Pays de Mixe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Mixe (fr)

Administration
Pays Drapeau de la France France
Capitale Saint-Palais
Démographie
Gentilé Amikuztar
Population 7 856 hab. (2015)
Densité 33 hab./km2
Langue(s) français, basque
Géographie
Altitude Min. 19 m
Max. 328 m
Superficie 238 km2
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mixe et Amikuze.

Le pays de Mixe (en basque : Amikuze) est un pays historique de la province basque de Basse-Navarre, en France. Il est formé par la haute vallée de la Bidouze, dans la Basse-Navarre, une des provinces du Pays basque français, dans le département des Pyrénées-Atlantiques[1].

Pays historique d'Amikuze
Blason de la Navarre

Géographie[modifier | modifier le code]

Limites[modifier | modifier le code]

Physionomie[modifier | modifier le code]

Les villages commencent à être identiques aux villages béarnais que l'on retrouve de l'autre côté du gave d'Oloron. La haute vallée de la Bidouze est une terre agricole aux lourdes collines, aux forêts épaisses. On retrouve de grands champs de maïs et de belles vaches blondes.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le territoire de Mixe, rattaché à la couronne de Navarre à la fin du XIIe siècle, comprenait alors une trentaine de hameaux et paroisses et près de 600 maisons anciennes, dont un dixième de maisons nobles[2] (dont les familles souvent rivales de Gramont et de Luxe). Il était divisé en trois mandes, représentées aux États de Navarre :

la mande d'Outre la Bidouze 
à la limite du Béarn et de la Soule, cette mande comprenait les villages et paroisses d'Aïcirits, Arbérats, Béhasque, Camou, Larribar, Lapiste, Saint-Palais, Sillègue, Sorharpur, Suhast, Sussaute et Uhart ;
la mande de la Barhoue 
limitrophe de la Basse-Navarre intérieure, la circonscription incluait les villages et paroisses d'Amendeuix, Beyrie, Gabat, Garris, Ilharre, Luxe, Oneix, Orsanco et Sumberraute ;
la mande d'Ahetze 
la plus occidentale des trois, dans la direction de Bidache et de la vallée de l'Arberoue, cette mande regroupait les paroisses et villages d'Amorots, Arraute, Béguios, Biscay, Charritte, Labets, Masparraute, Orègue et Succos.

En Amikuze la situation est toujours tendue au Moyen Âge. Installés à Luxe-Sumberraute et à Garris (à côté de Saint-Palais), les Beaumont perdent assez tôt le soutien du roi de Navarre, car ils jouent le jeu de la Castille contre les Gramont. Amikuze est riche mais ne peut exporter ses produits que par le Val d'Adour, domaine des Gramont.

Armand vicomte de Belsunce fut bailli du Pays de Mixe en 1738.

Communes[3],[1][modifier | modifier le code]

Pays historiques de Basse-Navarre[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b AMIKUZE (NAFARROA BEHEREA (-A)): Toponymes (noms de lieux) sur le site de l'Académie de la langue basque.
  2. Jean-Baptiste Orpustan, Ouvrage collectif, Amikuze - Le Pays de Mixe, Éditions Izpegi - 1992 (ISBN 2 909262 05 7), page 8
  3. Paul Raymond, Dictionnaire topographique du département des Basses-Pyrénées, Paris, Imprimerie Impériale, , 208 p. (notice BnF no FRBNF31182570, lire en ligne), p. 113.
  4. NAFARROA BEHEREA: Toponymes (noms de lieux) sur le site de l'Académie de la langue basque.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Ouvrage collectif, Amikuze - Le Pays de Mixe, Éditions Izpegi - 1992 (ISBN 2 909262 05 7)