Marc Pincherle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Marc Pincherle
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 86 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Marc PincherleVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Musicologue, historien de la musiqueVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Maître
Distinction

Marc Pincherle, né à Constantine le et décédé à Paris le , est un musicologue, critique musical et collectionneur français, élève entre autres de Louis Laloy, André Pirro et Romain Rolland.

À partir de 1913, moment de sa décision de consacrer sa thèse de doctorat à la vie et l'œuvre d'Antonio Vivaldi, ses travaux permirent la redécouverte de nombreux compositeurs baroques. Il est l'auteur du premier catalogue de l’œuvre de Vivaldi[1] : le P suivi d'un nombre sur les éditions et enregistrements un peu anciens de Vivaldi renvoie au classement de Pincherle. Mais on utilise désormais plus souvent le catalogue plus récent de Ryom, désigné par les lettres RV.

Il fut l'un des membres fondateurs de l'Académie Charles-Cros.

Écrits[modifier | modifier le code]

  • L'orchestre de chambre, Paris, Larousse, coll. « Formes, écoles et œuvres musicales », 1948, 74 p. (OCLC 250247733)
  • Vivaldi : Génie du baroque (1948)
  • Jean-Marie Leclair l’aîné (La Colombe, Paris, 1952)
  • Corelli et son temps (Éditions Le Bon Plaisir, Paris, 1954)
  • Le Monde des virtuoses (Flammarion, 1961)
  • Marc Pincherle, Le violon, Paris, PUF, coll. « Que sais-je? » (no 1196), , 128 p. (OCLC 9156079, notice BnF no FRBNF34559668)
  • Tartiniana (CEDAM, Padua, 1972)
Article 

« Le Violon » (avec A. Lefort), dans Albert Lavignac et Lionel de La Laurencie (Dir.), Encyclopédie de la musique et dictionnaire du conservatoire, vol. 1–11, Paris, Delagrave, 19131931 (OCLC 269272, notice BnF no FRBNF37069136, lire en ligne), p. 1894-1835

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Otto Maria Carpeaux, Uma Nova História da Música, Rio de Janeiro, Alhambra, , « Homofonia Instrumental: do Barroco ao Rococó », p. 66

Liens externes[modifier | modifier le code]