Mission Saint-François-d'Assise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une église ou une cathédrale image illustrant San Francisco
Cet article est une ébauche concernant une église ou une cathédrale et San Francisco.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Mission Saint-François-d'Assise
San Francisco de Asis--Mission Dolores.JPG

L'église initiale et la basilique

Présentation
Type
Statut patrimonial
Inscrit au NRHP ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web
Géographie
Pays
Région
Localisation
Coordonnées

Géolocalisation sur la carte : San Francisco

(Voir situation sur carte : San Francisco)
Point carte.svg

La mission Saint-François-d'Assise (en espagnol : Misión de San Francisco de Asís) aussi connue sous le nom de mission Dolores, est une église catholique située à San Francisco, en Californie, aux États-Unis. Elle a été construite par les frères franciscains Francisco Palóu et Pedro Cambón en 1776, sous l'autorité du Père Président des missions de Haute-Californie, le frère Junípero Serra. Elle est classée au Registre national des sites historiques.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'explorateur José Joaquín Moraga a voyagé depuis la baie de Monterey jusqu'à la baie de San Francisco le 17 juin 1776, à la tête d'une expédition comprenant les frères franciscains Francisco Palóu et Pedro Cambón. Le groupe est arrivé dix jours plus tard[1]. Là, les religieux ont célébré la messe le 29 juin[2] sur le lieu où sera établi le premier bâtiment de la mission Saint-François-d'Assise, qui prendra également le nom de « mission Dolores » à cause de la proximité de la crique Notre-Dame-des-Douleurs[3]. Les Amérindiens présents sur les lieux étaient les ohlone[3].

Cependant, le mauvais climat du lieu, des vents forts et de la neige dense, rendait difficile la vie de la colonie. De plus, les maladies apportées par les Européens, comme la rougeole[1] tuèrent de nombreux autochtones. L'hôpital Saint-Raphaël fut donc construit à San Rafael, puis transformé en mission en 1817. En 1782, la mission Saint-François-d'Assise fut déplacée en un nouveau lieu et la nouvelle église fut construite en 1791 avec l'aide des mêmes natifs[1].

D'autre part, certains indigènes fuyaient les règles strictes de la mission. Ils furent pourchassés et repris par les militaires, car leur travail était essentiel[1],[3].

La mission n'eut jamais un rendement agricole notable, seulement la troisième plus faible de toutes les missions californiennes[1],[4]. Elle comptait malgré tout 20 000 têtes de bétail en 1803[4]. Après la sécularisation du Mexique, son importance diminua et elle passa sous juridiction civile en 1834[4]. L'arrivée des nombreux immigrants de la « Ruée vers l'or » posa également des problèmes[1]. La ville naissante de Yerba Buena, future San Francisco, finit par encercler la mission[1]. Le gouvernement américain rendit les installations à l'Église catholique en 1857[4].

La vieille église de la mission est l'édifice le plus ancien encore intact dans toute la ville de San Francisco et la seule des 21 missions californiennes encore en état[2]. Elle a survécu à tous les tremblements de terre du lieu, notamment le séisme de 1906 dont elle est l'une des rares structures à avoir survécu[1],[3]. Il subsiste également un cimetière contenant les dépouilles des autochtones qui ont aidé à construire la mission et d'autres personnalités comme le premier gouverneur mexicain Luis Antonio Argüello. La mission comprend également une basilique, construite en 1918[2],[5] et consacrée basilique en 1952 par le pape Pie XII.

Intérieur de la chapelle.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g et h Athanasius Schaefner: San Francisco Asis
  2. a, b et c Mission Dolores: Mission Dolores
  3. a, b, c et d California Missions: Mission San Francisco
  4. a, b, c et d California Missions Resource Center: San Francisco de Asís
  5. Sacred Destinations: Mission Dolores, San Francisco

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]