Eurydice

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Eurydice (homonymie).
Orphée et Eurydice, par Federico Cervelli.

Dans la mythologie grecque, Eurydice (en grec ancien Εὐρυδίκη / Eurudíkê, formé des mots εὐρύς {eurús, large, vaste, sans borne} et δίκη {dikê, justice}, signifiant à la justice sans bornes, est une dryade (nymphe des arbres et du chêne en particulier).

Le mythe[modifier | modifier le code]

Compagne fidèle d'Orphée, grand poète et musicien, elle est poursuivie par Aristée le jour de ses noces. En tentant de fuir, elle est mordue par un serpent et meurt. Inconsolable, Orphée entonne une complainte. Émus, les dieux lui accordent de descendre jusqu'aux Enfers pour la sauver.

Grâce au son de sa lyre, Orphée endort Cerbère, le chien des Enfers, puis il arrive devant les monarques du monde souterrain, Hadès et sa femme Perséphone. Impressionnée par son courage et son amour, Perséphone prie Hadès de rendre Eurydice à son mari. Hadès accepte, à la seule condition qu'Orphée ne se retourne pas avant d'être sorti des Enfers.

Eurydice suit Orphée, guidée par la musique de sa lyre. Lorsqu'Orphée voit poindre à nouveau la lumière du jour, n'entendant aucun bruit, et se méfiant un peu des promesses d'Hadès, il se retourne pour voir si son épouse est toujours derrière lui. Hélas, un seul coup d’œil suffit pour qu'il la perde pour toujours, Eurydice est happée par le séjour des morts.

Évocations artistiques[modifier | modifier le code]

Chanson[modifier | modifier le code]

Bande dessinée[modifier | modifier le code]

Opéra et ballet[modifier | modifier le code]

Peinture[modifier | modifier le code]

Poésie[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]