Olivier Poubelle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Poubelle (homonymie).
Olivier Poubelle
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Activité
Autres informations
Distinction

Olivier Poubelle, né le [1] à Évreux, est un entrepreneur de la culture français. Il est diplômé d'une maîtrise d'histoire moderne à la Sorbonne. Il est tour à tour archiviste au musée des Beaux arts de Chartres puis administrateur du centre de Littérature orale. Il crée en 1987 et dirige jusqu'en 1995 la revue Dire. Il multiplie durant ces années les activités autour des pratiques de l'oralité (festivals, label, agence...) avant d'orienter son activité vers l'organisation de concerts (musiques du monde, chansons françaises, rap)[2].

Il construit au fil des ans un catalogue conséquent (Cali, Jeanne Cherhal, Vincent Delerm, Olivia Ruiz, Thomas Fersen, Sanseverino, Alex Beaupain, Stephan Eicher, Cœur de pirate, Orelsan, Kery James, Hindi Zahra, Salif Keita, entre autres) et acquiert la salle de la Maroquinerie en 2003, le Bataclan en 2004 (racheté en partie par Lagardère Live Entertainment en 2015[3]) ainsi que la Flèche d'or en 2008[4],[5].

En 2010 il prend la co-direction des Bouffes du Nord avec Olivier Mantei, et début 2013, la direction des Trois Baudets (sous le régime de la délégation de service public pour la ville de Paris).

Olivier Poubelle a participé à de nombreuses commissions autour des musiques actuelles et des pratiques culturelles (mission Trautman, mission Latarjet, CNV, CNC)[6].

Il est nommé officier des Arts et des Lettres en juillet 2013[7].

En 2015, il prend la présidence de l'association "Les Antennes de la Relève", qui gère notamment la radio associative Radio Néo[8].

Le Jardin Imparfait[modifier | modifier le code]

Aujourd'hui, il dirige Le Jardin Imparfait, qui regroupe l'ensemble de ses activités :

- la gérance ou cogérance de salles de spectacle parisiennes (La Maroquinerie, Les Trois Baudets, le Théâtre des Bouffes du Nord et le Bataclan).

- la production de spectacles (Astérios Spectacles, 3 Pom Prod, Yuma Productions, GiantSteps et La Belle Saison).

- l'édition et la production phonographique (Silène Édition).

- la production audiovisuelle (Les Canards Sauvages).

- le studio d'enregistrement Studio Pigalle dans le 9ème arrondissement.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Olivier Poubelle, le repreneur de salles de concerts sur le site du Who's Who, consulté le 6 juin 2016
  2. « Olivier Poubelle », France Culture,‎ (lire en ligne)
  3. « Lagardère Live Entertainment annonce l'acquisition de la société d'exploitation du Bataclan », sur www.lagardere.com (consulté le 17 octobre 2016)
  4. Laurent Carpentier, « L'homme qui collectionnait les boîtes à musique », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne)
  5. « Ils les font tourner en tête », Télérama,‎ (lire en ligne)
  6. « De la CNMA au CSMA, les musiques actuelles entrent en politique - Triptyque de la co-construction des politiques musicales. », sur irma.asso.fr, (consulté le 17 octobre 2016)
  7. « Nomination dans l'ordre des Arts et des Lettres juillet 2013 - Ministère de la Culture et de la Communication », sur www.culturecommunication.gouv.fr (consulté le 17 octobre 2016)
  8. « Vivre à Toulouse | RadioNéo change de grille - Toulouseinfo », sur Toulouseinfo (consulté le 5 janvier 2016)