Pierre Nadeau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nadeau.
Pierre Nadeau
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Autres informations
Distinction

Pierre Nadeau (19 décembre 1936 à Montréal - ) est un animateur de télévision et journaliste québécois.

Il a aussi occupé le poste de Délégué général du Québec à Boston.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de l'avocat Jean-Marie Nadeau[1], Pierre Nadeau a toujours rêvé, depuis sa tendre enfance, de devenir un reporter à la radio. Il commence sa carrière comme journaliste à la radio CJBR de Rimouski. Puis, en 1957, après avoir obtenu un poste pour la Société Radio-Canada à Montréal, il se marie et démissionne pour un séjour de formation de presque un an, avec son épouse (France Johnson, alors comédienne), à Paris, où il effectue des reportages pour l'ORTF. Un fils leur naît en 1958, Sylvain Nadeau[2]. À leur retour, Radio-Canada le réengage, pour animer l'émission télévisée Caméra 1962 à 1970. En 1960, naît leur fille Pascale Nadeau[3].

En 1965, il est nommé correspondant à Paris. De retour à Montréal en 1968, il anime plusieurs émissions à la radio comme Le monde maintenant, ainsi que Le téléjournal et l'émission Le 60 à la télévision.

Considéré au Québec comme une véritable vedette de l'information, il anime à Radio-Canada en 1980 Les lundis de Pierre Nadeau puis de 1982 à 1984 Pierre Nadeau rencontre. Il anime également l'émission Le Point au côté de Simon Durivage dans les années 80.

Ensuite, au réseau TVA, il est coproducteur de l'émission Sept jours avant d'animer en 1989, une émission avec Jean-Pierre Ferland. Il y anime aussi le magazine L'Événement. En 2001, il publie son autobiographie, où il offre un survol des nombreuses péripéties de sa carrière.

En 2006, on lui diagnostique une maladie de Parkinson. Il met fin alors à sa carrière au micro[4].

Autobiographie[modifier | modifier le code]

Honneurs[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Marie Nadeau, très actif dans le Parti libéral du Québec, meurt à 54 ans, en 1960, dans un accident de voiture sur la route Québec-Montréal. En 1950, il s'était désisté, au congrès au leadership, comme candidat chef du parti, en faveur de Georges-Émile Lapalme, qui recevait l'appui d'Adélard Godbout ainsi que des délégués.
  2. Devenu avocat, Sylvain Nadeau vit et travaille en France, au tournant du siècle.
  3. Pascale Nadeau est chef d'antenne à Montréal, au tournant du siècle.
  4. « Pierre Nadeau, une vie de journaliste », sur la première chaîne de Radio-Canada, émission Christiane Charette (avec extrait audio de 20 min 25 s), le 4 décembre 2008.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • L'Encyclopédie du Canada, édition 2000, Montréal, Stanké, 2000

Liens externes[modifier | modifier le code]