Ophélie David

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir David et Rácz.
Ophélie David
Image illustrative de l'article Ophélie David
Ophélie David en octobre 2017
Contexte général
Sport Ski acrobatique
Période active 2002 à aujourd'hui
Biographie
Nom de naissance Ophélie Rácz
Nationalité sportive Drapeau : France Française
Naissance (41 ans)
Lieu de naissance Cucq (62) (France)
Taille 1,72 m (5 8)
Poids de forme 62 kg (136 lb)
Club Ski Club Alpe d'Huez
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Jeux olympiques d'hiver 0 0 0
Championnats du monde 1 1 3
Coupe du monde (globes)

c

10 4 0
Coupe du monde (épreuves) 26 17 21

Ophélie David, née Rácz le à Cucq (Pas-de-Calais), est une skieuse de skicross française licenciée au Ski Club de l'Alpe d'Huez. Après avoir débuté sa carrière en ski alpin, disputant les Jeux olympiques de 1994 à Lillehammer, elle s'oriente ensuite ver le skicross, où elle participe à trois éditions des Jeux olympiques en ski acrobatique, sans parvenir à obtenir une médaille, terminant neuvième à Vancouver en 2010 et quatrième à Sotchi en 2014. À Pyeongchang en 2018, elle se blesse à l'entraînement avant son épreuve, ce qui met un terme à sa carrière.

Plusieurs fois médaillée aux championnats du monde, avec la médaille d'or lors de l'édition de Madonna di Campiglio en 2007, l'argent en 2015 et le bronze en 2005, 2013 et 2017, elle remporte à quatre reprises les Winter X Games, de 2007 à 2010. Figurant parmi les pionnières de la discipline — elle participe à la première course de l'histoire de la coupe du monde dans sa spécialité — elle remporte à sept reprises le classement général de celle-ci, terminant trois fois en tête du classement général de la coupe du monde pour le ski acrobatique. Elle compte 64 podiums, se décomposant en 26 victoires, 17 deuxièmes places et 21 troisièmes places.

Carrière[modifier | modifier le code]

Premières années et ski alpin[modifier | modifier le code]

Née à Cucq dans le Pas-de-Calais, Ophélie David, découvre le ski lors du déménagement de ses parents à L'Alpe d'Huez[1]. Elle est la fille de János Rácz, ancien joueur de basket-ball professionnel, qui a notamment disputé les Jeux olympiques d'été de 1964 à Tokyo sous les couleurs de la sélection hongroise[2]. Grâce à son père, elle obtient un passeport hongrois. Elle participe aux Championnats du monde juniors de ski alpin, en 1992 à Maribor, puis à Monte Campione/Colere l'année suivante. En 1994, elle obtient une sélection pour les Jeux olympiques de 1994 à Lillehammer. Alors âgée de 17 ans, elle chute lors de sa première course, le slalom, puis elle s'aligne sur le combiné où elle doit abandonner de nouveau[3]. Elle participe une troisième fois aux mondiaux juniors, en 1995 à Voss, où elle obtient les 28e et 35e places de la descente et du slalom géant. Elle participe également aux mondiaux de 1996 dans la Sierra Nevada[4], terminant 36e de la descente et seizième du combiné. Auparavant, en , elle remporte une victoire en course FIS à la Flaine. En 1996, elle prend part à deux courses de coupe du monde, ne terminant pas la première manche d'un slalom à Sestriere et ne se qualifiant pas pour la seconde manche du slalom de St. Gervais.

Ski cross[modifier | modifier le code]

Après un ski-cross aux Deux-Alpes où elle termine deuxième Française, Rémi Sella lui offre une place pour l'épreuve de coupe du monde, la première de l'histoire de la discipline[5], à Tignes, où elle se qualifie pour la finale, terminant quatrième. Elle est également invitée pour participer aux Winter X Games à Aspen dans le Colorado où elle termine sixième, course remportée par Aleisha Cline.

La saison suivante, après une neuvième place lors de la course initiale de la coupe du monde, à Saas-Fee, elle remporte lors du mois de janvier la deuxième épreuve, disputée aux Contamines, devant la Suissesse Franziska Steffen et la Française Valentine Scuotto. Quelques jours plus tard, elle est troisième à Pozza di Fassa derrière Steffen et Aleisha Cline. Le lendemain, sur le même site, les trois skieuses sont de nouveau sur le podium, Cline devançant Steffen et David. À Laax, Ophélie David termine à la quatrième place de la finale. Elle s'impose ensuite en République tchèque, termine septième à Naeba et remporte la dernière course de la coupe du monde à Sauze d'Oulx. Elle remporte la coupe du monde de la spécialité, terminant au sixième rang de la coupe du monde général. Elle dispute de nouveau les X Games où elle termine quatrième de la finale.

Elle prend le départ de six courses lors la coupe du monde 2004-2005, remportant ses deux premières courses, à Saas-Fee et aux Contamines puis terminant deuxième à Pozza di Fassa. Kreischberg est la seule course où elle ne prend pas le départ de la finale, terminant sixième, avant de terminer respectivement troisième à Naeba et quatrième à Grindelwald. Elle termine à la septième place des X Games puis remporte la médaille de bronze des championnats du monde de Ruka remportés par Karin Huttary devant Magdalena Iljans.

Ophélie David aux Contamines en 2010

Elle termine sur le podium de lors de chacune des courses de la coupe du monde 2005-2006, terminant deuxième aux Contamines et à Kreischberg, avant de s'imposer à Pec p/Snezkou et Sierra Nevada, terminant troisième de la deuxième course sur ce site. Elle remporte la troisième place des X Games, derrière Karin Huttary et Gro Kvinlog[6]. Elle s'impose à Karin Huttary lors de la finale lors du Jeep King of the Mountain Professional Skiing & Snowboarding World Championships à Banff[7],[8].

Lors de la coupe du monde 2006-2007, elle termine deuxième à Flaine, derrière Magdalena Iljans, deuxième aux Contamines, battue par Méryll Boulangeat, puis remporte la première course d'Inawashiro, ce qui lui assure l'obtention du globe de cristal de la spécialité[9]. Avant cette victoire, elle s'impose aux X Games, devant deux autres Françaises, Valentine Scuotto et Méryll Boulangeat[10],[11]. En mars, lors des mondiaux de Madonna di Campiglio, elle remporte à 30 ans son premier titre mondial, s'imposant devant Méryll Boulangeat et l'Allemande Alexandra Grauvogl[12]. Sur le circuit du Jeep King of the Mountain Skiing & Snowboarding World Professional Championship, elle remporte les courses disputées en Utah et au Nouveau Mexique puis s'impose lors des finales disputées à Telluride, battant lors de la finale Méryll Boulangeat[13].

Avec des victoires aux Contamines[14], Kreischberg[15], Deer Valley[16], en Sierra Nevada[17], Meiringen[18], où elle s'assure également de la victoire finale de son cinquième globe de la spécialité en coupe du monde, à Valmalenco[19], elle remporte le gros globe de la coupe du monde de ski acrobatique[20]. Fin janvier, elle remporte également les X Games à Aspen, devançant la Norvégienne Hedda Bernsten et Magdalena Jonsson[21]. En mars, alors qu'elle occupe la tête du Jeep King of the Mountain championship, avec des victoires à Telluride[22] et Squaw Valley[23], elle décide de ne pas disputer la finale de celui-ci à Sun Valley pour privilégier les compétitions en Europe[24].

Elle ne participe pas à la coupe d'Europe, disputée en Allemagne. Elle termine quatrième de la première manche de la coupe du monde, course remportée à St Johann par Marion Josserand[25]. Aux Contamines, elle est devancée par Hedda Berntsen, puis elle remporte les étapes disputées à Flaine[26] et Lake Placid, devant l'Australienne Jenny Owens et Méryll Boulangeat[27]. Elle obtient ensuite sa troisième victoire consécutive lors des X Games en battant la Suédoise Magdalena Jonsson[28]. Lors de son retour sur la coupe du monde, à Cypress Mountain, elle termine quatrième, puis elle remporte la course de Myrkdalen-Voss[29]. Elle remporte également la course à Branaes[30]. Lors des mondiaux à Inawashiro, elle est éliminée en demi-finale, terminant finalement à la septième place[31]. Après les mondiaux, elle s'impose à Grindelwald[32], devant Marion Josserand et Sanna Lüdi, termine deuxième à Meiringen-Hasliberg, derrière Katharina Gutensohn, et remporte la dernière course à La Plagne[33]. Elle remporte son sixième globe consécutif dans la spécialité du ski cross.

Quatre skieuses dans unez descente, avec deux aupremier plan,détachée des deux autres.
Ophélie David, ici en 2e position, aux Contamines en 2010.

Lors de la coupe du monde, elle termine troisième puis deuxième des deux premières épreuves, à Innichen, remportées toutes deux par Anna Holmlund[34]. Grâce à sa victoire lors de la course suivante, à St. Johann, elle s'empare de la tête du classement de la coupe du monde[35]. Elle enchaîne avec une quatrième place aux Contamines[36], une deuxième place à l'Alpe d'Huez, une cinquième à Blue Mountain[37] et une troisième à Lake Placid[38]. Lors de l'édition de 2010 des Winter X Games d'Aspen, elle remporte sa quatrième victoire consécutive, devançant les Canadiennes Kelsey Serwa et Ashleigh McIvor[39]. Elle est la première sportive, homme ou femme, à remporter quatre fois de manière consécutive une discipline Winter X Games[40].

Aux Jeux olympiques de Vancouver, en 2010, son rêve de sacre olympique s'est envolé en raison d'une chute dont elle a été victime au stade des quarts de finale[41]. Après les Jeux, elle renoue avec la victoire en s'imposant à Branas[42]. Elle ne termine pas la manche de Grindelwald puis termine sa saison de coupe du monde par deux deuxièmes places, à Meiringen-Hasliberg et en Sierra Nevada.

Peu après la compétition olympique, elle décide, après une suggestion de Rémi Sella, le responsable fédéral de la discipline[10], de créer sa propre structure privée avec Romuald Licinio, son préparateur physique, qui prend le rôle dentraîneur[43]. Ce team privé est le team Continental Finance. Elle est également aidée par l’opération « Join the gang », fan club dont les inscriptions contribuent au financement de son équipe[44].

Lors de ses quatre premières courses de la coupe du monde 2010-2011, elle ne parvient pas à se qualifier pour la finale, avec une cinquième place, deux sixième et une neuvième. Pour sa première finale de la saison, elle s'impose aux Contamines, devant Kelsey Serwa et Anna Holmlund. Aux X Games, elle termine deuxième, derrière Kelsey Serwa, remportant ainsi sa sixième médaille consécutive dans la compétition malgré une lourde chute lors de la finale[45]. Aux mondiaux de Deer Valley, elle est éliminée en quart de finale après une chute dont elle met de longues minutes à se relever[46]. Malgré cette blessure, elle participe ensuite à la fin de la saison de coupe du monde, terminant deuxième à Grindelwald derrière Marte Hoeie Gjefsen et troisième à Meiringen. Elle termine ensuite sixième lors des deux dernières courses. Elle termine cinquième de la coupe du monde, remportée par Anna Holmlund.

La coupe du monde 2011-2012 commence par deux courses à Innichen/San Candido où elle termine neuvième puis dixième. Elle l'emporte ensuite à St. Johann[47]. Cinquième à l'Alpe d'Huez, elle termine troisième aux Contamines[48]. Fin janvier, elle se fracture le péroné de la jambe gauche lors des entraînements précédents les X Games[49]. Alors que sa saison était annoncée comme terminée, Ophélie David fait néanmoins son retour à Bischofswiesen/Goetschen où elle termine deuxième des deux courses disputées[50]. Elle termine ensuite troisième à Branas puis quatrième à Grindelwald, résultat finalement annulé en raison du décès du Canadien Nick Zoricic[51]. Elle termine deuxième de la coupe du monde, derrière Marielle Thompson[51].

Elle commence la coupe du monde 2012-2013 par une deuxième place à Nakiska derrière Fanny Smith et devant Anna Holmlund. Les trois skieuses occupent les mêmes places sur le podium de la course suivante à Telluride[52]. Lors de la manche de Val Thorens, elle termine à la douzième place, puis elle est disqualifiée à Innichen/San Candido. En janvier, aux Contamines, elle termine neuvième avant de retrouver une place sur le podium, la troisième, à Megève, derrière Anna Woerner et Kelsey Serwa. Elle renoue avec la victoire à Grasgehren/Allgäu où elle s'impose devant Christina Manhard et Marielle Berger Sabbatel. Elle est ensuite cinquième à Sochi. Elle est devancée par Fanny Smith au classement général de la coupe du monde[53]. En janvier, lors des X Games, elle termine deuxième derrière Kelsey Serwa et devant Fanny Smith[54]. Pour les mondiaux de Voss/Oslo 2013, elle remporte la médaille de bronze[55].

Troisième de la première étape de la coupe du monde 2013-2014, à Nakiska derrière Marielle Thompson et Fanny Smith, elle termine à cette même place lors de l'étape suivante, à Val Thorens, derrière Katrin Mueller et Sanna Luedi. Elle termine ensuite 11e et 25e à Innichen/San Candido. À Val Thorens, qui accueille deux autres courses début janvier, elle termine huitième puis troisième, derrière Marielle Thompson et Katrin Mueller lors de cette dernière course[56]. Fin janvier, à Kreischberg, elle remporte une nouvelle victoire en s'imposant face à Fanny Smith et Marielle Thompson, sa 26e victoire en coupe du monde[57]. Lors de la course des Jeux olympiques de Sotchi, elle termine quatrième de la finale : partie quatrième, elle chute sur un saut après avoir doublé la troisième, Anna Holmlund[58]. Après les Jeux, elle obtient une quatrième place à Are, puis deuxième le lendemain derrière Fanny Smith[59]. Elle termine sixième lors de la dernière course de la saison de la coupe du monde. Elle termine troisième du classement de celle-ci, derrière Marielle Thompson et Fanny Smith[60].

Portait de d'une skieuse, légèrement penchée en avant, avec un casque et des lunettez de ski.
Ophélie David en 2015.

Elle doit attendre la troisième épreuve de la coupe du monde 2015, la deuxième course de Val Thorens, début janvier, pour participer à une nouvelle finale, terminant troisième. À la fin du mois, elle participe une nouvelle fois aux mondiaux, disputés à Kreischberg. Elle est battue à la photo-finish par l'Autrichienne Andrea Limbacher[61]. Elle termine ensuite troisième à Arosa[62]. Elle termine ensuite deux fois cinquième à Are puis quatrième et troisième à Tegernsee. Lors des deux courses de Megève, elle termine neuvième et troisième[63].

Lors de sa première course de la coupe du monde 2015-2016, à Val Thorens, elle termine à la troisième place, derrière Anna Holmlund et Sandra Naeslund[64]. Le lendemain, elle termine à la dixième place. Avec pour principal objectif de la saison les X Games, elle ne s'aligne pas lors de l'étape d'Innichen/San Candido[65]. Fin décembre, elle reçoit finalement son invitation pour la compétition américaine[66]. Elle dispute les deux courses de l'étape de Watles, terminant quatrième de la deuxième course[67]. Avant les X Games, elle dispute la course à Nakiska où elle termine 15e. À Aspen, elle termine quatrième derrière Alizée Baron, Kelsey Serwa et Marielle Thompson prenant les deux premières places[68]. En février, elle annonce la fin de sa collaboration avec Romuald Licinio[69]. Elle dispute une nouvelle course de coupe du monde, à Arosa, où elle termine quinzième.

Après deux courses à Val Thorens où elle termine onzième et dixième, elle obtient un nouveau podium en coupe du monde lors de l'étape d'Arosa où elle termine troisième[70]. Avant la fin de l'année, elle termine septième à Montafon, puis neuvième et dixième à Innichen. En janvier, elle termine septième et dixième à Watles, puis quatrième à Feldberg. En février, elle termine septième et onzième à Idre Fjall, puis obtient une nouvelle troisième place, à Sunny Valley, derrière Marielle Thompson et Sandra Naeslund[71]. Elle termine ensuite septième à Blue Mountain. Lors des championnats du monde, en Sierra Nevada, elle prend la troisième place, derrière Sandra Näslund et Fanny Smith[72].

Lors de la coupe du monde 2017-2018, son meilleur résultat est une douzième place à Arosa. Alors qu'elle devait participer à l'épreuve de skicross des Jeux olympiques de Pyeongchang, Ophélie David se blesse à l'entraînement, rupture du ligament croisé antérieur du genou gauche, et doit renoncer à s'aligner sur l'épreuve[73].

Autres activités[modifier | modifier le code]

VTT[modifier | modifier le code]

En parallèle de sa carrière de skieuse, Ophélie David dispute durant l'intersaison des compétitions de VTT. En 2007, elle parcourt les 32 kilomètres de long et 2 500 mètres de dénivelé de la Mégavalanche de l'Alpe d'Huez en 11 min 14 s, terminant deuxième à 32 s de Pauline Dieffenthaler[74]. Elle remporte l'édition suivante[75]. Elle participe également au Roc d'Azur, notamment en 2011 où elle fait équipe en tandem avec Nicolas Vouilloz[76], multiple champion du monde de VTT de descente.

Médias[modifier | modifier le code]

En 2012, elle collabore avec France Soir avec un blog où elle détaille sa vie de sportive au quotidien mais livre également son regard sur d'autres sports[77].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques d'hiver[modifier | modifier le code]

Épreuve / Édition Ski cross
JO 2010
Drapeau : Canada Vancouver
9e
JO 2014
Drapeau : Russie Sotchi
4e

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Épreuve / Édition Drapeau : Finlande Ruka 2005 Drapeau : Italie Madonna di Campiglio 2007 Drapeau : Japon Inawashiro 2009 Drapeau : États-Unis Deer Valley 2011 Drapeau : Norvège Voss/Oslo 2013 Drapeau : Autriche Kreischberg 2015 Drapeau : Espagne Sierra Nevada 2017
Skicross Médaille de bronze, monde Bronze Médaille d'or, monde Or 7e 11e Médaille de bronze, monde Bronze Médaille d'argent, monde Argent Médaille de bronze, monde Bronze

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

Différents classements en Coupe du monde[modifier | modifier le code]

Classements en Coupe du monde[79]
Année/Classement Général Cross
Class. Points Class. Points
2003 29e 29 15e 88
2004 6e 67 1re 535
2005 2e 72 1re 430
2006 1re 84 1re 420
2007 5e 52 1re 260
2008 1re 81 1re 646
2009 1re 86 1re 860
2010 2e 67 1re 735
2011 10e 43 5e 474
2012 5e 53 2e 530
2013 9e 49 2e 487
2014 9e 52 3e 572
2015 10e 48 4e 528
2016 72e 16,17 18e 194
2017 24e 36,08 5e 469
2018 120e 8,30 23e 93

Détail des victoires[modifier | modifier le code]

Ophélie David, devant Ashleigh McIvor en quart de finale aux Contamines en 2010.
Édition / Épreuve Cross
2004 Drapeau : France Les Contamines
Drapeau : République tchèque Spindleruv Mlyn
Drapeau : Italie Sauze d'Oulx
2005 Drapeau : Suisse Saas-Fee
Drapeau : France Les Contamines
2006 Drapeau : République tchèque Pec
Drapeau : Espagne Sierra Nevada
2007 Drapeau : Japon Inawashiro
2008 Drapeau : France Les Contamines
Drapeau : Autriche Kreischberg
Drapeau : États-Unis Deer Valley
Drapeau : Espagne Sierra Nevada
Drapeau : Suisse Meiringen
Drapeau : Italie Valmalenco
2009 Drapeau : France Flaine
Drapeau : États-Unis Lake Placid
Drapeau : Norvège Myrkdalen
Drapeau : Suède Branaes
Drapeau : Suisse Grindelwald
Drapeau : France La Plagne
2010 Drapeau : Autriche St. Johann in Tirol
Drapeau : Suède Branaes
2011 Drapeau : France Les Contamines
2012 Drapeau : Autriche St. Johann in Tirol
2013 Drapeau : Allemagne Grasgehren
2014 Drapeau : Autriche Kreischberg

X-Games[modifier | modifier le code]

Ophélie David dispute sans interruption de 2003 à 2011 les Winter X Games, remportant consécutivement les quatre éditions de 2007 à 2010, terminant troisième en 2006 et deuxième en 2011.


Résultats d'Ophélie David auxX Games[80].
Édition Lieu Place
Winter X Games 2003 Aspen 6e
Winter X Games 2004 Aspen 4e
Winter X Games 2005 Aspen 7e
Winter X Games 2006 Aspen Médaille de bronze
Winter X Games 2007 Aspen Médaille d'or
Winter X Games 2008 Aspen Médaille d'or
Winter X Games 2009 Aspen Médaille d'or
Winter X Games 2010 Aspen Médaille d'or
Winter X Games 2011 Aspen Médaille d'argent
Winter X Games 2016 Aspen 4e

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Guillaume Stoll, « Skicross : Ophélie David, reine des bosses », sur nouvelobs.com, .
  2. « La pionnière du skicross Ophélie David veut terminer sa carrière en apothéose », sur olympic.org, .
  3. Pierre-Antoine Michel, « Ophélie David, la maudite », sur liberation.fr, .
  4. Dominique Issartel, « À ski, à vie : Trente-sept ans et alors ? », L'Équipe,‎ .
  5. (en) « Ski-cross pioneer Ophélie David hoping to end Olympic medal quest in PyeongChang », sur publicnow.com, .
  6. (en) « Huttary Cruises to Gold », sur skimag.com, .
  7. (en) « Tomas Kraus of Czech Republic & Ophelie David of France Capture Jeep King of the Mountain Titles in Canada », sur sommersmarketing.com, .
  8. Le Jeep King of the Mountain est une compétition créée en 1993 qui oppose seize skieurs dans des courses à deux, le vainqueur étant déclaré Skiing & Snowboarding World Professional Championships(en) JEEP KING OF THE MOUNTAIN 2007, dirtmountainbike.com
  9. (en) « SX: Groenvold, David claim crystal globes », sur skiracing.com, .
  10. a et b Alexandre Martin, « Interview d’Ophélie David (skicross) », sur interviewsport.fr, .
  11. (en) « Winter X Games 11 Skiing Skier X Women's Final Release », sur stayaspensnowmass.com, .
  12. « David gagne pour Laoura, Bennett 12e », sur radio-canada.ca, .
  13. (en) « Puckett, David rule Jeep King of Mountain finals », sur skiracing.com, .
  14. Sandie Tourondel, « X-Women », sur sport24.lefigaro.fr, .
  15. « Ophélie David gagne », sur lefigaro.fr, .
  16. « La Française Ophélie David remporte l'épreuve de skicross de Deer Valley », sur leparisien.fr, .
  17. « SKICROSS / COUPE DU MONDE Ophélie David : "C'est un jeu" », sur ledauphine.com, .
  18. « Un 5e globe pour Ophélie David », sur rds.ca,
  19. « SKI FREESTYLE / COUPE DU MONDE : Ophélie David gagne, Meryll Boulangeat 3e », sur ledauphine.com, .
  20. « Le globe pour David », .
  21. (en) « Rahlves snags skicross gold at X Games », sur skiracing.com, .
  22. (en) « France’s Ophelie David wins King of the Mountain Ski Cross », sur prettytough.com, .
  23. (en) « Owens sixth at Squaw Valley », sur corporate.admin.olympics.com.au, .
  24. (en) « 48Straight Jeep King Of The Mountain », sur snowboarding.transworld.net, .
  25. « Coupe du monde de skicross : ouverture gagnante pour Marion Josserand », sur ladepeche.fr, .
  26. (en) « McIvor captures silver in ski cross », sur sportsnet.ca.
  27. « Coupe du monde de skicross nouvelle victoire d’Ophélie David », sur ladepeche.fr, .
  28. « Troisième médaille d’or consécutive aux X-Games pour Ophélie David », sur ladepeche.fr, .
  29. « Skicross : nouvelle victoire en coupe du monde pour Ophélie David », sur ladepeche.fr, .
  30. « Coupe du monde de skicross : 4e victoire pour Ophélie David », sur ladepeche.fr, .
  31. (en) « Andreas Matt and Ashleigh McIvor win skicross », sur nytimes.com, .
  32. « Skicross : 6e globe de cristal consécutif pour Ophélie David », sur ladepeche.fr, .
  33. « Ski freestyle à La Plagne: Kevin Rolland s'impose à domicile », sur ledauphine.fr, .
  34. « Innichen-San Candido : Ophélie David 2e », sur leparisien.fr, .
  35. « Ski freestyle/Ski-cross - St. Johann : victoire d'Ophélie David », sur rtl.be, .
  36. « X. Kuhn gagne aux Conta (vidéo) », sur skipass.com, .
  37. « Ophélie David 5e », sur leparisien.fr, .
  38. « Freestyle/Ski-cross - Lake Placid : victoire de la Canadienne Serwa », .
  39. « Freestyle/X Games - Ski-cross : Ophélie David devance deux Canadiennes », sur ladepeche.fr, .
  40. (en) John Stifter, « Del Bosco, David make Skier X history », sur espn.com, .
  41. « JO: Ophélie David éliminée sur une chute en quart du skicross dames », .
  42. (en) « Schmid and David win ski cross World Cup in Branas, Sweden », sur fis-ski.com, .
  43. Lisa Marcelja, « L'Iséroise monte sa structure privée pour l'hiver prochain... Ophélie David: "Je suis soulagée" », sur ledauphine.com, .
  44. « Ophélie David, sa vie est un roman », sur rmcsport.bfmtv.com, .
  45. « Ski freestyle/Winter X Games - Ophélie David, 2e, manque la passe de cinq », sur rtl.be, .
  46. « Skicross: Ophélie David éliminée des Mondiaux et blessée après une chute », sur lepoint.fr, .
  47. « Le Canadien Brady Leman a poursuivi sur sa lancée et obtenu la médaille d'argent à la Coupe du monde de ski cross, samedi. », sur lapresse.ca, .
  48. Robert Harneis, « Skicross : David de retour - podiums pour Baron », sur skiinfo.fr, .
  49. « Skicross: fracture du péroné pour Ophélie David, forfait pour les X Games à Aspen », sur 20minutes.fr, .
  50. Jean Berthelot de La Glétais, « Ophélie David, les dessous d'un incroyable retour », sur francesoir.fr, .
  51. a et b « Douloureux doublé canadien », sur lequipe.fr, .
  52. (en) « Canada's Brady Leman wins ski cross silver in Colorado », sur cbc.ca, .
  53. « Fanny Smith remporte la Coupe du monde de skicross », sur tdg.ch, .
  54. « Skicross. Ophélie David, 2e, manque la passe de cinq à Aspen », sur ouest-france.fr, .
  55. Céline Aubert, « Championnats du monde de skicross à Voss : Ophélie David en bronze, Jean-Frédéric Chapuis en or », sur france3-regions.francetvinfo.fr, .
  56. « Skicross à Val Thorens: Ophélie David sur le podium ! », sur ledauphine.com, .
  57. « Kreischberg: succès d'Ophélie David », sur francetvinfo.fr, .
  58. « JO de Sotchi : déception pour Ophélie David en skicross », sur francetvinfo.fr, .
  59. « Ophélie David deuxième », sur lequipe.fr, .
  60. « Skicross: globe de cristal pour Thompson et Oehling Norberg à La Plagne », sur lepoint.fr, .
  61. « Ophélie David en argent », sur lequipe.fr, .
  62. Benoît Lagneux, « Skicross : deux podiums à Arosa ! », sur ledauphine.com, .
  63. « Coupe du monde de skicross - Megève (Savoie): Victoire de Jean-Frédéric Chapuis, David 3e chez les dames », sur france3-regions.francetvinfo.fr, .
  64. Benoît Lagneux, « Ophélie David 3e, Jonas Devouassoux 4e (avec réactions) », sur ledauphine.com, .
  65. « Ophélie David, programme à la carte », sur ledauphine.com, .
  66. Aline V., « X Games Aspen 2016 : Quatre nouveaux Français invités avec Ophélie David », sur meltyxtrem.fr.
  67. « Pas de médaille pour l'équipe de France dimanche à Watles », sur lequipe.fr, .
  68. « X Games - Ski cross : Bastien Midol (2e) a été énorme, Alizée Baron (3e). », sur ffs.fr, .
  69. Benoît Lagneux, « David – Licinio, fin de l'aventure », sur ledauphine.com, .
  70. « Jean-Frédéric Chapuis et Ophélie David sur le podium à Arosa », sur lequipe.fr, .
  71. « Un 3e globe de cristal pour Marielle Thompson », sur rds.ca, .
  72. « Mondiaux de skicross : du bronze pour Ophélie David et François Place », sur lequipe.fr, .
  73. « Ophélie David se blesse gravement au genou à l'entraînement et renonce aux JO », sur lequipe.fr, .
  74. « Mégavalanche de L'Alpe-d'Huez », sur actumontagne.com, .
  75. Arnaud Larrandaburu, « Mégavalanche de l'Alpe d'Huez 2008 », sur bigbike-magazine.com, .
  76. « Roc d'Azur : Ophélie David a fait le job », sur ledauphine.com, .
  77. Jean Berthelot de La Glétais, « Ophélie David rejoint France-Soir ! », sur francesoir.fr, .
  78. (en) « Ophélie David Biography », sur fis-ski.com (consulté le 9 octobre 2011)
  79. (en) « Ophélie David : World Cup : Standings », sur fis-ski.com
  80. « Phélie David », sur xgames.espn.com.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]