Peur sur la base

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Peur sur la base est un téléfilm français de 2017 réalisé par Laurence Katrian, sur un scénario d'Alexandra Deman et Laurence Katrian et produit par 3e Œil Story. Il a été diffusé en Belgique le  sur La Une, en Suisse sur RTS Un, le et, en France sur France 3 le .

Synopsis[modifier | modifier le code]

Odessa Berken, gendarme maritime, est investie d'une enquête sur une disparition inquiétante sur la base navale de Brest. Le chef de l'unité des fusiliers marins, Cyril Rodic, a signalé l'absence suspecte de l'un de ses hommes, Yassin Rhaled, 22 ans. Bientôt, le corps du soldat est repêché. Sur le camp d'entraînement militaire, l'arrivée d'Odessa ne passe pas inaperçue : belle jeune femme au tempérament de feu, elle n'a pas sa langue dans sa poche et ne se laisse pas effaroucher par le silence de ses collègues. Rapidement, elle se demande si l'absence de Yassin n'est pas liée à l'activité de trafic de cigarettes orchestrée par l'un de ses camarades, Nathan Berken. Celui-ci n'est autre que le frère d'Odessa...

Fiche technique[1][modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Tournage[modifier | modifier le code]

Le téléfilm a été tourné à Brest du [3] au .

Il a été tourné à 70 % dans la base navale. Parmi les autres lieux de tournage, il y a le plateau des Capucins[4], les alentours de la place de la Liberté, l'entrée du jardin Kennedy, l'intérieur du cercle naval[5] et également dans le bureau du maire qui sera le cadre du bureau de l'amiral dans l'histoire[6]. D'autres scènes ont été tournées dans les environs de Brest[7], par exemple à la plage du Petit-Minou[8], ou encore au pont de Térénez et au cimetière des navires de Landévennec où l'on aperçoit à couple la Frégate Aconit (D609) et la Frégate Duguay-Trouin (D611) qui tient le rôle du navire fictif La Constantine où le meurtrier le Lieutenant de vaisseau Rodic est arrêté[9], mais aussi dans le téléphérique de Brest.

Autour du téléfilm[modifier | modifier le code]

Le titre était initialement Péril sur la base[10].

Audience[modifier | modifier le code]

La diffusion du samedi 3 mars 2018 sur France 3 a rassemblé 4 272 000 personnes, en France, soit 19% de part d'audience[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Peur sur la base », sur le site du Festival de la Fiction TV, (consulté le 2 novembre 2017)
  2. « A vos agendas / Avant-première du téléfilm "Peur sur la base" », sur Accueil des tournages en Bretagne, (consulté le 2 novembre 2017)
  3. « Un tournage à Brest depuis hier », sur Le Télégramme, (consulté le 2 novembre 2017)
  4. « Clap de fin (ou presque) pour le tournage du téléfilm "Péril sur la base" », sur Accueil des tournages en Bretagne, (consulté le 2 novembre 2017)
  5. « Brest, l'Hollywood breton », sur Le Télégramme, (consulté le 2 novembre 2017)
  6. « Tournage à la base navale : « Un décor extraordinaire » », sur Le Télégramme, (consulté le 2 novembre 2017)
  7. « Brest. La base navale se fait plateau de tournage », sur Ouest France, (consulté le 2 novembre 2017)
  8. « En images. L'actrice Audrey Fleurot mène l'enquête dans le Pays de Brest », sur Le Télégramme, (consulté le 2 novembre 2017)
  9. « Tournage du téléfilm "Peur sur la base" », sur Trïodé, (consulté le 2 novembre 2017)
  10. « Audrey Fleurot va tourner un polar pour France 3 », sur Télé 7 Jours, (consulté le 2 novembre 2017)
  11. Beoit Mandin, « Audiences TV du samedi 3 mars 2018 : The Voice en forte baisse, Peur sur la base puissant, Patrick Sébastien résiste », sur TouteLaTele, (consulté le 21 décembre 2018).

Lien externe[modifier | modifier le code]