Musée du jeu vidéo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Musée du jeu vidéo
Musée du jeu vidéo Logo.jpg
Logo du musée du jeu vidéo.
Informations générales
Ouverture
Fermeture
Visiteurs par an
5 000 (10 jours)
Site web
Localisation
Pays
Commune
Adresse
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte d’Île-de-France
voir sur la carte d’Île-de-France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Paris
voir sur la carte de Paris
Red pog.svg

Le musée du jeu vidéo est un musée privé créé par Olivier Bodeur fondateur et directeur général de l'agence de communication Alerte orange.

Description[modifier | modifier le code]

Il est consacré à l'histoire des jeux vidéo et présente en 5 espaces les principales facettes du jeu vidéo :

  1. l'espace historique est principalement consacré aux machines et accessoires sur quatre décennies 1970/1980/1990/2000 ;
  2. l'espace créateurs présente les créateurs français et internationaux ;
  3. l'espace Game Culture fait la part belle au cinéma et à la musique ;
  4. l'espace Héros du jeu vidéos présente les héros les plus connus et leurs nombreux produits dérivés ;
  5. enfin l'espace jouable à disposition des joueurs.

Il était hébergé dans le toit de l'Arche de la Défense à Paris, dans les mêmes locaux que le musée de l'informatique.

Historique[modifier | modifier le code]

Inauguré le 14 avril 2010[1], il ferme le 24 avril 2010 en raison d'une panne du système d'ascenseurs[2]. Pendant ce laps de temps, il a accueilli 5 000 visiteurs. La fermeture définitive de l'emplacement a été annoncée par la suite sans que l'avenir du musée ne soit fixé[3], et malgré la réparation des ascenseurs en cause. Le ministère de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie, propriétaire des locaux, les a en effet repris pour regrouper ses services.

Le site officiel[4] du musée du jeu vidéo permet une visite virtuelle, présente de nombreuses actualités et informations sur le jeu vidéo et son histoire, et permet de signer une pétition pour sa réouverture[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]