Naf Naf

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Naf Naf
Création 17 janvier 1974 : immatriculation
Dates clés 15 mai 2020 : redressement judiciaire
Fondateurs Patrick et Gérard Pariente
Forme juridique Société par actions simplifiée à associé unique
Siège social Asnières-sur-Seine
Drapeau de France France
Direction Luc Mory

Lijie Hu

Actionnaires Shanghai la Chapelle, East Links, Star Platinium Capital
Activité Commerce de détail d'habillement en magasin spécialisé
Effectif 913 au 31 août 2017
SIREN 300 345 808
Site web www.nafnaf.com

Chiffre d'affaires 178 810 900 € au 31 août 2017
Résultat net -13 779 000 € au 31 août 2017

Naf Naf est une marque de prêt-à-porter féminin fondée en 1973 à Paris par les frères Patrick et Gérard Pariente.

Naf Naf, à fin 2019, emploie 1 170 personnes et dispose de 160 boutiques et 74 boutiques affiliées.

Historique[modifier | modifier le code]

Au départ, c'est une simple boutique dans le Sentier portant le nom de « Naphtaline[1] ». C'est dans leur boutique Influence, ouverte en 1978, que sort la première collection griffée.

Cependant, Naf Naf ne rencontre le succès qu'en 1983[1], grâce à une invention qui consiste à tailler dans une toile de coton des combinaisons prêtes à teindre de toutes les couleurs, estampillées du fameux logo : un camion et le numéro de téléphone de l'entreprise. Trois millions d'articles furent vendus.

Depuis 1985, Naf Naf se diversifie avec des accessoires (lunettes, sacs…). En 1986, Naf Naf s'ouvre au Japon avec la collection By Naf Naf, c'est également l'année où Stéphanie de Monaco apparaît dans la presse avec une chemise rayée de la marque. En 1988 : Naf Naf se diversifie encore avec des maillots de bain et de la lingerie.

En 1989, l'entreprise lance Naf Naf Magazine distribué en boutiques et en partenariat avec Elle. En 1991, Naf Naf lance son premier parfum Touche de Naf Naf en association avec L'Oréal.

En 1992, Naf Naf ouvre sa centième boutique avenue des Ternes, à Paris. Elle s'étend également en Europe. En 1993, Naf Naf entre en bourse au second marché[1]. En 1995, la marque achète Chevignon, et lance son nouveau parfum Graffiti. La marque ouvre deux magasins phares : 52 avenue des Champs-Élysées et dans l'ancien café Costes des Halles, rue Berger. En 1997, Naf Naf s'étend très fortement dans les pays de l'Est, notamment en Russie.

En 2006, la société est vendue par les frères Pariente au groupe Vivarte.

Le , Vivarte annonce la vente de Naf Naf à un consortium chinois mené par le groupe multimarques Shanghai La Chapelle Fashion[2], leader du marché chinois de l’habillement féminin à petits prix[3],[4],[5]. La Chapelle envisage d’ouvrir des magasins Naf Naf en Chine, à raison de 500 dans les cinq ans à venir, et d’inaugurer une trentaine de points de vente en Europe[3]. Les quelques magasins ouverts en Chine se soldent par un échec retentissant et l'entreprise enchaine une nouvelle année de forte perte[réf. nécessaire].

Le 15 mai 2020, Naf Naf, dont l'actionnaire majoritaire La Chapelle souhaite se dégager, est placé en redressement judiciaire[6].

Deux repreneurs se sont manifestés[7] :

  • le groupe turc Sy International avec le maintien de 923 salariés, 118 magasins et la totalité des boutiques affiliées ;
  • la seconde du groupe français Beaumanoir qui envisagerait de conserver 700 salariés, 195 magasins (dont 20 corners et 76 affiliés), mais aussi la filiale Espagnole et ses 100 employés. Le Groupe Beaumanoir propose par ailleurs près de 90 reclassements.

Le tribunal de commerce de Bobigny devait trancher entre[réf. nécessaire] :

  • Une offre de continuité avec le management en place (49%) et le fournisseur majoritaire (51%), ce plan étant questionné sur sa capacité financière au regard des difficultés financières de Sy international et de ses filiales (redressements et liquidations successifs) mais aussi par la capacité du management à implanter un modèle qu'elle n'a su mettre en œuvre depuis 7 ans ;
  • Une offre d'intégration à un Groupe avec une reprise sociale moins bonne.

Par décision prononcée le 19 juin 2020, le tribunal trancha en faveur de l'offre de Sy International et M. MORY et crée ainsi un premier cas jurisprudentiel de reprise post liquidation d'une entreprise par le management, malgré les pertes passées accumulées sous son égide. Le tribunal trancha par ailleurs en faveur d'une offre socialement plus favorable, sans prendre en compte la fragilité de Sy International, ses précédents en termes d'entreprises en difficultés, et les questionnements relatifs à la reprise pas convaincante de l'entreprise de Sinequanone.

Activité, rentabilité, effectif[modifier | modifier le code]

à fin août[8]:
2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019
Chiifre d'affaires en millions d'euros 187 197

701

175 176 179 171 170
Résultat net en millions d'euros - 4 + 36 - 18 - 14 - 14 -15 -17
Effectif moyen annuel 905 927 910 897 913 81 807

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Catherine Örmen, Modes XIXe et XXe siècles, Paris, Éditions Hazan, , 575 p. (ISBN 2-85025-730-3), « 1960 - 2000 », p. 475
  2. FashionNetwork com FR, « Naf Naf : qui est Shanghai La Chapelle Fashion Co, le repreneur annoncé ? », sur FashionNetwork.com (consulté le 18 mai 2020)
  3. a et b Vivarte cède Naf Naf à un consortium chinois, le Monde, 12 avril 2018
  4. « Le groupe Vivarte va céder Naf Naf au groupe chinois La Chapelle Fashion », sur Le Monde,
  5. Vivarte cède Naf Naf au chinois La Chapelle, Challenges, 11 avril 2018
  6. FashionNetwork com FR, « Naf Naf placée en redressement judiciaire », sur FashionNetwork.com (consulté le 16 mai 2020)
  7. « Alinéa et Naf Naf en redressement judiciaire et J.C. Penney se met en faillite », sur lsa-conso.fr (consulté le 18 mai 2020)
  8. « NAF NAF - Bilans », sur www.verif.com (consulté le 23 décembre 2019)

Lien externe[modifier | modifier le code]