Arthur Masson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Masson.
Arthur Masson
Plake plaece Artur Masson.jpg
Plaque de rue à Namur
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 74 ans)
NamurVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Etienne Arthur Joseph Gilain Masson
Nationalité
Formation
Activité

Arthur Masson (né à Rièzes-lez-Chimay le , mort à Namur le ), est un écrivain belge d'expression française, docteur en philosophie et lettres.

Biographie[modifier | modifier le code]

Monument dans son village natal.

Arthur Masson fait ses études secondaires à Chimay, et universitaires à l'Université catholique de Louvain (Leuven en Flandre, avant la scission de l'université). Il a enseigné ensuite à l'Athénée de Nivelles.

Se découvrant une vocation de romancier, il crée en 1937 le personnage de Toine Culot qui le rend célèbre. Il écrit une trentaine de romans (et quelques pièces de théâtre), où le dialecte wallon est délicatement inséré. Il y exprime émoi, amitié et richesse du cœur. Chantre du pays mosan, il a décrit la vie des petites gens et des villages, avec humour, mais profondeur aussi. De ce fait, il a été comparé notamment à Daudet ou à Marcel Pagnol.

Les cinq romans mettant en scène son personnage de Toine Culot forment un cycle désigné du terme de la « Toinade ». Cette série a diverti une génération de Wallons pendant le deuxième conflit mondial. Toine dans la tourmente, publié en 1946, fournit un témoignage surprenant sur les années d'occupation nazie.

Arthur Masson a aussi rédigé un ouvrage d'étude du vocabulaire de la langue française : Pour enrichir son vocabulaire, édité en 1949 par les Éditions Baude, dans la collection « Bien écrire et bien parler ».

Avec finesse, Arthur Masson s'est dépeint lui-même en ces termes : « Un Monsieur quelconque. Article de série. Ni réservé, ni condamné, ni ascète, ni Don Juan. Ni agité, ni endormi. Travaille dur. Se repose à temps. Aime son pays et les bonnes gens toutes simples qui le peuplent. »

Autour de l'auteur et de ses personnages, un espace a été créé en son honneur, l'Espace Arthur Masson, à Treignes (le « Trignolles » de ses romans - commune de Viroinval, Trignolles étant un raccourci de Treignes et de Matignolle, un hameau situé 1 km au nord de Treignes), ainsi qu'un musée ; et autour d'une fontaine, trois sculptures en bronze de l'artiste belge Claude Rahir, évoquent trois des personnages de la Toinade : Toine Culot, Hilde son épouse, et le cousin T. Déome[1].

Arthur Masson a été inhumé au cimetière de Dave.

Œuvre littéraire[modifier | modifier le code]

Contes et romans[modifier | modifier le code]

  • Vie du bienheureux Toine Culot, obèse ardennais 1934 (?), 1re édition 1937
  • Toine Culot, obèse ardennais, 1938
  • La Farce des Oiseaux et autres contes, 1939
  • Toine, Maïeur de Trignolles, 1939; 1940
  • Thanasse et Casimir, 1942
  • Toine dans la Tourmente vol. I, 1946
  • Toine dans la Tourmente vol.II, 1946
  • Le grand Gusse vol. I, 1949
  • Le grand Gusse vol II, 1949
  • Contes de Pâques et de Noël, 1950
  • Cayauval, gai village vol. I, 1951
  • Cayauval, gai village vol II, 1951
  • Petite ville, 1952
  • La famille Binauche, 1953
  • Le cantonnier opulent, 1954
  • Elise en exil, 1955
  • Mon ami Constant, 1956
  • Un joyeux garçon, 1957
  • Barrettes et Casquettes vol. I, 1958
  • Barrettes et Casquettes vol. II (les folles casquettes), 1959
  • Ulysse au volant, 1960
  • Bertine et mon oncle, 1961
  • Prosper en paradis, 1962
  • L'hostellerie du Foyau, 1963
  • Un homme pacifique, 1964
  • Toine chef de Tribu, 1965
  • Toine retraité, 1966
  • Un gamin terrible, 1967
  • Les hommes d'armes, 1968
  • Le colonel et l'enfant, 1970

Pièces de théâtre[modifier | modifier le code]

  • Le nouveau mait' d'ècole, 1949
  • Le Tour de France à Trignolles, 1956
  • La grande ducasse suivie de "Li lette di nouvel an", 1969

Cinéma[modifier | modifier le code]

Divers[modifier | modifier le code]

  • Pour enrichir son vocabulaire, 1949

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]