Olivier Maurault

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Olivier Maurault
Image dans Infobox.
Olivier Maurault
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Sorel (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 82 ans)
Nationalité
Activités
Autres informations
Distinction
Archives conservées par

Olivier Maurault ( - ) était un historien et un prêtre sulpicien canadien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Natif de Sorel, il complète ses études en 1912 à Paris après avoir été ordonné deux années plus tôt.

Il revient à Montréal en 1913[2]. Il occupe la fonction le directeur de la Bibliothèque Saint-Sulpice de 1914, année de son ouverture, à 1918[2],[3]. Il devient aumônier dans plusieurs institutions éducatives, dont HEC Montréal, l'École d'architecture de Montréal et l'École polytechnique.

Il fut supérieur de l'Externat classique de Saint-Sulpice, ancienne dénomination du Collège André-Grasset, de 1929 à 1934[3].

En 1935, il contribue à fonder la société des Dix. En 1934, il devient recteur de l'Université de Montréal[4]. En 1943, il est élu président de la société royale du Canada.

Sa vie entière fut consacrée à l'étude de l'art et de l'histoire religieuse du Canada. Il est décédé en 1968 après plus de soixante années d'études et de travaux.

Les historiens Laurent Mailhot, Gérard Malchelosse, Émile Chartier et Michel Verrette ont composé des monographies racontant sa vie.

Ouvrages publiés[modifier | modifier le code]

Revues et journaux[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « ark:/36937/s005b005fb56c4ec », sous le nom MAURAULT Olivier (consulté le )
  2. a et b Jean-René Lassonde et Bibliothèque nationale du Québec, La Bibliothèque Saint-Sulpice, 1910-1931, Montréal, Bibliothèque nationale du Québec, (lire en ligne), p. 37
  3. a et b « Maurault, Olivier - Répertoire du patrimoine culturel du Québec », sur www.patrimoine-culturel.gouv.qc.ca (consulté le )
  4. Pierre Savard, « Le sixième Fauteuil : Olivier Maurault, Armand Yon », Les Cahiers des dix, no 51,‎ , p. 125 (ISSN 0575-089X et 1920-437X, DOI 10.7202/1012942ar, lire en ligne, consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]