Alfred Daniel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Alfred Daniel
Fonctions
Maire de Rennes
Prédécesseur Jean Janvier
Successeur Carle Bahon
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Pipriac, Ille-et-Vilaine
Date de décès (à 87 ans)
Lieu de décès Rennes, Ille-et-Vilaine
Nationalité Française
Profession Agent-voyer

Alfred Daniel, né le à Pipriac et mort le à Rennes, est un homme politique français. Il est maire de Rennes à la suite d'élections municipales partielles du , jusqu'aux élections de mai 1925.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d’un agent-voyer, il choisit le même profession que son père en entrant au service vicinal de Redon à l’âge de 17 ans et demi[1]. En 1883, il est nommé au même poste à Rennes et devient en plus secrétaire du service vicinal de la ville. Adjoint aux travaux publics de Jean Janvier, maire radical de Rennes, il est élu maire à la suite du décès de ce dernier le . Son élection a lieu le , après des élections municipales partielles organisées pour remplacer deux conseillers municipaux décédés ; il est alors âgé de près de 80 ans, même si son « aspect [est] encore robuste »[1] . Son court mandat a été marqué par l’achèvement des travaux entrepris par son prédécesseur : aménagement du square de Villeneuve, poursuite des travaux de la piscine Saint-Georges (inaugurée le ) et du Palais du Commerce (achevé en 1930).

Lors des élections municipales de 1925, il ne se représente pas et laisse le soin à MM. Jambon et Véron de mener la « liste d’union républicaine ». Cette liste est battue dès le premier tour par la « liste républicaine de gauche » sur laquelle est élu Carle Bahon qui lui succède à la mairie[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « M. Alfred Daniel est élu maire », Ouest-Éclair, no 8115,‎ , p. 4
  2. « Pas de découragement », Ouest-Éclair, no 8598,‎ , p. 5

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]