris, 1993.
  • Az irodalom új múfajai [Nouveaux genres littéraires], éd. Nagy Pál (hu), ELTE BTK / Magyar Múhely, Budapest, 1995.
  • La Poesía Plural, éd. Luis Antonio de Villena, Visor, Madrid, 1998.
  • Córdoba poética siglo XX, éd. Juan Antonio Ahumada, Córdoba (Arg.), Ediciones del Fundador, 1998.
  • Los Senderos y el Bosque, éd. Luis Antonio de Villena, Visor, Madrid, 2008.
  • 200 Años de Poesía Argentina[6], éd. Jorge Monteleone, Alfaguara, Buenos Aires, 2010.
  • Sextinas, pasado y presente de una forma poética, éd. Chus Arellano Jesús Munárriz, Sofía Rhei, Madrid, Hiperión, 2011.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (es) José Domínguez Caparros, « La Métrica y los Estudios Literarios », UNED. Les pages 256-257 traitent de « La obra del poeta argentino Bernardo Schiavetta » (lire en ligne)
  • (es) Javier Barreiro, « “Con mudo acento’ de Bernardo Schiavetta », Cuadernos Hispanoamericanos, 560, febrero 1997, p. 138-140 (lire en ligne[PDF])
  • (es) Jan Baetens, « Tú y yo. Lectura de un “Soneto de artificio” de Bernardo Schiavetta », Signa: revista de la Asociación Española de Semiótica, no 7, Année 199, p. 138-139 (lire en ligne)
  • (en) Jan Baetens, « “Almiraphèl” ou nouvelles variations sur le livre absolu », CIAC’s Electronic Magazine, no 26, 2006 (lire en ligne)
  • (es) Daniel Mesa Gancedo, « El lugar y la fórmula: “Cubo de Képler”, de Bernardo Schiavetta, un laberinto poético contemporáneo », Tropelías. Revista de teoría de la literatura y literatura comparada, no 15-17, 2004‑2006, p. 395-410 (lire en ligne)

Liens externes et poèmes en ligne[modifier | modifier le code]