Morog

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Morog
Image dans Infobox.
Signature sur un bas-relief à Villeurbanne.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 80 ans)
AuxerreVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Œuvres principales
Bas-reliefs sur le campus de La Doua à Villeurbanne

Morog, dit aussi Denis Morog, pseudonyme de Jean-Paul Delhumeau, est un sculpteur, graveur et peintre français né à Neuilly-sur-Seine le et mort à Auxerre le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Tout au long de sa carrière, il a été sollicité pour ses panneaux et sculptures en béton par des architectes célèbres comme Jacques Perrin-Fayolle (campus de La Doua et bibliothèque de la Part-Dieu), Maurice Novarina (centre culturel de Bonlieu et Palais de Justice à Annecy) ou Roger-Martin Barade (hôtel de région de Bourgogne).

Œuvres[modifier | modifier le code]

Sculpture[modifier | modifier le code]

Sculptures lyonnaises[modifier | modifier le code]

À Lyon et alentours, les principales œuvres de Morog sont situées :

Publication[modifier | modifier le code]

  • Le beau béton, 1981[8].
  • Art et matières, 2001[9].

Citation[modifier | modifier le code]

« Le béton, objet d’études approfondies, est l’élément majeur de la plupart des constructions. Docile, il sait prendre toutes les formes et participer aux réalisations les plus hardies. Des progrès considérables ont été réalisés quant à son aspects. Matériau d’innovations, il s’adapte à tous les problèmes ; on peut penser béton et couleurs, on peut penser béton léger, béton lourd, béton œuvre d’art, béton poli, béton rugueux. Le beau béton, cela existe… »

Le beau béton[8].

Cinéma[modifier | modifier le code]

Jean-Paul Delhumeau joue un rôle secondaire dans Un condamné à mort s'est échappé de Robert Bresson[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :