Pillars of Eternity II: Deadfire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Pillars of Eternity II
Deadfire
Pillars of Eternity II Deadfire Logo.jpg
Logo du jeu.

Développeur
Éditeur
Réalisateur

Josh Sawyer (directeur)

Carrie Patel (auteur)

Date de sortie

PlayStation 4, Xbox One, Nintendo Switch
À venir
Genre
Mode de jeu
Plate-forme
Ordinateur(s) :
Console(s) :

Langue
Moteur

Site web

Pillars of Eternity II: Deadfire est un jeu vidéo de rôle développé par Obsidian Entertainment et édité par Versus Evil[1], sorti pour les plateformes Microsoft Windows, Linux et macOS le [2] ; et prévu pour Nintendo Switch, PlayStation 4 et Xbox One plus tard en 2018[3]. Il s'agit de la suite de Pillars of Eternity, paru en 2015.

Le jeu est annoncé avec le lancement d'une campagne de financement participatif sur Fig en , le jeu ayant atteint son objectif de financement en une journée.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Deadfire est la suite directe de Pillars of Eternity, prenant place dans le monde de Eora. Le joueur incarne une nouvelle fois le rôle du Gardien, un personnage disposant de la capacité à plonger dans l'âme des autres et à lire leurs souvenirs, ainsi que celles de leurs vies passées. Eothas, le dieu de la lumière et de la renaissance que l'on pensait mort, se réveille sous la forteresse du joueur, à Caed Nua. Eothas détruit la forteresse et laisse le joueur au seuil de la mort. Le personnage voyage alors jusqu'à l'archipel de Deadfire pour poursuivre Eothas, en quête de réponses. Les actions du joueur et ses décisions dans le premier jeu ont une influence sur le gameplay et l'histoire de Deadfire[4].

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Pillars of Eternity II: Deadfire est un jeu vidéo de rôle en 3D isométrique à l'instar de son prédécesseur Pillars of Eternity. Les mécaniques du jeu s'inspire des RPG comme Baldur's Gate. Il possède une météo immersive et dynamique ainsi qu'un monde vivant où chaque personnage a son emploi du temps à suivre et ses tâches à effectuer.

Différents compagnons peuvent accompagner le joueur, dont certains font leur retour après le premier jeu, dont les relations qui dépendent des choix des joueurs jouent un rôle essentiel à l'histoire. Outre les compagnons, il y a également quatre acolytes qui peuvent voyager avec le joueur. Contrairement au premier jeu qui propose de posséder un château-fort, Deadfire met en vedette un bateau-forteresse personnalisable qui sert de base mobile pour explorer des îles inexplorées, et effectuer des rencontres « scriptées » avec d'autres navires. Il est possible d'acheter ou de voler à l'ennemi de nouveaux vaisseaux, et des équipages peuvent également être loués pour veiller sur le bateau. Le gameplay fondé sur un système de classes fait son retour, mais désormais chaque classe a trois sous-classes avec des capacités uniques.

Développement[modifier | modifier le code]

Le jeu est développé par Obsidian Entertainment, les créateurs du premier Pillars of Eternity. Versus Evil est l'éditeur du jeu[1]. En , le directeur général d'Obsidian, Feargus Urquhart, annonce que la production du jeu avait débuté. Comme pour son prédécesseur, Obsidian a choisi de lancer une campagne de financement participatif pour lever des fonds pour le développement de Deadfire. La campagne est lancée le sur la plateforme Fig, avec un objectif de financement d'1,1 million de dollars. L'objectif de financement a été atteint en moins de 23 heures, et a dépassé les 4,4 millions de dollars à la fin de la campagne[5]. Le jeu est prévu pour sortir sur Microsoft Windows, Linux et macOS le , et plus tard dans l'année pour une sortie sur Nintendo Switch, PlayStation 4 et Xbox One[3].

Josh Sawyer, le design director de Pillars of Eternity, a expliqué que si l'équipe du jeu venait à réaliser une suite, ils l'établiraient dans un lieu différent au sein de l'univers fictionnel du jeu, afin d'être sûrs que l'environnement du jeu semble nouveau et intéressant[6]. Sawyer a déclaré que l'un des axes de Deadfire est de répondre aux critiques formulées à propos de l'abondance de combats pour meubler, dans le jeu original[7]. La zone de jeu où évolue le joueur est bien plus large que celle du premier[7].

Accueil[modifier | modifier le code]

Réception critique[modifier | modifier le code]

Ventes[modifier | modifier le code]

En , six mois après la sortie du jeu, un investisseur rapporte un important manque à gagner sur son apport financier initial. Les chiffres qu'il évoque permettent de déterminer que, jusque-là, Pillars of Eternity II: Deadfire ne s'est vendu qu'à environ 110 000 exemplaires[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Robert Purchese, « Pillars of Eternity 2: Deadfire signs publisher Versus Evil », Eurogamer,‎ (lire en ligne, consulté le 11 octobre 2017)
  2. « Pillars of Eternity II : Deadfire donne le goût de l'aventure en vidéo », sur gamekult.com, (consulté le 5 mai 2018)
  3. a et b Shabana Arif, « Pillars of Eternity 2 Getting Console Release », sur IGN (consulté le 13 avril 2018)
  4. Fig, Pillars of Eternity II: Deadfire - by Obsidian Entertainment, retrieved on March 8, 2017. "Enhanced Reactivity - Continue the story you began as the Watcher of Caed Nua in Pillars of Eternity, and see how your decisions and actions in the Dyrwood persist in Deadfire."
  5. Eddie Makuch, « Pillars Of Eternity 2 Fig Funding Ends With $4.4 Million [UPDATE] », GameSpot, (consulté le 26 février 2017)
  6. Jordan Erica Webber, « Pillars of Eternity 2 would be set in a whole new (part of the) world », PC Gamer, (consulté le 26 janvier 2017)
  7. a et b Andy Chalk, « Obsidian announces Pillars of Eternity 2: Deadfire », PC Gamer, (consulté le 26 janvier 2017)
  8. Izual, Test : Pillars of Eternity 2: Deadfire - Un jeu bateau ?, 1er juin 2018, Canard PC n°382, p. 12-15.
  9. mrderiv, Test du jeu Pillars of Eternity II: Deadfire, 17 mai 2018, Jeuxvideo.com.
  10. Clementoss, « Pillars of Eternity 2 : Deadfire - un investisseur donne une estimation du nombre de ventes », sur jeuxvideo.com, .

Liens externes[modifier | modifier le code]