Pierre Le-Tan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pierre Le-Tan
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Nationalité
Activité
Père
Enfants
Cléo Le-Tan (d)
Olympia Le-Tan (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Pierre Le-Tan est un peintre et dessinateur français, né en 1950, surtout connu comme illustrateur. On lui doit de très nombreuses couvertures de magazines et d’éditions d’œuvres littéraires. Il est également l'auteur de recueils et d'albums, de dessins pour la publicité, d'objets et motifs de décoration d'intérieur et d'un décor de film.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pierre Le-Tan est né à Neuilly, près de Paris. Son père, le peintre vietnamien Lê Phổ, fils du vice-roi du Tonkin, venu en Europe en 1931 pour achever ses études aux Beaux-Arts, se fixe à Paris en 1937. Après la guerre, il épouse la fille d'un officier français. Le couple habite rue de Vaugirard. Leurs deux fils, Pierre Le-Tan et son frère, vivent dans un milieu imprégné d'art.

Pierre dessine beaucoup. À dix-sept ans, sur les conseils d'un ami américain de sa mère, il envoie des dessins au New Yorker, et il n'a que dix-neuf ans lorsque le prestigieux magazine publie deux couvertures de lui. Ted Riley, son agent, est également celui de Sempé et de Steinberg. Le New York Times Magazine, Vogue, Fortune, Madame Figaro, Tatler Magazine, Atlantic Monthly, Harper's Bazaar, Town & Country, The World of Interiors, etc., publient ses dessins. Entre bien d'autres couvertures, il illustre celles d'éditions de John Train, Marcel Aymé, Mario Soldati, Harry Mathews, Peter Carey, Raymond Carver, Jean-Benoît Puech... À partir de Memory Lane, en 1981, il travaille à plusieurs reprises en collaboration avec Patrick Modiano. Il compose de nombreux albums. Il dessine pour la publicité des Galeries Lafayette, de Suez, de Gucci, de Lanvin, de la Jouvence de l’Abbé Soury. En 1997, il réalise les décors de Quadrille, film de Valérie Lemercier. Le Musée national d'art moderne de Madrid lui consacre une rétrospective en 2004.

Livres et albums[modifier | modifier le code]

  • 1981 : Memory Lane, avec Patrick Modiano, P.O.L.
  • 1983 : Poupée blonde, avec Patrick Modiano, P.O.L.
  • 1986 : Les Contraires, Hatier.
  • 1986 : Rencontres d’une vie : 1945-1984, Aubier.
  • 1988 : Paris de ma jeunesse, préface de Patrick Modiano, Aubier.
  • 1988 : Vies oubliées, texte de Patrick Mauriès, Rivages.
  • 1989 : Lettres de Marik Loisy, Aubier.
  • 1990 : Album, Aubier.
  • 1992 : Dessins, Bartsh et Chariau.
  • 1993 : Épaves et débris sur la plage, préface de Patrick Mauriès, Le Promeneur,
  • 1993 : Cléo prépare Noël, Gallimard, coll. « Jeunesse/Giboulées ».
  • 1996 : Carnet tangérois, Le Promeneur.
  • 1997 : Louis Max : L’Histoire d’une famille, texte de Clémence de Biéville, Éditions de l’Épure.
  • 1997 : Carnet des années Pop[1], Gallimard, coll. « Le Cabinet des lettrés ».
  • 1998 : Objets trouvés, avec des photographies d'Ivan Terestchenko, La Pionnière, Paris.
  • 2011 : Jardins : Les vrais et les autres, texte d'Umberto Pasti, Flammarion, (ISBN 978-2-0812-6762-6).
  • 2013 : Quelques collectionneurs[2], Flammarion.

Expositions[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Juan Manuel Bonet (pt) (dir.) et al., Pierre Le-Tan, catalogue de l'exposition rétrospective du Musée d'art moderne de Madrid, Aldeasa, Madrid, 2004 (ISBN 8-480-03435-1) :
    • « Pierre Le-Tan : Chronologie », p. 288 ;
    • Juan Manuel Bonet, « Présentation », pp. 289–290 ;
    • José Carlos Llop (es), « Le Voyage espagnol de Pierre Le-Tan », pp. 291–301 ;
    • Patrick Modiano (sans titre), p. 302 ;
    • Patrick Mauriès, « Les silences de Pierre Le-Tan », pp. 303–305 ;
    • Umberto Pasti (sans titre), pp. 306–308 ;
    • Pierre Le-Tan, « Une vie d'artiste », pp. 309–315.
  • Denis Cosnard, « Pierre Le-Tan, promeneur mélancolique », dans Les Échos : Série limitée, n° 46, 8 septembre 2006. (Lire en ligne sur le Réseau Modiano. Consulté le 24 novembre 2011.)
  • Denis Cosnard, « Pierre Le-Tan et Patrick Modiano », sur Le Réseau Modiano. (Consulté le 24 novembre 2011.)

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Un livre, un jour : Olivier Barrot présente Carnet des années Pop, de Pierre Le-Tan », 4 novembre 1997, Ina. (Vidéogramme, consulté le 24 novembre 2011.)
  2. Jacques Polet, « Quelques collectionneurs » de Pierre Le-Tan, note de lecture sur le site de la fondation Collectiana
  3. Présentation en ligne. Page consultée le 25 août 2011