Pascale Nadeau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pascale Nadeau, née le à Montréal, est une journaliste et une animatrice de télévision québécoise.

De 2008 à 2021, elle est cheffe d'antenne pour Radio-Canada.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle est la fille des journalistes Pierre Nadeau (mort en 2019) et France Nadeau, née Johnson (morte en 2019)[1]. Après des études au Collège Marie-de-France, elle entre à l'université et reçoit un diplôme en orthopédagogie.

Ayant quitté le métier d'orthopédagogue après un an, elle entre dans le domaine de la télévision en compagnie de son père. Après avoir travaillé à l'émission Déjà 20 ans, elle passe à la radio de la CKAC pour l'émission La Belle Vie avec Pierre Bourgault. Elle fera ses débuts à la télévision à CHLT (TVA) Sherbrooke, puis sera nommée chef d'antenne du Grand Journal au lancement du réseau TQS en . Elle coanime avec Philippe Bélisle l'émission L'Info 5 au lancement de TV5 en [2].

Elle entre à Radio-Canada en 1989. À partir de 1996, elle devient chef d'antenne du bulletin Montréal ce soir à Radio-Canada, d'abord aux côtés de Pierre Craig puis en solo. En 2001, la direction de Radio-Canada décide de nommer Raymond Saint-Pierre à la barre de Montréal ce soir, reléguant Pascale Nadeau au rang de coanimatrice d'un segment de l'émission. Mais dans la foulée des attentats du , elle décide de passer au Réseau de l'information, où elle anime tous les bulletins de l'heure en semaine le jour, de même que toutes les émissions spéciales (attentats du 11 septembre 2001, crise à l'ONU, chute de Saddam Hussein, guerre en Afghanistanetc.).

Pascale Nadeau fait le partage travail-famille tout en élevant ses deux adolescents. Son conjoint Martin Cloutier a dirigé le Réseau de l'information, a été directeur de l'information à TVA et à LCN, et dirige maintenant l'Agence QMI.

À la demande de la direction de Radio-Canada, elle est revenue, en 2004, animer le Téléjournal Montréal de 18h.

De jusqu'à sa démission en 2021, elle anime Le Téléjournal de 22 h du vendredi au dimanche, à Radio-Canada et sur RDI.

Retraite dans la controverse[modifier | modifier le code]

En 2021, elle est accusée par une tierce partie au nom d'une personne anonyme et elle est suspendue sans solde. Le rapport confidentiel de l'enquête l'exonère mais elle exige des excuses de Radio-Canada pour reprendre son poste. Radio-Canada refuse et le , elle quitte Radio-Canada pour prendre sa retraite après 38 ans de carrière[3],[4]. Quelques jours après avoir révélé les vraies raisons de son départ à la retraite dans le quotidien Le Soleil[5], la majorité des membres de son équipe se manifestent dans une lettre destinée à trois hauts cadres de l'information de Radio-Canada et affirment n'avoir jamais été témoins d'un comportement déplacé de la part de la cheffe d'antenne[6]. D'autres au contraire dont sept anciens collègues se sont confiés au journaliste de La Presse Hugo Dumas et affirment qu'il y avait un climat malsain comme du dénigrement de collègues, des cris sur le plateau et une atmosphère négative[7]. Malgré les révélations des sept anciens collègues en question, Nadeau a refusé de commenter ce qu'on lui reproche dans la chronique d'Hugo Dumas et souligne qu'elle ne commente pas des allégations de personnes anonymes.

Le , Radio-Canada donne sa version des faits dans le dossier de Pascale Nadeau et cette dernière juge qu'il s'agit d'une contre-attaque désespérée de la société d'état[8],[9].

Anecdotes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Marie-Josée R. Roy, « Radio-Canada: Pascale Nadeau part à la retraite », sur Le Journal de Montréal, (consulté le )
  2. Paul Cauchon, « TV5 en ondes le  : Une nouvelle vitrine pour la francophonie », Le Devoir, vol. LXXIV, no 185,‎ , p. 9 (lire en ligne)
  3. Richard Therrien, « Pascale Nadeau: les vraies raisons de son départ », sur Le Soleil, (consulté le )
  4. Radio-Canada, « La cheffe d’antenne Pascale Nadeau part à la retraite », sur Radio-Canada, (consulté le )
  5. Pascale Nadeau, « Pourquoi je quitte Radio-Canada », sur Le Soleil, (consulté le )
  6. « L'équipe de Pascale Nadeau se porte à sa défense », sur www.msn.com (consulté le )
  7. « Plusieurs anciens collègues de Pascale Nadeau dénoncent le climat malsain sur le plateau du Téléjournal », sur www.msn.com (consulté le )
  8. « Radio-Canada expose les faits dans le dossier de Pascale Nadeau et cette dernière réplique », sur www.msn.com (consulté le )
  9. « Radio-Canada - PAR ICI - Mise au point concernant le départ à la retraite de Pascale Nadeau et les affirmations du STTRC », sur parici.radio-canada.ca (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]