François Loyer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Loyer.

François Loyer, né le 19 octobre 1941[1], est un historien de l'art et de l'architecture français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Directeur de recherche au CNRS, membre du Centre de recherche sur l'histoire de l'architecture moderne (aujourd'hui « Centre André Chastel ») à l'université Paris-1 Panthéon-Sorbonne entre 1990 et 2009, François Loyer a commencé sa carrière comme critique d’architecture à la revue L'Œil de 1967 à 1972, après une thèse pionnière intitulée Architecture de la Grèce contemporaine (1834-1966). Il a enseigné successivement à l'École des beaux-arts de Paris, à l'université de Rennes puis à l'université de Strasbourg où il était professeur d’histoire de l’art contemporain.

À partir de 1974, il a entrepris pour le compte de l'Atelier parisien d'urbanisme une cartographie des immeubles parisiens, dont il a tiré l’ouvrage Paris XIXe siècle : l’immeuble et la rue (1987) puis, avec Stan Neumann, le film Paris, roman d’une ville (1991). Expert dans le domaine du patrimoine, il joue un rôle important dans l’élaboration des plans d’urbanisme de Paris, en 1977 et à nouveau en 2006. De 2000 à 2007, il dirige le Centre des hautes études de Chaillot puis la Commission du Vieux Paris, avant de rejoindre son laboratoire de recherche à la Sorbonne. On lui doit des ouvrages qui font référence sur l’architecture et l’art urbain des XIXe et XXe siècles - notamment, Le siècle de l’industrie (1983) et Histoire de l’architecture française. De la Révolution à nos jours (1999). Enfin, il est l’auteur de nombreux travaux sur l’Art nouveau – notamment, Paul Hankar (1859-1901). La naissance de l’Art nouveau (publication de sa thèse d’État en 1986), L’Art nouveau en Catalogne 1888-1929 (1991), L’École de Nancy, 1889-1909. Art nouveau et industries d’art (1999 ; commissaire général des expositions). Membre de l’École doctorale de l’Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines, il a encadré de nombreuses thèses et participe activement aux débats sur la politique du patrimoine. Depuis 2004, il collabore à un groupe de recherche sur les relations culturelles entre la France et la Grèce moderne, au sein de l’École française d'Athènes - ce qui l'a conduit à reprendre ses premiers thèmes de recherche et à publier en 2017 une synthèse sur L'architecture de la Grèce au XIXe siècle (1821-1912).

Prix[modifier | modifier le code]

  • Grand prix du Patrimoine, Ministère de la Culture, 1999
  • Grande médaille d'argent pour l’histoire de l’art, Académie d'architecture, 1997
  • Prix de Stassart, Académie royale de Belgique, 1992
  • Grand prix de la Critique architecturale, Comité international des critiques d'art, Brighton, 1987

Décoration[modifier | modifier le code]

Bibliographie sélective[modifier | modifier le code]

  • L'architecture de la Grèce au XIXe siècle (1821-1912), Athènes, École française d'Athènes, collection "Mondes méditerranéens et balkaniques" n° 10, 2017, 372 pages.
  • «L’œuvre d’art au musée », (Sandra Costa, Dominique Poulot, Mercedes Volait dir.), The Period Rooms. Allestimenti storici tra arte, collezionismo e museologia, Bologne, Bononia University Press, 2017, p. 215-222.
  • « La ville en représentation », (Guy Cogeval, Yves Badetz, Paul Perrin, Marie-Paule Vial dir.), Spectaculaire Second Empire, Paris, Musée d’Orsay/Éditions Skira, 2016, p. 170-183.
  • postface « Garnier-Bastille. D'un Opéra l'autre », (J.C. Yon dir.), Les spectacles sous le Second Empire, Paris, Armand Colin, 2010, p. 409-434.
  • « Paul Hankar, l’exigence de la modernité » et « Un palais déguisé en maison de ville », Hankar et l’hôtel Ciamberlani. Un palais déguisé en maison de ville, (D. Laforge dir.), Bruxelles, Éditions Aparté, 2009, p. 17-24 et p. 35-44.
  • « Architecture, culture et patrimoine. Le XXIe siècle face à son héritage », Urbanisme, Paris, no 369, novembre-décembre 2009, p. 85-90.
  • Introduction "L'architecture française au début de la Cinquième République", André Malraux et l'architecture (D. Hervier dir.), Paris, Le Moniteur, 2008, p. 14-36.
  • « Un hôtel dans le goût du XVIIIe siècle », (M-N. de Gary dir.), Musée Nissim de Camondo. La demeure d’un collectionneur, Paris, Les Arts décoratifs, 2007, p. 56-79.
  • « Du plateau au Centre », (B. Dufrêne dir.), Centre Pompidou, trente ans d’histoire, Paris, Éditions du Centre Pompidou, 2007, p. 142-149.
  • « La renaissance de la cité », (D. Liot dir.), Années folles, Années d’ordre. L’Art Déco de Reims à New-York, Paris, Hazan, 2006, p. 14-31.
  • « Du Voyage en Grèce à la « Charte d’Athènes ». Le quatrième congrès international d’architecture moderne (1933) », (S. Basch, A. Farnoux dir.), Le voyage en Grèce 1934-1939. Du périodique de tourisme à la revue artistique, Athènes, École française d’Athènes, Champs helléniques modernes et contemporains, 2006, vol. 5, p. 17-32.
  • « Ville et diversité », Diversity - A Ressource for the Architectural Éducation, Bucharest, Ion Mincu University Press, 2005, p. XIV-XXXIII.
  • « La forme urbaine et ses raisons : deux siècles de tradition réglementaire à Paris », (S. Chauveau, B. Dumons, O. Faron et alii, dir.), Ouvriers, villes et sociétés. Autour d’Yves Lequin et de l’histoire sociale, Paris, Nouveau Monde Éditions, 2005, p. 109-126.
  • « Urbanité, ruralité » (avec D. Hervier), Histoire urbaine, no 8, Paris, Société française d'Histoire urbaine, décembre 2003.
  • « Quel patrimoine pour le XXIe siècle ? », (H. Rousso dir.), Le regard de l'histoire. L'émergence et l'évolution de la notion de patrimoine au cours du XXe siècle en France, Paris, Fayard/Éditions du Patrimoine, 2003, p. 338-343 et Modèle:P.350-352.
  • « I archeologiki paideia ton architektonon stin sygchroni Ellada (La culture archéologique des architectes dans la Grèce contemporaine) », Archeologia kai Technes, n° spécial « Istoriographia tis archeologias. Neoteroi chronoi (Historiographie de l'archéologie, époque contemporaine) », Athènes, no 89, décembre 2003, p. 15-20.
  • « Le patrimoine, évolutions et enjeux », Les cahiers du PLU de Paris, no 3, Radiographies de Paris, Paris, Mairie de Paris, décembre 2002, p. 147-166.
  • Ville d'hier, ville d'aujourd'hui en Europe (Fr. Loyer dir.), Actes des Entretiens du Patrimoine, Paris, Arthème Fayard/Monum'Éditions du Patrimoine, 2001, 512 pages.
  • Le régionalisme, architecture et identité (Fr. Loyer et B. Toulier, dir), Paris, Éditions du Patrimoine, 2001, 280 pages.
  • « La ville comme œuvre d’art », (H. G. Reif dir.), Luxemburg, Die Luxemburger. Konsens und Gezügelte leidenschaften/ Luxembourg, les Luxembourgeois. Consensus et passions bridées, Luxembourg, Publications scientifiques du Musée d’Histoire de la Ville de Luxembourg, tome VII, 2001, p. 33-42.
  • « Jules de Joly, interprète de l’art du XVIIIe siècle » (avec F. Adam-Mouton), L’Hôtel de Lassay. Chantier d’une renaissance, Paris, Éditions Philéas Fogg, 2000, p. 50-71.
  • « Patrimoine urbain», (Th. Paquot, M. Lussault, S. Body-Gendrot dir.), La ville et l’urbain. L’état des savoirs, Paris, Éditions La Découverte, 2000, p. 301-312.
  • Histoire de l’architecture française. De la Révolution à nos jours, Paris, Mengès/Caisse Nationale des Monuments Historiques et des Sites, 1999, 500 pages.
  • L'École de Nancy, 1889-1909. Art nouveau et industries d'art (Fr. Loyer dir.), Paris, Réunion des Musées nationaux, 1999, 360 pages.
  • Victor Horta - Hôtel Tassel 1893-1895 (avec J. Delhaye), Bruxelles, A.A.M., 1986, 152 pages. Réédition augmentée : 1996.
  • Autour de l’Opéra. Naissance de la ville moderne (F. Loyer dir.), Paris, Délégation à l’Action artistique de la Ville de Paris, 1995, 254 p.
  • L'Église, l'État et les Architectes. Rennes 1870-1940 (avec H. Guéné), Paris, Éditions Norma/Institut Français d’Architecture, collection “Essais”, 1995, 368 pages.
  • Le voyage à Strasbourg (avec M. Deutsch), Strasbourg, Kasoar, 1992, 120 pages.
  • L’Art Nouveau en Catalogne 1888-1929, Paris, Bibliothèque des Arts/Genève, Le Septième Fou, 1991, 256 pages. Édition espagnole : Cataluna modernista 1888-1929, Barcelone, Ediciones Destino, 1991. Édition catalane : Catalunya modernista 1888-1929, Barcelone, Edicions Destino, 1991. Deuxième édition française, anglaise, allemande et espagnole : Cologne, Benedikt Taschen, Evergreen, 1997.
  • Paul Hankar. Dix ans d’Art Nouveau -Ten years of Art Nouveau, catalogue de l’exposition de la Fondation pour l’Architecture, Bruxelles, C.F.C. Éditions/Archives d’Architecture Moderne, 1991, 176 pages. Édition espagnole : Paul Hankar. Diez anos de Art Nouveau, Madrid, Ministerio de Obras Publicas y Transportes, 1993.
  • Paris XIXe siècle : L’immeuble et la rue, Paris, Hazan, 1987, 544 pages. Édition américaine : Paris nineteenth century, Architecture and urbanism, New-York, Abbeville, 1988. Réédition française, Paris, Hazan, 1994.
  • Paul Hankar, La naissance de l'Art nouveau, Bruxelles, Archives d'Architecture Moderne, 1986, 478 pages. Édition espagnole : Paul Hankar. Diez anos de Art Nouveau, Madrid, Ministerio de Obras Publicas y Transportes, 1993.
  • La bataille pour Paris. Des halles à la pyramide. Chroniques d’urbanisme, textes d'André Fermigier réunis par Fr. Loyer, Paris, Gallimard, collection "Le Débat", 1991, 400 pages.
  • Les ambiguïtés de Charles Garnier, introduction (p. 5 à 43) à la réédition de Charles Garnier, À travers les Arts, Paris, Picard, 1985, 280 pages.
  • Le siècle de l'industrie, 1789-1914, Genève, Albert Skira, collection "De Architectura", 1983, 322 pages. Édition américaine : Architecture of the industrial age, 1789-1914, New York, Rizzoli, 1983. Rééditions françaises : 1987, 1993.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. notice BnF no FRBNF11913528

Liens externes[modifier | modifier le code]