Pappus (botanique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Pappus.
Schéma d'un fleuron ligulé d'asteracée :
A : ovaire ;
B : pappus ;
C : étamines ;
D : pétales ;
E : style .

Un pappus (du latin pappus, « duvet des chardons ») est une petite touffe ou un faisceau de poils ou de soies (lisses, denticulés ou barbelés, plumeux) qui surmontent certains akènes, notamment chez les Astéracées, afin de permettre une dispersion optimale par le vent, à l'instar d'un parachute. Le pappus est issu du calice et du stigmate de l'ovaire[1].

La tête de l'inflorescence mature (le capitule) de nombreuses Astéracées présente de nombreux akènes surmontés chacun d'un pappus. Ce faisceau de poils en forme de parachute « sème à tout vent » comme sur l'image classique du dictionnaire Larousse[2].

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) J. Small, « The origin and development of the Compositae. V. The pappus », New Phytol, no 11,‎ , p. 98-123.
  2. Étienne Guyon, Matière et matériaux. De quoi est fait le monde ?, Éditions Belin, , p. 89.

Voir aussi[modifier | modifier le code]