Piscine Saint-Georges

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Piscine Saint-Georges
Rennes-Piscine Saint-Georges.jpg
Entrée de la piscine.
Présentation
Destination initiale
piscine
Destination actuelle
piscine
Style
Architecte
Construction
1923-1926
Propriétaire
Ville de Rennes
Statut patrimonial
Localisation
Pays
Région
Bretagne
Département
Ille-et-Vilaine
Commune
Rennes
Adresse
2 rue Gambetta (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte d’Ille-et-Vilaine
voir sur la carte d’Ille-et-Vilaine
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Rennes
voir sur la carte de Rennes
Red pog.svg

La piscine Saint-Georges est une piscine municipale de Rennes, construite entre 1923 et 1926.

Histoire[modifier | modifier le code]

Emmanuel Le Ray, architecte de la ville, conçoit le projet dès 1911[1]. Il dessine les éléments extérieurs qui sont exécutés par les céramistes parisiens Gentil et Bourdet.

La décoration des bassins de la piscine et des bains publics sont réalisés lors de la construction par Isidore Odorico (fils) en émaux de Briare[2]. Le programme décoratif réalisé (bassin, promenoirs, pédiluves, fonds des bacs), représente l'une des réalisations majeures de l'Art déco en France[3].

Pensée par Jean Janvier puis Alfred Daniel, elle a été réalisée par le maire Carle Bahon entre 1923 et 1926.

Rénovation[modifier | modifier le code]

Mosaïques à la piscine de Rennes

En 1999 la grande frise (96 mètres de long) du bassin, aux émaux jaune vert et bruns qui figurent de fines vaguelettes s'entrelaçant en une sinusoïde, était dégradée par l'utilisation du chlore. Elle a alors été remplacée par une copie fabriquée par un atelier italien, et posée par un carreleur de Saint-Malo[4].

Classement[modifier | modifier le code]

La piscine municipale a été classée monument historique, par arrêté en date du [5].

Distinction[modifier | modifier le code]

Lune lumineuse de 7 m de diamètre réalisée par l'artiste Luke Jerram et suspendue en 2017

La piscine municipale a été désignée comme étant la 8e plus belle piscine du monde[6], dans le classement établi par le magazine californien Architectural Digest (en), à la suite de l'exposition temporaire, au plafond de la piscine, de l'oeuvre d'art dite Museum of the Moon[7], de l'artiste plasticien britannique Luke Jerram représentant la Lune, et « le lien qui nous lie chaque nuit avec elle, quelles que soient nos relations historiques, scientifiques ou religieuses ».

Références[modifier | modifier le code]

  1. Guéné et Loyer 1995, p. 233
  2. Guéné 1991, p. 114-115
  3. Rennes - Piscine Saint-Georges, sur le site eneri.canalblog.com, consulté le 29 juillet 2014
  4. Ouest-France 24/07/2014 - Célèbre mosaïste, Odorico était un passionné de foot, sur le site ouest-france.fr, consulté le 12 décembre 2014
  5. 20 Minutes, « Rennes: La piscine Saint-Georges enfin classée monument historique », sur 20minutes.fr, (consulté le 13 novembre 2016).
  6. Ouest-France, « Rennes. La piscine Saint-Georges, la 8e plus belle du monde ! », sur ouest-france.fr, (consulté le 2 août 2017).
  7. Les Tombées de la nuit, « Museum of the Moon (Luke Jerram) », sur lestombeesdelanuit.com, (consulté le 2 août 2017).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]