Lous and the Yakuza

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Lous and the Yakuza
Description de cette image, également commentée ci-après
Lous and The Yakuza aux Victoires de la musique 2021.
Informations générales
Nom de naissance Marie-Pierra Kakoma
Naissance (26 ans)
Lubumbashi (Drapeau de la république démocratique du CongoCongo)
Activité principale Auteure-compositrice-interprète
Rappeuse
Mannequin
Genre musical Trap, Hip-Hop, R&B
Instruments Voix
Années actives Depuis 2017
Site officiel lousandtheyakuza.fr

Lous and the Yakuza (nom de scène de Marie-Pierra Kakoma) est une auteure-compositrice-interprète, rappeuse et mannequin belge, congolaise et rwandaise, née le à Lubumbashi (Congo).

Elle s'est fait connaitre après la sortie de son premier single Dilemme en , suivi de Tout est gore en et de Solo en . Son premier album, Gore, produit par El Guincho, est sorti le .

Lous est une anagramme de Soul et the Yakuza réfère à tous ceux qui travaillent pour elle, que ce soit sur scène ou en coulisse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille et enfance[modifier | modifier le code]

Lous est née Marie-Pierra Kakoma le à Lubumbashi au Zaïre (actuelle République démocratique du Congo)[1],[2]. Ses parents y étaient médecins. Son père congolais était gynécologue et sa mère rwandaise était pédiatre[3],[4],[5]. Sa mère a été emprisonnée au Congo pendant deux mois pendant la deuxième guerre du Congo en 1998 en raison de son appartenance ethnique. Après que son père a obtenu sa libération, elle s'est enfuie en Belgique avec l'une des sœurs de Kakoma. Marie-Pierra Kakoma et le reste de ses frères et sœurs ont rejoint leur mère en Belgique deux ans plus tard, en 2000, alors que leur père est resté au Congo[6]. La famille a déménagé au Rwanda en 2005, avant de retourner définitivement à Bruxelles en 2011[4],[6].

Lous a été baignée dès le plus jeune âge dans un environnement musical en raison de l'intérêt de son père pour les œuvres classiques européennes de Mozart, Chopin, Vivaldi et Beethoven. Elle a commencé à composer sa propre musique à l'âge de sept ans[6]. Lors du déménagement de sa famille en Belgique, à ses 15 ans, elle a commencé à envoyer des courriers à Columbia Records dans l'espoir d'être signée chez le label[7]. À l'âge de dix-huit ans, Kakoma quitte le foyer familial à l'âge de dix-neuf ans[8],[9]. Dans la période d'itinérance qui a suivi, elle a vécu dans la rue pendant plusieurs mois avant de s'installer dans un studio de musique, où elle dormait et enregistrait de la musique, tout en faisant la navette entre divers emplois de service. En trois ans, Kakoma a enregistré 52 chansons, dont sept EP[9]. En 2016, elle est apparue dans le clip BruxellesVie de l'artiste belge Damso[10].

Carrière musicale[modifier | modifier le code]

Marie-Pierra Kakoma a adopté le nom de scène de Lous and the Yakuza à partir d'une anagramme de soul (âme), source de son inspiration musicale, et Yakuza, le syndicat du crime organisé japonais, dont elle utilise le nom pour décrire son « équipe » de collaborateurs sur lesquels elle s'appuie pour lui créer sa musique[3],[6],[10]. Son éditeur, Miguel Fernandez, a repéré Lous sur Internet[9]. À partir de 2017, sa passion trouve son aboutissement dans la création d'un album. Lous enrôle nombre de ses proches pour former un groupe de soutien et commence à se produire dans des bars et des boites de nuit de la culture underground bruxelloise. Fin 2017, elle est invitée à former un ensemble acoustique pour La ChillZone, après quoi elle signe, à 22 ans, chez Columbia Records via Sony Music en France[9],[10]. Le 15 juin 2018 sortait Le Ridicule ne tue pas, une collaboration entre Lous et les Yakuza et le groupe électronique français BSSMNT[11],[12].

Pendant six mois, Lous a recherché un producteur correspondant à ses aspirations. C'est l'espagnol El Guincho, qui retient son attention pour son travail sur le single de Rosalía Malamente[6]. Il produit avec Ponko le premier single de Lous, Dilemme, sorti le [13],[14]. Avec plus de dix millions de flux sur Spotify, 3,8 millions de vues sur YouTube et le dépassement du classement Viral 50 de Spotify Italia, la chanson a propulsé Kakoma au premier plan[14],[15]. Le clip vidéo de la chanson, réalisé par Wendy Morgan, met en lumière les différentes identités de Lous, entre sa vie au Congo et en Belgique[16]. Un remix mettant en vedette le rappeur italien Tha Supreme et la chanteuse italienne Mara Sattei est sorti le [14]. Aux Red Bull Elektropedia Awards 2019, Lous and the Yakuza a remporté la médaille d'argent dans la catégorie « Fresh on the Scene »[17]. Le deuxième single de Lous, Tout est gore, également produit par El Guincho, est sorti le [17]. La chanson a gagné en popularité après que l'actrice Issa Rae a partagé un clip de la vidéo sur les médias sociaux[18]. Le , Lous sort son troisième single, Solo, avec un clip vidéo d'accompagnement réalisé par Wendy Morgan et Kevin Bago[19]. Un court métrage documentaire associé, intitulé Solo (Genesis) a été publié le [20]. Les trois singles seront inclus sur son premier album, Gore, produit par El Guincho. Sa publication, initialement prévue le , a été repoussée à l'automne 2020 en raison de la pandémie[15],[21].

En , Lous and the Yakuza a été intégrée à l'initiative « RADAR » de Spotify, qui vise à élargir la renommée d'artistes à portée internationale en communiquant sur eux via la sélection musicale américaine « On Our RADAR » et sur les réseaux sociaux de Spotify[21]. La même année elle déclare à Vanity Fair France  avoir été marquée par des chansons d'artistes comme Barbara, Billy Joel, Ismaël Lô, Loredana Bertè et Kate Bush. Elle précise s'être inspirée de cette dernière pour le vidéoclip Amigo[22].

En 2022 elle fera la première partie d'Alicia Keys pour diverses dates de la tournée mondiale de cette dernière[23].

La musique de Lous a été décrite comme une combinaison « soyeuse » de trap, de R&B et de pop[24].

Mannequinat[modifier | modifier le code]

Le 27 février 2020, Lous a été mannequin pour la maison de prêt-à-porter de luxe française Chloé lors de la Semaine de la mode de Paris, où elle a participé au défilé de leur collection automne-hiver 2020-2021[25].

Traduction[modifier | modifier le code]

En février 2021, les éditions Fayard annoncent qu'elle doit traduire l'œuvre The Hill We Climb and Other Poems de la poète américaine Amanda Gorman[26].

Image[modifier | modifier le code]

L'image de Lous est indissociable du symbole graphique peint sur son front, une sorte de « Y » avec un point au milieu[6],[3]. Ce tatouage, intitulé « les mains levées vers le ciel » représente de façon stylisée deux bras reliant la terre au ciel[8],[14]. Son style a été inspiré par d'autres artistes comme FKA Twigs et Erykah Badu[14].

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

En marge de la musique et de la mode, Lous s'adonne à la peinture et au design d'intérieur[27].

Après la mort de George Floyd, elle se joint à Black Lives Matter Belgium pour appeler à manifester à Bruxelles, en [28].

Distinctions[modifier | modifier le code]

D6bels Music Awards (BE)[modifier | modifier le code]

Année Travail nommé Récompense Résultat
2020[29] Lous and The Yakuza Révélation de l’année Nomination

Octaves de la musique (BE)[modifier | modifier le code]

Année Travail nommé Récompense Résultat
2021[30] Lous and The Yakuza Artiste de l'année Lauréat

AICP Awards (USA)[modifier | modifier le code]

Année Travail nommé Récompense Résultat
2021[31] Amigo Color Grading : Clip vidéo En attente

Victoire de la musique (FR)[modifier | modifier le code]

Année Travail nommé Récompense Résultat
2021[32] Lous and The Yakuza Révélation féminine de l’année Nomination

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

Année Titre Peak chart positions Certifications
BEL (FL) Tip[33] BEL (WA) Tip[34] FRA[35]
2020 Gore 23 16 39

Singles[modifier | modifier le code]

Année Single Peak chart positions Certifications Album
BEL

(FL)

Tip[33]

BEL

(WA)

Tip[34]

ITA[36]
2019 Dilemme 7 38 Gore
Tout est gore 39
2020 Solo 34
Dilemme (Remix)
(avec Tha Supreme & Mara Sattei)
3 hors album
Laisse-moi

(featuring Hamza)

hors album
Bon acteur 38 25 Gore
Amigo 16 14
2021 Je ne sais pas

(featuring Sfera Ebbasta)

3 hors album
"—" denotes a recording which failed to chart or was not released to that format.

Featurings[modifier | modifier le code]

Année Single Peak

chart

positions

Album
BEL

(WA)

Tip[34]

FRA[35]
2018 Le Ridicule ne tue pas
BSSMNT featuring Lous and the Yakuza

0032

13 0032
2020 Cœur en miettes

Damso featuring Lous and the Yakuza

6 QALF
2021 Sable

L'Or du Commun
featuring Lous and the Yakuza

Avant la nuit

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Alexis Thibault, « Lous and The Yakuza, future star de la pop ? », sur Numéro, (consulté le )
  2. Laura Vliex, « Qui est Lous and The Yakuza, nouvelle sensation de la pop belge? », sur Flair.be, (consulté le )
  3. a b et c Emmanuel Poncet, « Lous and The Yakuza... dans la lumière », sur L'Express, (consulté le )
  4. a et b « Lous and the Yakuza, sabre au clair sur le r'n'b », sur La Croix, (consulté le )
  5. Pascaline Potdevin, « Révélation : Lous and the Yakuza, new mafiosa in town », sur Vanity Fair, (consulté le )
  6. a b c d e et f (en) Tara Joshi, « The majesty and tragedy of Lous and The Yakuza’s music », sur Dazed, (consulté le )
  7. Maxime Delcourt, « Artiste à suivre : Lous and The Yakuza, la nouvelle sensation pop venue de Belgique », sur Les Inrockuptibles, (consulté le )
  8. a et b Ouafa Mameche, « Lous and the Yakuza : « Je dois sacrifier mon intimité pour une cause plus grande » », sur Yard, (consulté le )
  9. a b c et d « Lous & the Yakuza », sur RTBF, (consulté le )
  10. a b et c Guillaume Narduzzi, « Avec sa pop ravageuse, Lous and The Yakuza vient enterrer le game », sur Konbini, (consulté le )
  11. Juliette Chevet, « Lous and The Yakuza débarque sur la scène belge avec un premier titre clippé : "Dilemme" », sur Tsugi, (consulté le )
  12. « Le ridicule ne tue pas (feat. Lous and The Yakuza) - Single », sur Apple Inc., (consulté le )
  13. Katia Dansoko Touré, « « Dilemme » de Lous and the Yakuza, un plaidoyer en faveur de la résilience », sur JeuneAfrique, (consulté le )
  14. a b c d et e (en) Kettj Talon, « Lous and The Yakuza is one of the most interesting and coolest artists of the moment », sur NSS G Club, (consulté le )
  15. a et b Tess Annest, « Musique : la chanteuse Lous and The Yakuza nous parle de la difficulté d’être une femme noire », sur Glamour Paris, (consulté le )
  16. Nereya Otieno, « Meet Your New Congolese Crush, Lous and the Yakuza », OkayAfrica,‎ (lire en ligne, consulté le )
  17. a et b Skye Mallac, « Meet Congolese queen Lous and the Yakuza through her bloody video for “Tout Est Gore” », sur Tex and the City, (consulté le )
  18. « Issa Rae Just Introduced Us To Our New Favorite Artist, Lous And The Yakuza », sur Essence, (consulté le )
  19. Sajae Elder, « Lous and The Yakuza shares the visuals for “Solo” », sur The Fader, (consulté le )
  20. Timmhotep Aku, « GET TO KNOW LOUS AND THE YAKUZA WITH “SOLO (GENESIS)” MINI-DOC », sur AfroPunk, (consulté le )
  21. a et b « Meet Lous and the Yakuza, the Belgian Artist Who Can Sing in Any Language », sur Spotify News Room, (consulté le )
  22. « Lous and the Yakuza dévoile les chansons qui ont marqué sa vie | VANITY FAIR », sur youtube.com, .
  23. « Lous and the Yakuza - New single Kisé available », sur www.lousandtheyakuza.com (consulté le )
  24. (en) Krista Marina Apardian, « Lous and The Yakuza’s “Solo” Is the Personification of Silk », sur One to Watch, (consulté le )
  25. Géraldine Verheyen, « Lous and The Yakuza était la star du défilé Chloé automne-hiver 2020-2021 », sur L'Officiel, (consulté le )
  26. Valérie Marin La Meslée et Sophie Pujas, « Amanda Gorman, la poétesse préférée des Biden, traduite en français », sur lepoint.fr, (consulté le )
  27. Niels Nicolas, « On a parlé dilemmes, Damso et Naruto avec Lous and the Yakuza », sur Interlude, (consulté le )
  28. « Black Lives Matter à Bruxelles: une cause à défendre dans une crise dont il faut tenir compte », sur lavenir.net, (consulté le )
  29. « DMA 2020 : le palmarès complet ! », RTBF.be,‎ (lire en ligne)
  30. « Octaves de la Musique 2021 : Le Motel et Lous and the Yakuza récompensés », BX1,‎ (lire en ligne)
  31. « 2021 AICP Post Shortlist », AICPAwards,‎ (lire en ligne)
  32. « Lous and The Yakuza nommée aux Victoires de la musique : l'ascension continue », RTBF.be,‎ (lire en ligne)
  33. a et b « Discografie Lous And The Yakuza - ultratop.be », sur www.ultratop.be (consulté le )
  34. a b et c « Discographie Lous And The Yakuza - ultratop.be », sur www.ultratop.be (consulté le )
  35. a et b « lescharts.com - Discographie Lous And The Yakuza », sur lescharts.com (consulté le )
  36. (it) « Classifiche - FIMI », sur www.fimi.it (consulté le )
  37. « Richiedi targhetta », FIMI (consulté le )
  38. (it) « Richiedi targhetta », sur www.fimi.it (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]