Pangée (massif)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pangée
Localisation du Pangée en Grèce.
Géographie
Altitude 1 956 m, Mati
Massif Rhodopes
Longueur 15 km
Largeur 10 km
Administration
Pays Drapeau de la Grèce Grèce
Périphéries Macédoine-Centrale
Macédoine-Orientale-et-Thrace
Districts régionaux Serrès
Kavala

Le Pangée (en grec ancien Παγγαῖον / Paggaĩon, en grec moderne Παγγαίο / Paggaio [panˈgeo, paˈgeo]) est un massif montagneux de Macédoine orientale (Grèce) séparant au sud la côte de l'Égée de la plaine de Philippes-Drama au nord.

C'est sur cette montagne, d'après la mythologie grecque, que les Ménades mirent en pièce Orphée. Dans le livre IV des Géorgiques, Virgile conte la clameur des Dryades après le décès d'Eurydice : « on entendit pleurer les contreforts du Rhodope, et les hauteurs du Pangée, et la terre martiale de Rhésus, et les Gètes, et l'Hèbre, et Orithye l'Actiade. »[1]

Cette montagne était célèbre dans l'Antiquité pour ses mines d'or et d'argent : le tyran athénien Pisistrate, exilé au milieu du VIe siècle av. J.-C., s'y était suffisamment enrichi pour lever des mercenaires en vue de son retour à Athènes[2]. Les vues d'Athènes sur l'or du Pangée doivent faire partie des raisons de la tentative de colonisation athénienne menée en 465 av. J.-C. dans la région du Strymon au lieu-dit des Neuf Routes (Ennéa-Odoi), qui aboutit à un échec sanglant : les colons furent massacrés par les Thraces.

Vue du Pangée depuis Philippes
Le Pangée

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Virgile - Géorgiques IV », sur bcs.fltr.ucl.ac.be (consulté le )
  2. Constitution d'Athènes d'Aristote (XI à XIV)