La Flèche d'or (Paris)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
La Flèche d'or
Description de l'image Flèche d'Or (Paris) 01 rectilinéaire.jpg.
Lieu 102 bis, rue de Bagnolet
Paris 20e
Coordonnées 48° 51′ 34″ nord, 2° 24′ 11″ est
Capacité 500 places debout[1]
Gestionnaire L'INTERCO [2]
Site web https://flechedor.org/

Géolocalisation sur la carte : Paris
(Voir situation sur carte : Paris)
La Flèche d'or (Paris)
Géolocalisation sur la carte : 20e arrondissement de Paris
(Voir situation sur carte : 20e arrondissement de Paris)
La Flèche d'or (Paris)

La Flèche d'or est une salle de concert située au 102 bis, rue de Bagnolet dans le 20e arrondissement de Paris, dans les bâtiments de l'ancienne gare de Charonne de la Petite Ceinture.

Histoire[modifier | modifier le code]

Avant 1995 La flèche d'or fut longtemps connue pour être un bar à ambiance. En [3],[4], des étudiants des Beaux-Arts de Paris et de l'École nationale supérieure d'arts de Paris-Cergy aménagent un café-concert dans la gare désaffectée de Charonne[5]. Le nom de la salle vient de La Flèche d'or[6], train Paris-Londres entre 1926 et 1972. L'association Art'Flesh se domicilie sur place en [7] et prend en charge la programmation musicale du lieu.

La Flèche d'or ferme une première fois en pour nuisances sonores et difficultés financières avant d'être rouverte en novembre de la même année[6],[5].

En , la salle met définitivement la clé sous la porte [8]. En , la maire (PS) du 20e arrondissement, Frédérique Calandra, annonce à la presse que la société O'Sullivans, enseigne spécialisée dans les pubs irlandais, s'est positionnée pour reprendre et réhabiliter le bâtiment[9].

Dans cette longue série d'activités et de suspensions, après l'épisode 'pub irlandais', (en cours de réaménagement) 2020 voit d'assez différents nouveaux projets pour la vie de ce lieu.

En novembre 2019, l'ancienne gare de Charonne est occupée par un collectif mêlant des Gilets Jaunes, des militants écologistes, et des militantes LGBTQI. Ces collectifs en font une maison des peuples. Ils sont expulsés manu militari par la police au bout de seulement deux jours d'occupation[10]

Finalement, le 21 juillet 2020, le Conseil municipal du 20e arrondissement, a émis un vœu afin « que la Ville de Paris fasse rapidement une offre d'achat de la Flèche d'Or au propriétaire Keys Asset Management », ce dernier se déclarant prêt à le céder. La Flèche d'Or est depuis animée par huit collectifs: Curry Vavart, Gare XP, Collectif Mu, DOXA ESTA, Pieg, Ancoats, DOC et ObliQ[11].

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.zepass.com/salle-la-fleche-d-or-16286.html
  2. « La Flèche d'Or », sur La Flèche d'Or (consulté le ).
  3. Caroline Constant, « Cafés parisiens L'âge d'or de la Flèche d'or », L'Humanité,‎ (lire en ligne).
  4. Vincent Arquillière, « Quand la Flèche d’Or réveillait l’Est parisien », Télérama,‎ (lire en ligne).
  5. a et b « À propos », sur www.flechedor.fr.
  6. a et b La Flèche d'Or s'est refait une beauté pour sa rentrée, Le Point, 20 novembre 2009.
  7. « ART'FLESH », .
  8. Abigaïl Aïnouz, « La Flèche d'Or ferme ses portes dans l'indifférence générale », Les Inrocks,‎ (lire en ligne).
  9. Julien Duffé, « Paris : la Flèche d’Or va renaître en pub irlandais musical », Le Parisien,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  10. « La Maison des peuples ouverte à Paris XXe a été évacuée par la police », sur Reporterre, le quotidien de l'écologie (consulté le )
  11. « Bienvenue à la Flèche d’Or ! », sur La Flèche d'Or (consulté le )

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]