Marie de Roux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Roux.
Marie de Roux
Roux, Marie.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 65 ans)
Nationalité
Activités
Autres informations
Parti politique

Marie de Roux (Louis-Amédée-Joseph-Marie marquis de Roux) (1878 - 1943), avocat, historien et journaliste français. Issu d'une famille noble du Languedoc établie en Poitou au XIXe siècle, le marquis de Roux fut l'un des principaux militants du mouvement monarchiste français de l'entre-deux-guerres. Il a consacré sa vie à l'Action française dont il était l'avocat et l'un des collaborateurs réguliers.

Éléments biographiques[modifier | modifier le code]

Proche de Charles Maurras et de Georges Valois, Marie de Roux est l'auteur, notamment, d'ouvrages d'inspiration anti-dreyfusarde, germanophobe et anti-républicaine, parus aux éditions de la Nouvelle Librairie nationale (éditeur de propagande nationaliste et revancharde dirigée par Valois). On lui doit également plusieurs ouvrages sur le droit, l'Ancien Régime, la Restauration et le nationalisme.

Si le marquis de Roux est resté dans l'ombre des personnages plus médiatisés de l'AF tels que Maurras et Léon Daudet, il reste toutefois un important historien et vulgarisateur des idées monarchistes du mouvement. Ses travaux historiques le situent dans la même ligne que certains de ses contemporains plus connus comme Pierre Gaxotte, Louis Bertrand ou Frantz Funck-Brentano.

Avec Jacques Bainville et Léon de Montesquiou, de Roux s'est fait le champion de l'historiographie anti-germaniste et royaliste.

L'œuvre du marquis de Roux s'inscrit dans le sillage des penseurs de la contre-révolution.

Famille[modifier | modifier le code]

D'origine languedocienne, la famille de Roux, dite aussi de Roux de Navacelles, porte d'azur à deux diamants d'argent. Citée des 1241, sa filiation authentique est établie depuis Jean Ruffi (de Roux) vivant à Villeneuve-lès-Avignon en 1447, dont il fut consul en 1460. Elle fut maintenue dans sa noblesse par ordonnance royale du 13 janvier 1671 et fit ses preuves de noblesse d'extraction le 8 juin 1720 pour son admission à l'école des pages des grandes écuries du roi.

Jusqu'au milieu du XIXe siècle, elle vécut à Avignon et en Languedoc. Elle y posséda les fiefs de Ribas, la Bruyère, Navacelles et Montsauve, et occupa, de 1596 à 1706 la charge de viguier du roi de Villeneuve-lès-Avignon. Elle fut illustrée par de nombreux officiers des troupes royales, parmi lesquels, Joseph de Roux, (1654-1712), colonel de dragons, chevalier de Saint-Louis et brigadier des armées du roi, qui protégea la retraite des troupes du duc de Vendôme à Oudenaarde en 1708.

En 1830, le marquis Hector de Roux, ancien officier de dragons, entra dans l'administration des domaines de la famille royale. Après la chute de Louis-Philippe Ier et la liquidation du domaine privé, il fut versé dans les eaux-et-forêts à Niort et se fixa en Poitou. Il était le grand-père de Marie de Roux

Marie de Roux est le père de Louis-Olivier de Roux. Il est le grand-père de Xavier de Roux et de Dominique de Roux. Il est l'arrière-grand-père de Pierre-Guillaume de Roux.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Des Effets de l'insolvabilité civile en droit romain et en droit français, thèse pour le doctorat, Poitiers, Université de Poitiers. Faculté de droit, Courrier de la Vienne, 1903
  • La République de Bismarck : les origines allemandes de la Troisième République, avec la correspondance secrète de Gambetta et de Bismarck, traduite par M. Jacques Bainville, Paris, Bureaux de la Gazette de France, 1905.
  • La Vérité politique. Discours prononcé à Bordeaux, Paris, Éditions de l’Action française, 1906.
  • Le Droit royal historique, Paris, Nouvelle librairie nationale, 1911.
  • La Révolution à Poitiers et dans la Vienne, Paris, Nouvelle librairie nationale, 1911.
  • La Législation civile et sociale de l'Empire. La structure générale de la société. L'organisation du travail, Paris, Nouvelle librairie nationale, 1912.
  • (et Georges Valois), République, empire ou monarchie ? (Marie de Roux). La Monarchie, protectrice des intérêts ouvriers (Georges Valois). Conférences faites le 7 juin 1913 au théâtre de Saumur, Poitiers, Société française d’imprimerie, 1914.
  • Notes pour le centenaire de 1814, Poitiers, Société française d’imprimerie, 1914.
  • Le Défaitisme et les manœuvres proallemandes 1914-1917. Le clan des ″ya″ d'avant-guerre. Les premiers temps de la guerre. La reprise des relations internationales. Les trois tendances socialistes. Les achats de journaux, Paris, Nouvelle librairie nationale, 1918.
  • L’État et la natalité, Paris, Nouvelle librairie nationale, 1918, prix Montyon de l'Académie Française
  • Pascal en Poitou et les Poitevins dans les ″Provinciales″, Paris, Champion, 1919.
  • L'Actualité de Lamennais, Paris, Revue critique, 1922.
  • Louis XVII et la légende des faux dauphins, Paris, Le Divan, 1925.
  • Les Lois laïques, Paris, Librairie de l’Action française, 1925.
  • Charles Maurras et le nationalisme de l'Action française, Paris, Grasset, 1927.
  • L'Économie politique libérale, Paris, Union des corporations françaises, 1927.
  • La Restauration, Paris, Fayard, 1930, prix Gobert de l'Académie Française
  • Hector du Poy (1865-1930), Poitiers, Société française d’imprimerie, 1932.
  • Origines et fondation de la IIIe République, Paris, Grasset, 1933.
  • Études pour portraits de maîtres : Rabelais, Pascal, Racine, Bossuet, Paris, Le Divan, 1936.
  • Le Nationalisme français. Suivi d'une note de Charles Maurras sur le nationalisme français et le nationalisme allemand, Paris, Librairie d’Action française, 1937.
  • Louis XIV et les Provinces conquises : Artois, Alsace, Roussillon, Franche-Comté, Paris, Les Éditions de France, 1938.
  • Civilisation, production et bonheur, introduction de Pierre Maurel, Paris, Éditions de la Seule France, 1945.

Document sonore[modifier | modifier le code]

  • "Le bon rouet", "Debout les gars" (chansons interprétées par Marie de Roux), dans L’Action française : voix et chants. Xavier Vallat, Charles Maurras, Léon Daudet, voix ; Marie de Roux, Pierre Juhel, chant, Paris, SERP, 1989 (cassette audio ; paru d'abord en 33 t).

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Le Marquis de Roux (1878 - 1943), par Anne-André Glandy. Préface du duc de Lévis-Mirepoix, de l'Académie Française. Poitiers, SFIL et Imp. Marc Texier réunies

Liens externes[modifier | modifier le code]