Evidence (rappeur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Evidence.
Evidence
Description de cette image, également commentée ci-après

Evidence en concert en 2006.

Informations générales
Surnom EV, Mr. Slow Flow, The Weatherman
Nom de naissance Michael Perretta
Naissance (39 ans)
Venice, Los Angeles, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale Rappeur, musicien, compositeur, producteur
Genre musical Hip-hop, Hip-hop underground, rap West Coast[1]
Années actives Depuis 1992
Labels Capitol Records
Site officiel therealevidence.com

Evidence, de son vrai nom Michael Perretta, né le à Venice, Los Angeles, est un rappeur, compositeur et producteur américain. Il est surtout connu pour le groupe Dilated Peoples, qu'il forme depuis 1992 avec DJ Babu et Rakaa Iriscience. Avant de se lancer dans le rap, Evidence fait ses premières armes dans le graff.

Biographie[modifier | modifier le code]

Michael Perretta est né le 10 décembre 1967[1], d'un père, Louis Michael Perretta, d'origines porto ricaine et italienne, et d'une mère, l'actrice Jana Taylor Perretta, d'origine russe[2]. Après le divorce de ses parents, il quitte le quartier chic de Santa Monica et part vivre seul avec sa mère à Venice. Il y rencontre des bandes de graffeurs et de skateurs (dont les Venice Z-Boys). Il se met alors au graff[1] sous le nom de VANE. Peu de temps après, il fait la rencontre d'un certain QD3, de son vrai nom Quincy Jones III, qui est le fils du célèbre compositeur, Quincy Jones. QD3 est déjà un producteur influent du hip-hop. Il deviendra en quelque sorte le mentor d'Evidence qui souhaite désormais se lancer dans la musique.

En 1992, il fonde le groupe Dilated Peoples avec Rakaa[1],[3]. En 1997, ils publient, au label ABB Records, le single Third Degree ainsi que les titres Confidence et Global Dynamics. Ils récoltent ainsi un succès local et underground. Un an plus tard, ils sont rejoints par le disc jockey Babu. Le groupe publie un total de quatre albums avant sa sépararation en 2006[1].

Le 19 mars 2007, Evidence publie son premier album solo, The Weatherman[4]. Le titre fait référence au surnom que l'un de ses fans lui a attribué au début de sa carrière[1]. L'album, initialement prévu pour 2001 et produit par Evidence, Jake One, The Alchemist, and Babu, entre autres[1], est classé 18e des Billboard Top Heatseekers et 42e des Top Independent Albums[5]. L'album suit le 5 juin la même année, d'un deuxième intitulé Red Tape Instrumentals[6].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Albums instrumentaux[modifier | modifier le code]

Mixtapes[modifier | modifier le code]

Albums collaboratifs[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f et g (en) Marisa Brown, « Evidence Biography », sur AllMusic (consulté le 13 octobre 2015).
  2. (en) Susan Schindehette, « Jana Taylor Gives New Focus to the Lives of Inner-City Kids », People (consulté le 22 mai 2015).
  3. (en) John Bush, « Dilated People Biography », sur AllMusic (consulté le 13 octobre 2015).
  4. (en) Jason Birchmeier, « Evidence - The Weatherman Overview », sur AllMusic (consulté le 13 octobre 2015).
  5. (en) « Evidence - The Weatherman Awards », sur AllMusic (consulté le 13 octobre 2015).
  6. (en) « Red Tape Instrumentals - Overview », sur AllMusic (consulté le 13 octobre 2015).