Paul Biron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Biron.
Paul Biron
Naissance
Seraing
Décès

Paul Biron (né le à Seraing, dans la province de Liège et mort le ) est un écrivain belge francophone.

Biographie[modifier | modifier le code]

Écrivain très paradoxal, Paul Biron peut être rapproché d'Arthur Masson dans la mesure où comme lui ses livres sont écrits à la fois en français et en wallon. Mais alors qu'Arthur Masson incruste du wallon dans une langue française très raffinée, Paul Biron mélange les deux langues, reflétant ainsi une situation linguistique qu'il a connue dans son enfance et sa jeunesse comme prisonnier de guerre et qui participe du même phénomène que le mélange du français et de la langue régionale à Liège.

C'est cette expérience de prisonnier de guerre qui a nourri ses livres et qui lui a fait entamer sa carrière d'écrivain. Ses livres, qui sont des livres qui appartiennent à la fiction, donc à la littérature sont probablement, encore aujourd'hui, dans cette catégorie de la littérature, les livres qui ont été les plus lus en Wallonie dans un large public de toutes les origines sociales.

Paul Biron, officier du 12e de Ligne de la 3e DI (au recrutement liégeois), fut fait prisonnier le à la bataille de la Lys.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Clair-Obscur (poème)
  • Permets m'Amour penser quelque folie… (poèmes)
  • Ni vous sans moi, ni moi sans vous (récit)
  • Mon mononke désiré prisonnier (romans)
    • vol. 1. l'An quarante de mon mononke
    • vol. 2. mon mononke derrière la ligne six frites
    • vol. 3. le Retour de mon mononke
    • vol. 4. mon mononke sous l'occupation
    • vol. 5. mon monoke et la liberation
  • a la fontaine ou vint l'amour (essai)

Liens externes[modifier | modifier le code]