Musée Nicolas-Poussin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Musée Nicolas Poussin)
Aller à : navigation, rechercher
Musée Nicolas-Poussin
Informations géographiques
Pays Drapeau de la France France
Ville Les Andelys
Adresse Rue Sainte-Clotilde
27700 Les Andelys
Coordonnées 49° 14′ 44″ nord, 1° 25′ 14″ est
Informations générales
Collections Archéologie, peinture

Géolocalisation sur la carte : Eure

(Voir situation sur carte : Eure)
Musée Nicolas-Poussin

Le musée Nicolas-Poussin est un musée situé aux Andelys (Eure) et est labellisé "Musée de France".

Histoire des lieux[modifier | modifier le code]

Le musée actuel occupe une ancienne demeure bourgeoise du XVIIIe siècle offerte à la commune des Andelys par le docteur Giraud en 1971, ancien médecin-chef de l'hôpital Saint-Jacques.

Son nom évoque le grand peintre français du XVIIe siècle Nicolas Poussin, né au hameau de Villers, près des Andelys, en 1594. Il retrace l'histoire de la ville des Andelys et abrite des collections exposées thématiquement, appartenant au patrimoine régional et très fortement liées à l'histoire de France : histoire antique, histoire religieuse, histoire industrielle et histoire de l'art.

Son premier conservateur et fondateur est Léon Coutil lui-même, autre enfant du pays.

Collections permanentes[modifier | modifier le code]

De Léon Couchaux, au musée andelysien.
Toile de Marcel Couchaux.
  • Objets archéologiques évoquant la Normandie préhistorique, gallo-romaine et médiévale,

Archéologie[modifier | modifier le code]

  • Mobilier gallo-romain dont une Mosaïque du IIIe siècle, découverte en 1977 par François Vilepoux,
  • Objets de fouilles réunis par Léon Coutil (majoritairement d'époques préhistoriques),
  • Mobiliers archéologiques issus des fouilles réalisées dans les années 1990 au Château-Gaillard, sous la direction de Dominique Pitte.

Peinture[modifier | modifier le code]

Coriolan, de Nicolas Poussin.
Coriolan supplié par sa famille,
de Nicolas Poussin.
  • Nicolas Poussin, Coriolan supplié par sa famille, huile sur toile, 1,12 m x 1,98 m, tableau peint vers 1652 : cet épisode de l'histoire romaine qui représente un général romain, Coriolan, passé dans le rang des ennemis, les Volsques, peut évoquer la période de la Fronde (1648-1653). Saisi en 1794 chez un trésorier de la Marine, Simon-Charles Boutin[1], ce tableau fut envoyé aux Andelys, par l'État français dès l'An XII (1803-1804). Il s'agit, avec les envois de l'arrêté Chaptal, des plus anciens dépôts[2] en province. En fait, il resta jusqu'en 1832 à Évreux, dans le bâtiment de la préfecture de l'Eure. Puis il fut transféré aux Andelys. D'abord conservé dans le palais de justice, il en fut heureusement retiré lors de l'incendie qui, dans la nuit du 6 au 7 février 1860, ravagea cet édifice. Exposé ensuite dans l'hôtel de ville des Andelys, ce tableau échappa encore à la destruction, lorsque la mairie fut bombardée durant la Seconde Guerre mondiale.
  • Peintures des XIXe et XXe siècles.

Article connexe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voir la page consacrée à son frère Charles Robert Boutin.
  2. Les dépôts antérieurs à 1900 auprès des collectivités locales peuvent faire l'objet d'un transfert de propriété à ces collectivités.

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]