Pierre Juhel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Juhel.
Pierre Juhel
Defaut 2.svg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 69 ans)
Nationalité
Activité
Enfant
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Conflit

Pierre Juhel (Paris, 9 août 1910 - 26 juillet 1980), journaliste et militant royaliste français. Il est l'un des membres fondateurs du mouvement Restauration nationale.

Éléments biographiques[modifier | modifier le code]

Fils d'un poilu de Verdun mort au front, il joint très tôt les rangs de l'Action française et collabore au journal L'Action française (1926-1939). De 1935 à 1939, il est chef des Camelots du roi de la région parisienne. Il dirige ensuite le Centre de formation personnelle (1941-1944) et participe à la direction de la Croix Rouge française (1945-1949)[1]. En 1950, il entre à la rédaction d'Aspects de la France.

En 1955, il fonde le mouvement royaliste Restauration nationale (RN) avec Louis-Olivier de Roux. Cette organisation qui succède à l'Action française de Charles Maurras se définit alors comme le « Centre de propagande royaliste de l'Action française ».

Durant la guerre d'Algérie, Juhel adopta le pseudonyme de « Guillaume » pour ses activités clandestines en faveur de l'Algérie française.

Il est enterré au cimetière de Vaugirard.

À Nantes, le Centre Pierre Juhel - un centre de documentation et d'études royalistes - perpétue la mémoire de ce militant nationaliste. Son fils Louis Juhel poursuit aujourd'hui ses activités dans le mouvement Restauration nationale.

Document sonore, contribution[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. D'après le Dictionnaire de la politique française d'Henry Coston, Paris, t. III, Publications Henry Coston, p. 379.