Moggio Udinese

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Moggio Udinese
Moggio Udinese
Le pont sur la Fella.
Noms
Nom allemand Mosach ou Mosnitz
Nom slovène Možac ou Možnicia
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Drapeau de la région de Frioul-Vénétie Julienne Frioul-Vénétie Julienne 
Province Udine 
Code postal 33015
Code ISTAT 030059
Code cadastral F266
Préfixe tel. 0433
Démographie
Gentilé moggesi
Population 1 842 hab. (31-12-2010[1])
Densité 13 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 25′ 00″ nord, 13° 12′ 00″ est
Altitude Min. 340 m
Max. 340 m
Superficie 14 400 ha = 144 km2
Localisation
Localisation de Moggio Udinese
Localisation dans la province de Udine.
Géolocalisation sur la carte : Frioul-Vénétie Julienne
Voir sur la carte administrative du Frioul-Vénétie julienne
City locator 14.svg
Moggio Udinese
Géolocalisation sur la carte : Italie
Voir sur la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Moggio Udinese
Géolocalisation sur la carte : Italie
Voir sur la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Moggio Udinese
Liens
Site web www.comune.moggioudinese.ud.it

Moggio Udinese (Mueç en frioulan) est une commune d'environ 2 000 habitants, de l'ancienne province d'Udine, dans la région autonome du Frioul-Vénétie Julienne du nord-est de l'Italie.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est située dans le canal del Ferro, la vallée étroite de la rivière Fella séparant les Alpes juliennes à l'est et les Préalpes carniques à l'ouest. Au nord, le val Aupa s'étend jusqu'à la crête des Alpes carniques et à la frontière autrichienne, une vaste région de montagne qui, pour des raisons socioéconomiques, est à l'abandon.

Histoire[modifier | modifier le code]

Dans l'Antiquité, une voie romaine continuait vers la vallée en direction de la province de Norique au nord. La zone de Moggio était probablement un emplacement de guet ou le site d'un camp fortifié.

L'abbaye de Moggio.

Au XIe siècle, les domaines étaient entre les mains d'un noble bavarois, Cazelin (Cacellino), un ministériel des patriarches d'Aquilée. Vers 1085, il a donné son alleu au patriarche Frédéric incluant une demande pour qu'un monastère soit créé ici. Après l'assassinat de Frédéric l'année suivante, ce fut son successeur Ulrich d'Eppenstein, également abbé de Saint-Gall, qui a fondé l'abbaye bénédictine de Moggio vers 1119.

Après que le territoire fut conquis par la république de Venise vers 1420, Moggio était incorporée dans les Domini di Terraferma. Le couvent fut supprimé en 1771. Lors de la chute de la république en 1797, la commune passa à la province vénitienne de la monarchie de Habsbourg ; après un bref interlude dans le royaume d'Italie napoléonien, elle appartenait depuis le congrès de Vienne en 1815 au royaume de Lombardie-Vénétie (gouvernement de Vénétie) au sein de l'empire d'Autriche.

Après la troisième guerre d'indépendance italienne en 1866, la région a été rattachée au nouveau royaume d'Italie. Les bâtiments historiques de Moggio furent restaurés après les destructions dues au séisme du 6 mai 1976 au Frioul.

Administration[modifier | modifier le code]

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
14 juin 2004 En cours Ezio De Toni    
Les données manquantes sont à compléter.

Hameaux[modifier | modifier le code]

Bevorchians, Campiolo, Dordolla, Grauzaria, Moggessa, Monticello, Ovedasso, Pradis-Chiaranda, Stavoli

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Amaro, Arta Terme, Chiusaforte, Dogna, Paularo, Pontebba, Resiutta, Tolmezzo, Venzone

Jumelages[modifier | modifier le code]

Drapeau de la France Bromont-Lamothe (France), dans le Puy-de-Dôme.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]