Pulcinella (Stravinsky)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pulcinella.

Pulcinella est un ballet néo-classique composée par Igor Stravinsky en 1919 sur une commande de Serge de Diaghilev.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le titre complet est Pulcinella, ballet avec chant en un acte d'après Giambattista Pergolesi, elle est constituée d'emprunts à des œuvres de Giovanni Battista Pergolesi, compositeur italien ayant vécu près de deux siècles auparavant, et inaugure le style « néo-classique » de Stravinsky.

En fait, Stravinsky a emprunté aussi bien à Pergolese qu'à d'autres compositeurs italiens : les sonates en trio de Domenico Gallo, la suite de clavecin de Carlo Ignazio Monza, les « concerti armonici » de Unico Wilhelm van Wassenaer (alors faussement attribués à Pergolèse) et un recueil d'airs antiques édités en 1885 par Alessandro Parisotti. Mais la majorité des mouvements proviennent bien des œuvres de Pergolese. Il s'agit d'extrait de ses commedie in musica, Il Flaminio et Lo frate 'nnamorato, de sa cantate Luce degli occhi miei et de sa Sinfonia per violoncello e continuo.

Une suite en a été tirée en 1922, qui sera réécrite en 1949. La version initiale a été écrite pour trois voix et un orchestre réduit de 32 instrumentistes. Elle a été créée à l'Opéra de Paris le par les Ballets russes, sur une chorégraphie de Léonide Massine, sous la direction musicale d'Ernest Ansermet. Les décors étaient de Pablo Picasso. La suite place les parties vocales dans l'orchestre et réduit la partition à onze pièces. Cette dernière reste la version la plus connue de l'œuvre. En 1925, Stravinsky en tira une suite pour violon et piano sur des thèmes de son ballet. Il la révisa en 1932 sous le nom de "Suite Italienne", pour violoncelle et piano avec l'aide du violoncelliste Gregor Piatigorsky, puis pour violon et piano la même année, en collaboration avec le violoniste Samuel Dushkin. Les mouvements de ladite "Suite Italienne" sont les suivants : I. Introduzione II. Serenata III. Scherzino-Allegretto-Andantino IV. Tarantella V. Toccata VI. Gavotte con due variazioni VII. Vivo VII. Minuetto - Finale

Argument[modifier | modifier le code]

L'argument reprend les aventures amoureuses d'un jeune napolitain séducteur, du nom de Pulcinella (Polichinelle).

Structure[modifier | modifier le code]

Les mouvements du ballet complet sont :

  1. Ouverture: Allegro moderato
  2. Serenata: Larghetto, Mentre l'erbetta pasce l'agnella (ténor)
  3. Scherzino: Allegro
  4. Poco più vivo
  5. Allegro
  6. Andantino
  7. Allegro
  8. Ancora poco meno: Contento forse vivere (soprano)
  9. Allegro assai
  10. Allegro - Alla breve: Con queste paroline (basse)
  11. Andante: Sento dire no' ncè pace (soprano, ténor et basse)
  12. Allegro: Chi disse cà la femmena (ténor)
  13. Presto: Ncè sta quaccuna pò (soprano et ténor) / Una te fa la nzemprece (ténor)
  14. Allegro - Alla breve
  15. Tarantella
  16. Andantino: Se tu m'ami (soprano)
  17. Allegro
  18. Gavotta con due variazioni
  19. Vivo
  20. Tempo di minuetto: Pupillette, fiammette d'amore (soprano, ténor et basse)
  21. Finale: Allegro assai

Les mouvements de la suite sont :

  1. Sinfonia
  2. Serenata
  3. a: Scherzino b: Allegretto c: Andantino
  4. Tarantella
  5. Toccata
  6. Gavotta (con due variazioni)
  7. Vivo
  8. a: Minuetto b: Finale

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]