Jean-Bruno Renard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Renard (homonymie).
image illustrant la sociologie
Cet article est une ébauche concernant la sociologie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Jean-Bruno Renard
Naissance (69 ans)
Paris (France)
Nationalité Drapeau : France française
Domaines Sociologie
Institutions Université de Montpellier III (« Paul-Valéry »)
Diplôme Université de Paris-X (« Nanterre »), Université de Montpellier III (« Paul-Valéry »)

Jean-Bruno Renard (né à Paris en 1947) est un sociologue français, professeur à l’Université de Montpellier III (« Paul-Valéry »). Ses travaux portent sur la culture populaire (notamment la bande dessinée et le fantastique), sur les rumeurs et les légendes urbaines, ainsi que sur les croyances au paranormal et le phénomène ovni, qu’il aborde d’un point de vue sceptique. Il a créé le terme « néo-évhémérisme » pour qualifier la théorie des Anciens Astronautes.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir fréquenté le lycée Janson-de-Sailly à Paris, l’Institut libre de Saint-Lô et l’École Saint-Martin-de-France à Pontoise, Jean-Bruno Renard obtient le baccalauréat de philosophie en 1966. Il suit les cours de l’Institut d’études politiques de Paris pendant un an, puis s'oriente vers la sociologie à l'Université de Paris-X (« Nanterre »). Il y soutient en 1974 une thèse de doctorat sur les thèmes religieux et fantastiques dans la bande dessinée franco-belge (sous la direction de François-André Isambert). Nommé assistant de sociologie en 1974 à l'Université de Montpellier III (« Paul-Valéry »), il est promu maître de conférences en 1988 puis professeur des universités en 1997, après avoir obtenu un an auparavant une Habilitation à diriger des recherches (HDR).

De 1998 à 2002, il a dirigé le Département de Sociologie de l'Université de Montpellier III (« Paul-Valéry »). Il est responsable du DEA puis du Master de Sociologie depuis 1999. Il est membre élu de la section 19 du CNU (Conseil National des Universités) depuis 2007.

Jean-Bruno Renard est le fils aîné du poète Jean-Claude Renard (1922-2002).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Clefs pour la bande dessinée, Paris, Seghers, « Clefs », 1978, 2e éd. mise à jour 1985. Trad. portugaise, 1981. Prix La Roque-d’Anthéron du Meilleur ouvrage 1978 sur la bande dessinée.
  • Bandes dessinées et croyances du siècle. Essai sur la religion et le fantastique dans la bande dessinée franco-belge, Paris, PUF, « La Politique éclatée », 1986.
  • Les extraterrestres. Une nouvelle croyance religieuse ?, Paris, Éditions du Cerf, « Bref », 1988. Trad. italienne, 1991.
  • Légendes urbaines. Rumeurs d’aujourd’hui, avec Véronique Campion-Vincent, Paris, Payot, 1992 ; rééd. 1998, 2002. Trad. chinoise, 2003. Prix Dagnan-Bouveret de l’Académie des Sciences morales et politiques en 1993.
  • Rumeurs et légendes urbaines, Paris, PUF, « Que sais-je ? » no 3445, 1999 ; rééd. 2002, 2006, 2013. Trad. espagnole, 2009. Grand Prix de l’Imaginaire (catégorie Essai), Festival Utopia 99, Poitiers.
  • De source sûre. Nouvelles rumeurs d’aujourd’hui, avec Véronique Campion-Vincent, Paris, Payot, 2002 ; rééd. 2005.
  • Sociologie de l’imaginaire, avec Patrick Legros, Frédéric Monneyron et Patrick Tacussel, Paris, Armand Colin, « Cursus », 2006. Trad. brésilienne, 2007.
  • Le Merveilleux. Sociologie de l'extraordinaire, Paris, CNRS Éditions, 2011.
  • 100 % rumeurs. Codes cachés, objets piégés, aliments contaminés... La vérité sur 50 légendes urbaines extravagantes, avec Véronique Campion-Vincent, Paris, Payot, 2014.

Direction d'ouvrages[modifier | modifier le code]

Direction de numéros de revues[modifier | modifier le code]

  • Communications, no 52, « Rumeurs et légendes contemporaines », 1990, avec Véronique Campion-Vincent. Disponible en ligne
  • Cahiers de l’imaginaire, no 10, « Rencontres et apparitions fantastiques », 1994.
  • Les Cahiers de l’IRSA, no 3, « L’imaginaire de l’effroyable. Monstres, crimes et catastrophes », 1999.

Contributions à des ouvrages collectifs[modifier | modifier le code]

  • « Le merveilleux et l’homme contemporain » in Michel Meslin (dir.), Le Merveilleux. L’imaginaire et les croyances en Occident, Paris, Bordas, 1984, p. 44-49. Traduction italienne, 1988.
  • « La para-archéologie et sa diffusion dans le grand public » in : L’archéologie et son image. Actes des VIIIe Rencontres internationales d’archéologie et d’histoire, Antibes, octobre 1987, Juan-les-Pins (Alpes-Maritimes), Éditions APDCA, 1988, p. 275-290.
  • « Lecture jungienne d’une bande dessinée : Le Royaume des eaux noires, de Paul Cuvelier » in Antoine Faivre (dir.), La Littérature fantastique. Colloque de Cerisy, Paris, Albin Michel, coll. « Cahiers de l’Hermétisme », 1991, p. 234-247. Rééd. Paris, Dervy, 1997.
  • « Le tract sur les signes de reconnaissance utilisés par les cambrioleurs : rumeur et réalité » in Patrick Tacussel (dir.), Le Réenchantement du monde. La métamorphose contemporaine des systèmes symboliques, tome II des Actes du Colloque « Sociologies IV » de Montpellier, Paris, L’Harmattan, 1994, p. 215-241.
  • Articles « Extraterrestres » (p. 267-275), « Homme sauvage » (p. 370-376), « Légendes urbaines » (p. 428-437), « Super-héros (de bande dessinée) » (p. 756-762) in Pierre Brunel (dir.), Dictionnaire des mythes d’aujourd’hui, Paris, Éditions du Rocher, 1999.
  • « L’imaginaire mythologique de Caza » in Richard Comballot et al., Caza. Une monographie, Saint-Egrève (Isère), Mosquito, 2000, p. 100-110.
  • « Rumors and Urban Legends » in Neil J. Smelser and Paul B. Baltes (eds), International Encyclopedia of the Social & Behavioral Sciences, vol. 20, Oxford, Elsevier Science Ltd, 2001, p. 13413-13416.
  • « L’imaginaire du feu » in Benoît Garrone (dir.), Le Feu dans la nature : mythes et réalité, Prades-le-Lez (Hérault), Les Écologistes de l’Euzière, 2004, p. 19-29 ; rééd. Toulouse, Éditions Plume de Carotte, « Les Écologistes de l’Euzière », 2008.
  • « Negatory Rumors : From the Denial of Reality to Conspiracy Theory », chap. 13 in Gary Alan Fine, Véronique Campion-Vincent, and Chip Heath (dir.), Rumor Mills : The Social Impact of Rumor and Legend, Piscataway, NJ, Aldine Transaction, « Social Problems and Social Issues Series », 2005, p. 223-239.
  • « Le rôle des portraits contrastés dans la formation des stéréotypes » in Henri Boyer (dir.), Stéréotypage, stéréotypes : fonctionnements ordinaires et mises en scène, tome 2 : « Identité(s) », Paris, L’Harmattan, 2007, p. 227-237.
  • « L'étude des rumeurs » in Michel-Louis Rouquette (dir.), La Pensée sociale, Toulouse, Éditions Érès, 2009, p. 137-157.
  • « Le mythe du retour du héros : des légendes surnaturelles aux rumeurs de survie » in Frédéric Monneyron et Antigone Mouchtouris (dir.), Des mythes politiques, Paris, Imago, 2010, p. 120-144.
  • « La peur sociale somatisée : l'hystérie collective » in Sylvain Delouvée, Patrick Rateau et Michel-Louis Rouquette (dir.), Les Peurs collectives, Toulouse, Éditions Érès, 2013, p. 139-150.

Articles[modifier | modifier le code]

  • « Religion, science-fiction et extraterrestres. De la littérature à la croyance », Archives de sciences sociales des religions, no 50/1, 1980, p. 143-164. Disponible en ligne
  • « La symbolique chrétienne des couleurs » (1980). Foi et langage Disponible en ligne
  • « L’homme sauvage et l’extraterrestre : deux figures de l’imaginaire évolutionniste », Diogène, no 127, 1984, p. 70-88. Traductions dans les versions anglaise et espagnole de la revue, ainsi que dans l’anthologie en chinois no 2, 1985.
  • « Le public de la science-fiction », Science-fiction, no 5, 1985, p. 138-165.
  • « La croyance aux extraterrestres. Approche lexicologique », Revue française de sociologie, vol. 27/2, 1986, p. 221-229. Disponible en ligne
  • « L’idée de chance : attitudes et superstitions », Diogène, no 140, 1987, p. 106-130. Traductions dans les versions anglaise et espagnole de la revue, ainsi que dans l’anthologie en chinois no 2, 1988.
  • « Les décalcomanies au LSD. Un cas limite de rumeur de contamination », Communications, no 52 (« Rumeurs et légendes contemporaines »), 1990, p. 11-50. Disponible en ligne
  • « Pour une sémiotique des rencontres insolites », Cahiers de l’imaginaire, no 10 (« Rencontres et apparitions fantastiques »), 1994, p. 17-33.
  • « Entre faits divers et mythes : les légendes urbaines », Religiologiques, no 10 (« Actualité du mythe »), 1994, p. 101-109. Disponible en ligne
  • « “Out of the Mouth of Babes” : The Child who Unwittingly Betrays its Mother’s Adultery », Folklore (Londres), vol. 106, 1995, p. 77-83.
  • « Spiritisme et soucoupisme. Approche comparative », Prétentaine, n° 5, 1996, p. 247-254.
  • « Le Mouvement Planète : un épisode important de l’histoire culturelle française », Politica Hermetica, n° 10 (« L’histoire cachée entre histoire révélée et histoire critique »), 1996, p. 152-174.
  • « Éléments pour une sociologie du paranormal », Religiologiques, n° 18 (« Marges contemporaines de la religion »), 1998, p. 31-52. Disponible en ligne
  • « Herméneutique sociologique des êtres fantastiques », Prétentaine, n° 11, 1999, p. 157-177.
  • « Fantômes et oracles à l’ère de la technologie », Politica Hermetica, n° 15 (« Deus ex machina »), 2001, p. 56-73.
  • « Le mouvement raëlien : les raisons d’un succès », Psychologie & Société, n° 6, 2003, p. 116-131. Disponible en ligne
  • « La jeune fille dénudée et les ultrareligieux. Une légende urbaine israélienne », Schweizerisches Archiv für Volkskunde / Archives suisses des traditions populaires, vol. 101/2, 2005, p. 172-185.
  • « Les rumeurs négatrices », Diogène, n° 213, 2006, p. 54-73. Traduction anglaise dans Diogenes, n° 213, vol. 54/1, 2007, p. 43-58. Disponible en ligne
  • « Rumores e violência », Revista FAMECOS. Mídia, cultura e tecnologia, n° 29, avril 2006, p. 20-28. Disponible en ligne
  • « Les séquences télévisées imaginaires », Médiamorphoses, n° 19 (« Rumeurs, contes et faux-semblants », sous la direction de Pascal Froissart), 2007, p. 100-105. Disponible en ligne
  • « Um gênero comunicacional : os boatos e as lendas urbanas », Revista FAMECOS. Mídia, cultura e tecnologia, no 32, avril 2007, p. 97-104. Disponible en ligne
  • « De l'instinct animal au mythe humain. Note sur la théorie continuiste du mythe », Cahiers de l'imaginaire, n° 22, 2007, p. 11-15.
  • « La construction de l'image des hommes politiques par le folklore narratif. Anecdotes, rumeurs, légendes, histoires drôles », Mots. Les langages du politique, n° 92, 2010, p. 11-22. Disponible en ligne
  • « Croyances fantastiques et rationalité », L'Année sociologique, vol. 60/1 (« Les croyances collectives »), 2010, p. 115-135.
  • « L'axolotl. De la controverse scientifique au mythe littéraire », Sociétés, n° 108 (« Relations anthropozoologiques »), 2010, 2, p. 19-32.
  • « Les inventions fabuleuses », Les Cahiers européens de l'imaginaire, n° 3 (« Technomagie »), 2011, p. 232-239.
  • « Le détournement de sigles : entre jeu de mots et expression contestataire », Mots. Les langages du politique, n° 95 (« Sigles et acronymes en politique »), 2011, p. 29-42. Disponible en ligne

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]